• Coronavirus : comment la Thaïlande appréhende le "Covid-19"

Coronavirus : comment la Thaïlande gère la Crise du “Covid-19”

TOUS LES JOURS, L’ACTUALITÉ EN TEMPS RÉEL

SITUATION EN THAÏLANDE

(19/09/2020)

Nombre de Malades : 4 500

Nombre de Morts : 59

Nombre de Nouveaux Cas : 03

Nombre de Personnes Guéries : 3 338

Nombre de Malades sur l’Archipel de Koh Samui (Koh Samui + Koh Phangan + Koh Tao) : 0

155 JOURS SANS NOUVEAU CAS DE “COVID-19” SUR L’ARCHIPEL DE KOH SAMUI ! DEPUIS LE 10 AVRIL 2020, PLUS AUCUNE PERSONNE INFECTÉE N’A ÉTÉ RÉPERTORIÉE SUR L’ARCHIPEL.

17/09/2020

dernière minute

Malgré l’approbation du “Special Tourist Visa”, les Hôteliers thaïlandais restent sceptiques quant à leur Réouverture

Alors que le Cabinet approuve la création d’un Visa Touristique à Long Terme, les hôteliers thaïlandais restent sceptiques quant à la réouverture de leurs établissements, en raison du manque de clarté de la récente annonce, qui prendrait effet en Octobre 2020.

Le Président de la section Sud de l’Association des Hôtels Thaïlandais a déclaré que davantage d’hôtels envisageraient de rouvrir si le Gouvernement donne de plus amples informations sur ce nouveau Visa, en termes de marchés potentiels, de dates d’arrivée, de pays d’origine et de vols.

De telles informations permettraient aux hôtels de se préparer à l’avance pour offrir des services en tant que locaux de Quarantaine d’État Alternatifs (“ASQ”).

Au moins 60 hôtels de Phuket attendent l’approbation pour fonctionner en tant que telle installation.

Par ailleurs, environ 90% des hôtels de l’île resteraient fermés et réviseraient leurs plans tous les Mois pour garantir que les revenus futurs ne soient pas inférieurs aux coûts d’exploitation.

À Chon Buri, le Conseil du Tourisme indique que seulement la moitié des 200 hôtels enregistrés ont rouvert, avec jusqu’à 20 hôtels demandant la Certification “ASQ”.

Un autre problème maintient les hôteliers en attente : la plupart des vols internationaux ne sont, actuellement, opérés qu’à l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, ce qui donne aux Étrangers entrant en Thaïlande des options limitées pour se soumettre à une Quarantaine d’État.

Outre le débarquement dans la capitale du pays, les agences liées au tourisme doivent, également, trouver des campagnes de Marketing appropriées qui cibleraient les visiteurs désireux de se conformer aux exigences de Quarantaine obligatoire de 14 Jours à leur arrivée.

Les zones en dehors de Bangkok auront besoin d’allocations de transport spéciales mises en place pour que ceux qui entrent par Suvarnabhumi soient transférés vers leurs destinations finales sans être exposés à de grands groupes de personnes.

Sinon, comme on le voit dans le Nord du Royaume avec seulement 30% des hôtels ayant rouvert (certains avec seulement un taux d’occupation de 10%), les hôteliers attendent de plus amples détails sur les modalités de ce Visa.

Source : The Thaiger

16/09/2020

dernière minute

Le Gouvernement thaïlandais envisage de nouvelles Règles sur les Visas pour séduire les Investisseurs Étrangers

Le Centre pour l’Administration de la Situation Economique (“CESA”) a approuvé, le 16 Septembre 2020, des amendements de principe aux critères d’octroi de la Résidence Permanente en Thaïlande et du “Smart Visa” pour les Étrangers, dans le but d’attirer davantage d’Investisseurs.

Le “CESA” envisage la possibilité d’accorder la Résidence Permanente aux acheteurs de logements en copropriété, à condition que les demandeurs n’hypothèquent, ne vendent ou ne ne transfèrent cet actif pendant une période de 5 ans après l’achat.

Le Centre a, également, élargi les lignes directrices pour l’octroi du “Smart Visa”, qui couvriront, désormais, ceux qui souhaitent développer des Start-Ups ou créer des emplois dans des domaines autres que la science et la technologie.

Il peut aussi élargir les critères du “Smart Visa” pour couvrir les experts indépendants qui n’ont pas de Contrat de Travail en Thaïlande.

Les titulaires du “Smart Visa” seront, dans certains cas, autorisés à effectuer des tâches autres que celles spécifiées dans le Visa.

Les critères sur l’expérience professionnelle et la formation des cadres de haut rang qui feront la demande de ce Visa devraient, également, être assouplis.

Le “Smart Visa” a été lancé pour convaincre la main-d’œuvre qualifiée, les investisseurs, les cadres et les jeunes entrepreneurs de travailler dans des secteurs ciblés en Thaïlande.

Source : The Nation

16/09/2020

dernière minute

Dernières Informations concernant le “Special Tourist Visa” (“STV”)

À ce stade, l’annonce d’un nouveau Visa Longue Durée, appelé “Special Tourist Visa” (“STV”), a soulevé autant de questions que de réponses.

Les gens, actuellement, en Thaïlande avec un Visa de Touriste expiré (en raison de l’Amnistie relative aux Visas) pourront-ils “passer” sur le nouveau Visa ou devront-ils quitter le pays et faire une nouvelle demande ? Les gens pourront-ils “convertir” le nouveau Visa de Long Séjour en un autre Visa, une fois, à l’intérieur du pays ?

On ne sait pas non plus si la Thaïlande acceptera les Touristes de tous les pays ou simplement les pays à “Faible Risque”. Ces détails n’ont pas encore été annoncés.

Un Ministre a laissé entendre qu’il pourrait y avoir une liste “approuvée” lorsque les derniers détails seront publiés.

Quoiqu’il en soit, le Gouvernement thaïlandais autorisera un nombre limité de Touristes étrangers de long séjour dans le pays à titre d’essai. Les candidatures seront examinées entre Septembre et Octobre 2020. Seules 100 personnes seront autorisées sur le premier vol et seulement 2-3 vols par semaine.

La procédure pour obtenir un “STV” sera sensiblement la même que celle des Étrangers qui reviennent en Thaïlande, actuellement. Ils ont besoin d’une Assurance “COVID-19” allant jusqu’à 100 000 US Dollars, d’un Certificat d’Entrée de l’Ambassade de Thaïlande, d’un Certificat “Fit to Fly” et d’un Test “COVID-19” datant de moins de 72 heures.

Une fois la Quarantaine de 14 Jours terminée, les Étrangers seront autorisés à explorer le reste de la Thaïlande, mais ils devront rester en contact avec les autorités via une application spéciale. Ils devront, également, enregistrer leur logement à chaque fois pendant le voyage.

Voici les dispositions de base publiées et approuvées par le Cabinet, concernant l’obtention de nouveau Visa :

1. Un Etranger qui souhaite voyager pour rester pendant une longue période (voyage de long séjour) en Thaïlande.

2. Un Etranger qui a reconnu qu’il était prêt à se conformer aux mesures de santé publique de la Thaïlande dans le Royaume et qui accepte de procéder à une Quarantaine d’État dans une Quarantaine Locale Alternative (“ALSQ”) pendant 14 Jours.

3. Un Etranger qui fournit une preuve de Résidence de Longue Durée en Thaïlande, y compris une preuve de paiement pour l’hébergement à l’hôtel ou à l’hôpital qui fournit un service de Quarantaine Alternative (“ASQ”) en Thaïlande, et au moins une pièce des preuves suivantes…

• Preuve de paiement pour l’hébergement à l’hôtel ou à l’hôpital après la mise en Quarantaine de l’État,

• Une copie de la propriété d’un appartement ou d’une copropriété appartenant à des Étrangers ou à des membres de la famille d’Étrangers,

• Une copie d’un Contrat de Location ou d’un acompte pour l’achat d’un appartement, d’un Condominium ou d’une maison par des Étrangers en Thaïlande.

Source : Kohlidays et The Thaiger

15/09/2020

dernière minute

Le Cabinet accepte les Visas de 9 Mois pour les Étrangers

Le Cabinet a approuvé une proposition de délivrance de Visas de Long Séjour pour les Étrangers en visite en Thaïlande.

Le Porte-Parole Adjoint du Gouvernement a déclaré, aujourd’hui, Mardi 15 Septembre 2020, que le Cabinet avait accepté d’autoriser les Étrangers à vivre en Thaïlande jusqu’à 9 Mois par voyage, à condition qu’ils puissent prouver qu’ils ont passé 14 Jours en Quarantaine dans un hôtel ou un hôpital du Royaume.

La première visite permettra un séjour de 90 Jours, qui pourra, ensuite, être prolongé 2 fois pour un total de 9 Mois.

Ce Visa coûtera 2 000 Bahts pour les 90 premiers Jours. Puis, 2 000 Bahts à chaque fois.

Cette mesure débutera le Mois prochain, en Octobre 2020.

Jusqu’à 1 200 Touristes par Mois se verront accorder ce Visa prolongé. Une dernière précision, ce Visa n’est PAS pour les personnes amnistiées.

Plus d’information dans les heures qui suivent…

Source : The Nation

15/09/2020

dernière minute

Fermeture d’Entreprises et Commerces en hausse de 38 % en Thaïlande

La pandémie de Coronavirus a entraîné une hausse des fermetures d’entreprises et commerces en Thaïlande, augmentant de près de 40 % depuis l’année dernière, et ces chiffres devraient continuer à s’accroître.

Bon nombre d’entre eux appartenaient à l’industrie du Tourisme, un secteur qui a été paralysé par l’arrêt des voyages internationaux.

Avec les fermetures d’entreprises et de commerces, beaucoup ont perdu leur emploi, ce qui a entraîné le taux de chômage le plus élevé des 10 dernières années.

De Juin à Juillet 2020, les fermetures d’entreprises et commerces ont augmenté de 38,4% par rapport aux chiffres de la même période l’an dernier, selon l'”Economic Intelligence Center” (“EIC”).

L’EIC, qui est un organisme de recherche sous l’égide de la “Siam Commercial Bank”, dit s’attendre à des chiffres plus élevés au 2e semestre 2020 en raison du déclin économique provoqué par la pandémie.

À la mi-Août 2020, 13 400 entreprises et commerces avaient fermé leurs portes. Le taux de fermetures d’entreprises et commerces a augmenté de 37,9% sur 1 an pour les 18 premiers jours d’Août 2020, selon l'”EIC”.

Les fermetures d’entreprises et commerces ont augmenté en moyenne de 38% pendant 2 Mois et demi et le nombre devrait continuer de croître pour le second Semestre, selon le Premier Vice-Président Exécutif d'”EIC”.

“Nous ne pouvons pas prédire le taux de fermetures d’entreprises, plus tard, cette année car cela nécessite une analyse avec des données mises à jour, mais le taux devrait être une augmentation à 2 chiffres.”

Les hôtels et autres entreprises touristiques sont à l’origine de nombreuses fermetures, mais de nombreuses entreprises et commerces du textile et de l’automobile ont, également, fermé leurs portes.

Avec les fermetures d’entreprises et commerces, beaucoup ont perdu leur emploi. Les chiffres du chômage ont connu une augmentation de près de 2 chiffres au cours du 2e Trimestre par rapport à la période de l’année dernière.

“EIC” indique que 745 000 travailleurs en Thaïlande ont été déclarés au chômage.

La pandémie touche l’économie, en particulier avec les fermetures d’entreprises et le chômage. Avec un marché du travail vulnérable, les travailleurs sous-employés et en congé pourraient atteindre 3 à 5 Millions dans la période à venir.

Pendant ce temps, le taux de chômage de la Thaïlande a atteint un niveau record. Au 2e Trimestre, le chômage est passé à 1,95%, le niveau le plus élevé depuis 2009.

La plupart des chômeurs sont des personnes âgées de 15 à 24 ans, dont beaucoup sont des diplômés. Le taux de chômage des jeunes au 2e Trimestre était de 8,6%.

Le taux de chômage le plus élevé est celui des hôtels et restaurants avec 2,9%. La construction a suivi avec 2,8%, puis les entreprises d’électronique avec 2%. Il y a, actuellement, 84 000 personnes au chômage dans l’hôtellerie et la restauration au 2e Trimestre. D’autres entreprises de services ont déclaré 91 000 personnes au chômage.

Alors que certaines personnes ont perdu leur emploi pendant la pandémie, de nombreuses personnes ont dû réduire leurs heures de travail. L'”EIC” indique que les heures hebdomadaires sont passées de 40,7 heures, déclarées au 1ier Trimestre, à 38,1 heures en moyenne au 2e Trimestre. Fin 2019, la durée moyenne du travail était de 42,7 heures.

Source : Bangkok Post

14/09/2020

dernière minute

“Sisters On Samui”, la plus grande Association Caritative de l’île pour nourrir celles et ceux dans le Besoin

Alors qu’environ 2 000 travailleurs thaïlandais auraient quitté l’île de Koh Samui en raison des retombées économiques dues au “Covid-19”, “Sisters On Samui” (“SOS”), la plus grande organisation caritative de l’île, est en train de changer la manière de nourrir les résidents restants.

Le co-président de “SOS” a déclaré que l’effort consistait  sur les sacs plastique, l’organisation réalisant qu’elle pouvait économiser plus de 500 US Dollars en demandant aux bénéficiaires de l’aide d’apporter leurs propres sacs.

“Nous distribuons du riz et d’autres marchandises 2 fois par semaine, mais les sacs à eux seuls coûtent 4 000 Bahts par semaine.

Si nous découpons les sacs, nous pouvons investir cet argent dans plus de nourriture pour les habitants de l’île dans le besoin.”

Les 3 premiers Mois de distribution de nourriture des insulaires depuis le coup de “Covid-19” comprenaient de nombreux Birmans sans travail.

Maintenant, ceux qui reçoivent des documents sont principalement composés de Thaïlandais, car beaucoup de Birmans ont quitté l’île après avoir été mis au chômage.

Ceux qui restent sont ceux qui ont peut-être des économies et qui pourraient survivre sans travail, et ce sont maintenant nos principaux “clients” que nous servons.”

Un exemple parmi de nombreux autres : une mère thaïlandaise de 4 enfants à Koh Samui dit qu’elle est au chômage depuis 5 Mois et elle a du mal à nourrir ses enfants et sa mère, âgée de 65 ans, au quotidien.

Récemment, elle a recommencé à travailler, mais dit que l’argent ne suffit pas. Elle ne reçoit que 300 Bahts par Jour.

Alors que le Coronavirus frappait, de nombreuses personnes dans l’île ont perdu leur emploi et ont cherché de nouvelles façons de joindre les 2 bouts.

Ainsi, un chauffeur de Taxi vend, à présent, des huîtres et des algues dans un étal en bordure de route après avoir reçu seulement quelques clients par jour dans son véhicule.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes ont quitté l’île après avoir vécu ici pendant 15 à 20 ans.

Les “Sisters On Samui” poursuivent leur combat pour aider ceux de l’île qui sont toujours là, mais qui se débattent avec la faim et la misère.

Dans quelques jours, les membres de l’association commenceront les distributions sans sac afin d’économiser du plastique et de l’argent dans l’espoir de remettre l’argent économisé dans la bouche de la communauté.

“Nous avons un document à Chaweng Lake ce Jeudi 17 Septembre 2020, sur lequel nous demandons à chacun d’apporter ses propres sacs en plastique. Aussi, si vous voulez nous aider dans notre tâche, nous acceptons les dons monétaires et alimentaires.”

Par exemple, un don de 1 000 Bahts leur permettra de distribuer un sac de riz de 40 kilogrammes.

Outre le riz, l’association affirme avoir besoin d’autres articles comme des œufs, des nouilles, du lait, du lait maternisé, des légumes et du poisson en conserve pour les aider à stocker leur réserve d’urgence.

La coprésidente de l’organisme de bienfaisance a déclaré que l’effort pour réduire les déchets plastiques et dépenser l’argent ailleurs est venu après avoir reçu de plus en plus de bénévoles venus pour aider.

“Alors que l’opération ralentissait un peu, nous avons pu réduire logistiquement la distribution de sacs car nous avions plus de bénévoles pour aider à distribuer la nourriture.

Au début, nous essayions de distribuer la nourriture le plus rapidement possible car c’était un besoin urgent.”

Les Touristes représentant plus de 90% de l’économie de Koh Samui, la situation est très grave. “Sisters On Samui” reste la plus grande association caritative de l’île et a largement contribué à maintenir les habitants à flot.

Pour faire un don à “SOS”, vous pouvez visiter leur page “GoGetFunding” ou visiter leur Site Web.

Source : The Thaiger

11/09/2020

dernière minute

Les buveurs thaïlandais se battent contre l’Interdiction de la Vente d’Alcool en Ligne

La récente confirmation du Gouvernement thaïlandais selon laquelle la vente d’alcool en ligne va être interdite suscite l’indignation de nombreux amateurs d’alcool dans le Royaume.

Avec des responsables apparemment obsédés par les méfaits perçus de l’alcool, la Thaïlande a déjà interdit la vente d’alcool avant 11 h, entre 14 h et 17 h et après Minuit.

Il est, également, illégal de brasser sa propre bière à la maison et de publier des photos d’alcool de marque en ligne.

Cependant, c’est cette dernière annonce du Gouvernement, selon laquelle les buveurs ne pourront plus acheter leur boisson préférée en ligne, qui a vraiment énervé une grand nombre de consommateurs d’alcool dans le pays.

Dès lors, un groupe de défense des buveurs se prépare maintenant à lutter contre l’interdiction imminente, qui a été publiée dans la Gazette Royale (la rendant officielle) et doit entrer en vigueur le 7 Décembre 2020.

Ainsi, le fondateur du groupe “Prachachon Beer” (“Beer People”) exhorte ses 20 000 membres à se joindre à lui pour déposer une plainte officielle au sujet de l’interdiction imminente.

Pour lui, rien n’a de sens. Il est ironique que les personnes concernées par ces lois n’aient jamais eu la possibilité d’exprimer leurs opinions dans le cadre du processus judiciaire. Il invite toute personne qui est concernée par cette interdiction, à se joindre à leur groupe pour déposer une plainte auprès du tribunal administratif.

Pour sa part, le Gouvernement affirme que le Verrouillage du “Covid-19” a provoqué un pic des ventes d’alcool en ligne, soulignant que les transactions numériques rendent difficile le contrôle de qui achète de l’alcool et à quelle heure, et qui provoquerait la consommation d’alcool chez les mineurs…

Mais pour  le fondateur de “Parachon Beer”, rien ne prouve que les enfants thaïlandais commandent de l’alcool. Il demande au Gouvernement de nommer leurs sources et de montrer leurs chiffres ?

Pendant ce temps, le Président de l’Association des Entreprises de Boissons Alcoolisées a, également, critiqué la législation. Il accuse le Gouvernement d’avoir une autre idée en tête, affirmant que l’interdiction de la bière maison n’est en place que pour protéger la main-mise des puissants brasseurs locaux qui détiennent plus de 90 % de l’industrie.

Source : The Thaiger

10/09/2020

dernière minute

Vers la Création d’un Visa Touristique Spécial ?

Une réunion du Cabinet, la semaine prochaine, envisagera d’approuver un Visa Touristique Spécial pour les Étrangers qui souhaitent entrer en Thaïlande, a déclaré le Gouverneur de la “Tourism Authority of Thailand” (“TAT”).

Le Visa sera valable pour un séjour initial de 90 Jours, mais pourra être renouvelé 2 fois (pour une période de 90 Jours à chaque fois) pour un séjour maximum de 270 Jours.

Le Visa, qui coûtera 2 000 Bahts par personne, conviendra aux Touristes Étrangers qui souhaitent rester longtemps en Thaïlande.

Les plans visant à autoriser les Touristes Étrangers à entrer doivent tenir compte de l’équilibre entre la sécurité de la santé publique, le consentement des résidents locaux et les revenus du secteur du Tourisme, qui représente 20% du Produit Intérieur Brut.

Si la situation au 4e trimestre venait à ne pas s’améliorer et qu’aucun Touriste Etranger n’a encore voyagé en Thaïlande d’ici là, 2,5 Millions d’emplois sur les 4 Millions actuels dans le secteur du Tourisme pourraient être perdus. La “TAT” souhaite se préparer à une “exposition limitée” aux Touristes Étrangers, dans l’espoir d’attirer des Touristes de marchés comme l’Europe, pour le 4e trimestre de cette année.

L’Association des Agents de Voyages Thaïlandais avait précédemment suggéré d’autoriser les Touristes de villes ou de pays à “Faible Risque de Covid-19” sans aucune Quarantaine.

Plus récemment, la “TAT” a rédigé des lignes directrices, attendant que le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Santé Publique discute de la question avec le Premier Ministre.

Des efforts ont été faits pour aller de l’avant avec l’exposition limitée. Cependant, après les cas du soldat égyptien infecté par le “Covid-19” à Rayong et d’un DJ en prison, également, infecté dernièrement, des inquiétudes ont été soulevées concernant une possible nouvelle épidémie de Coronavirus.

Quelque 28,3 Millions de Thaïlandais ont visité d’autres provinces au cours des 6 premiers Mois de cette année, soit une baisse de 63%, générant des revenus de 202 Milliards de Bahts, soit une diminution de 62%.

Pendant ce temps, 6,7 Millions de Touristes Etrangers étaient attendus cette année, dans l’espoir de générer 332 Milliards de Bahts, soit une baisse de 65%.

Les Touristes Étrangers devraient revenir en Thaïlande au 2e Trimestre de 2021 (Avril-Juin) en raison du développement probable d’un vaccin “Covid-19”, d’après la “TAT”.

La “TAT” s’attend à un rebond des Touristes d’Asie du Nord-Est et de l’ASEAN à court terme.

Elle espère attirer environ 16,7 Millions de visiteurs de la région Asie-Pacifique et 3,8 Millions de visiteurs d’Europe, des Amériques, du Moyen-Orient et d’Afrique.

Source : The Nation

09/09/2020

dernière minute

La réouverture de Phuket est retardée

“Nous devons compter sur la Demande Touristique intérieure pour le moment car nous ne pouvons pas encore rouvrir nos frontières. Certaines personnes de la région n’ont toujours pas accepté l’idée… Cela ne veut pas dire que nous sommes en train d’annuler le plan.”

Le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Santé a déclaré que le Gouvernement est prêt à ouvrir Phuket, mais que les autorités craignent que cette décision ne conduise à de nouvelles infections.

Phuket ne sera pas de nouveau opérationnel aussi vite que prévu. Les plans visant à laisser les Touristes Internationaux revenir dans la province insulaire sont en pause, suite à la récente transmission locale de “Covid-19” à Bangkok.

La Thaïlande a passé 100 jours sans transmission locale signalée du Coronavirus. La semaine dernière, un DJ de Bangkok a été testé positif au Coronavirus, lors d’un Test de routine dans une prison locale après avoir été arrêté pour drogue.

Maintenant, les responsables de la Santé se démènent pour retracer l’historique des dernières semaines du DJ. Ils ne savent pas comment l’homme est entré en contact avec le “Covid-19”.

Phuket tente d’équilibrer la Santé Publique et l’économie locale, en gardant le public à l’abri du Coronavirus, tout en essayant d’empêcher l’économie de s’effondrer.

Le Tourisme domestique ne suffit pas pour l’île. Avant la pandémie, les Touristes Internationaux contribuaient à 2/3 des revenus touristiques de Phuket. Si les Touristes Internationaux sont laissés de côté cette année, 50 000 emplois pourraient être perdus, selon la “Phuket Hotels Association”.

Aucune demande locale ne peut empêcher la dramatique perte continue d’emplois et l’érosion rapide de la crise financière pour les propriétaires et les exploitants… Les autorités locales préconisons fermement une réouverture sûre, pragmatique et stratégique pour les Voyageurs Étrangers.

70% des projets de développement hôtelier ont été suspendus.

L’incapacité de la Thaïlande à relancer le Tourisme à l’Etranger crée un scénario dangereusement périlleux pour le secteur de l’hôtellerie de Phuket… La situation est mauvaise et susceptible d’empirer, car les hôtels en exploitation subissent des pertes jour après jour.

Avec le nouveau cas local de “Covid-19”, le plan de réouverture de l’île fait l’objet de plus de critiques. Il y a eu une recrudescence de cas dans des zones qui se sont ouvertes aux touristes, comme l’île caribéenne d’Aruba. De nombreux résidents et propriétaires d’entreprises de Phuket conviennent que les Touristes devront faire une Quarantaine de 14 Jours.

Le Gouvernement prévoit de discuter de la “soi-disant” “Bulle du Voyage”, le mois prochain. Lors de discussions préalables, le plan permettrait aux ressortissants de pays classés comme “à Faible Risque” de se rendre en Thaïlande, mais uniquement dans certains endroits.

Pour l’instant, le Royaume devra s’appuyer sur le Tourisme Intérieur, a déclaré le Premier Ministre, tout en comptant sur la demande touristique locale car le pays ne peut (veut) toujours pas rouvrir ses frontières.

Source : Bangkok Post

05/09/2020

dernière minute

L’Immigration thaïlandaise va accorder des Prolongations de 30 Jours après la fin de “l’Amnistie des Visas”… dans certaines circonstances

Le Cabinet thaïlandais a approuvé un certain nombre de concessions sur la situation des personnes bloquées en Thaïlande sous toute forme de Visa Touristique après le 26 Septembre 2020.

Le Commandant Adjoint de l’Immigration thaïlandaise a annoncé que :

• Les Touristes dans l’incapacité de rentrer chez eux après le 26 Septembre 2020 (fin de l’Amnistie Touristique), pour cause de maladie ou dans l’impossibilité de prendre l’avion, doivent demander une Prolongation de leur séjour en s’adressant au Bureau d’Immigration thaïlandais et en présentant leur Certificat Médical attestant qu’ils ne peuvent pas voyager pour le moment.

• Ceux qui ne peuvent pas rentrer dans leur pays d’origine en raison d’un manque de vols ou de toute autre circonstance doivent présenter une Lettre de l’Ambassade ou du Consulat de leur pays d’origine demandant que l’Etranger puisse continuer à séjourner temporairement en Thaïlande.

Les Étrangers bénéficieront à chaque fois d’un séjour de 30 Jours, selon les annonces.

Le Général a, également, averti que l’Amnistie des Visas pour tous les types de Visas prendra fin le 26 Septembre 2020. (Si vous avez un Visa valide et en cours de validité, l’Amnistie du 26 Septembre 2020 ne vous préoccupe pas à ce stade, bien que vous devez la renouveler, comme d’habitude, s’il expire après le 26 Septembre 2020. Tous les titulaires de Visa actuels doivent faire leur Rapport normal de 90 Jours après la fin du mois d’Août 2020).

Tous les titulaires de Visa de Longue Durée, dont le Permis de Séjour a expiré après le 26 Mars 2020 doivent soumettre une Demande de Prolongation de Séjour d’ici au 26 Septembre 2020.

Il faut contacter un Bureau d’Immigration local dès que possible, afin d’éviter la congestion dans les Bureaux d’Immigration au cours des derniers jours.

Il semblerait que l’Immigration thaïlandaise soit, maintenant, prête à fournir des Prolongations de 30 Jours si vous êtes en mesure de prouver que vous êtes soit incapable, soit inapte, à rentrer dans votre pays d’origine après le 26 Septembre 2020.

Dans tous les cas, assurez-vous que vous obteniez toutes les informations relatives à votre situation personnelle dans les meilleurs délais.

Tout Etranger ayant un Visa de Touriste, ou tout autre type de Visa expiré, est invité à contacter son Bureau d’Immigration local ou un Agent des Visas qualifié pour discuter de sa situation et ne PAS le laisser au dernier jour (26 Septembre 2020).

AVERTISSEMENT

Il y a beaucoup d’annonces publiées en ce moment offrant des Extensions “magiques” aux Visas et des possibilités de rester en Thaïlande après le 26 Septembre 2020. Certains de ces prétendus Agents de Visa sont des escroqueries. Il existe, également, de très bons Agents de Visas qui pourront vous fournir des conseils et des solutions, vous permettant de rester dans le pays.

Si vous souhaitez contacter un Agent des Visas en ce moment, assurez-vous d’obtenir une recommandation d’un ami, visitez son Bureau en personne ou posez beaucoup de questions et vérifiez sa bonne foi. Ne commencez pas à envoyer de l’argent sur les comptes de l’agent, tant que vous n’avez pas vu des documents ou des preuves attestant qu’il est en mesure de vous fournir un service juridique et professionnel.

Source : The Thaiger

04/09/2020

dernière minute

Un Visa Spécial destiné aux Voyageurs de Longue Durée en Thaïlande

L’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) prévoit de soumettre au Cabinet un programme de “Visa Touristique Spécial” pour approbation, ciblant les voyageurs de longue durée avec la période la plus longue s’étendant à 270 Jours (9 Mois).

Le nouveau Visa, avec une durée de séjour de 90 Jours et 2 Extensions disponibles pendant 90 Jours chacun, serait délivré à tous celles et ceux qui acceptent d’être maintenus en Quarantaine de 14 Jours dans un hôtel ou une villa certifié de Quarantaine d’État Alternative (“ASQ”).

Le demandeur doit présenter la preuve d’un paiement de Réservation, suivre strictement les mesures de sélection et répondre aux mêmes exigences que les groupes précédents qui ont été autorisés à entrer, comme un Certificat sans “Covid-19”, une Assurance et subir plusieurs Tests.

Si la Thaïlande ne peut pas s’ouvrir aux Touristes Long-Courriers d’ici cet hiver, le Royaume devra attendre la prochaine Pâques ou l’hiver prochain, ce qui signifie que les hôtels qui dépendent largement des clients internationaux n’auront pas de clients pendant deux années consécutives a déclaré le Gouverneur de la “TAT”.

Les opérateurs touristiques pourraient être contraints de se décharger du fardeau des coûts en licenciant de nombreux travailleurs.

Le programme d’essai de réouverture partielle ne se limiterait pas à Phuket. Le modèle pourrait être appliqué à n’importe quelle province qui suit les protocoles de sécurité et reçoit un consensus public des sections locales.

Phuket et Koh Samui, toutes 2 fortement dépendantes du marché international, seraient les premières zones potentielles.

Le Vice-Gouverneur pour les produits touristiques et les affaires à la “TAT”, a déclaré que le nouveau type de Visa n’aurait pas une limite d’âge de 50 ans et plus, comme le Visa de Retraite existant.

Celles et ceux qui veulent visiter devraient embarquer sur des vols charters. Le “Center for “Covid-19″ Situation Administration” suggère une limite de 100 passagers par vol pour laisser de l’espace pour la distance physique.

Le Centre doit filtrer et approuver la liste des arrivées potentielles avant de pouvoir organiser un voyage en Thaïlande.

Phuket pourrait avoir des vols affrétés arrivant pendant l’hiver 2020-2021, composés de 459 700 passagers de Russie, 27 000 de Suède et 15 600 de Grande-Bretagne, selon les estimations des agents de voyages.

Source : Bangkok Post

03/09/2020

dernière minute

Assurance “Covid-19” approuvée pour les Touristes Étrangers des Pays à “Haut Risque”

Le Régulateur thaïlandais des Assurances a approuvé la couverture “Covid-19” pour les Étrangers entrant en Thaïlande, y compris ceux provenant de pays à “Haut Risque”.

Pour souscrire une police, les Étrangers doivent avoir un Certificat d’Entrée, un Certificat de Santé “Fit to Fly Health” ou “Fit to Travel” et un Certificat Médical confirmant qu’ils ont été testés sans “Covid-19” via la méthode “RT-PCR”, 72 heures avant le Départ.

Le Secrétaire Général de la Commission des Assurances, a révélé, aujourd’hui, 03 Septembre 2020, qu’il avait approuvé l’Assurance pour les Étrangers à un taux majoré, le 28 Août 2020.

Les polices seront vendues en ligne et deviendront valides dès que le voyageur passera par l’Immigration en Thaïlande.

La couverture sera divisée en 2 parties :

1. En cas de décès causé par le “Covid-19”, la société versera des indemnités / indemnités pour le coût des funérailles et du rapatriement des dépouilles égales à 3,2 Millions de Bahts.
2. Pour les traitements médicaux liés au “Covid-19”, la société versera des prestations ou une indemnité pouvant aller jusqu’à 3,2 Millions de Bahts.

Les primes couvriront des périodes de 30 Jours à 1 an et seront tarifées en fonction du risque “Covid-19” dans le pays d’origine.

Les voyageurs des pays à “Faible Risque” paieront entre 1 600 Bahts et 14 400 Bahts.

Ceux des pays à “Risque Modéré” paieront entre 2 560 Bahts et 23 040 Bahts, tandis que ceux des pays à “Haut Risque” paieront entre 4 800 Bahts et 43 200 Bahts. Ces taux incluent le droit de timbre et la taxe.

Les polices seront proposées conjointement par les 12 compagnies d’assurance suivantes :

“Dhipaya Insurance”, “Bangkok Insurance”, “Chubb Samaggi Insurance”, “Navakij Insurance”, “Thaivivat Insurance”, “Pacific Cross Health Insurance”, “The Falcon Insurance”, “Mittare Insurance”, “Muang Thai Insurance”, “Viriyah Insurance”, “Syn Mun Kong Insurance”, “Southeast Insurance”, “Asia Insurance 1950”, “Bangkok Life Assurance”, “Muang Thai Life Assurance” et “Ocean Life Insurance”.

Source : The Nation

03/09/2020

dernière minute

Phuket rouvrira ses portes le 1er Octobre 2020 pour les Touristes de Long Séjour

C’est officiel ! Phuket s’ouvrira aux Étrangers à partir du 1er Octobre 2020, mais l’île devra suivre un programme en “4 Phases” dans le cadre d’un effort pour reconstruire son économie et restaurer la confiance dans le secteur du Tourisme.

Le Gouverneur de la Province a proposé les “4 Phases” de la réouverture en toute sécurité de l’île au “Center for “Covid-19″ Situation Administration” (“CCSA”) en Août 2020.

La “1ière Phase” débutera avec les Étrangers qui se sont inscrits au programme “Phuket Longstay” et resteront sur l’île pendant au moins 3 Mois. Cette Phase sera mise en œuvre conformément aux lignes directrices et aux normes du “CCSA”.

La “2e Phase” mise en œuvre dans le cadre du programme “Tourisme de sécurité” verra Phuket ouverte aux Étrangers des pays à faible risque, qui seront autorisés à s’aventurer à 2 reprises pendant leur Quarantaine de 14 Jours.

Une fois que les autorités auront acquis suffisamment de confiance dans les mesures de contrôle du Coronavirus de Phuket, la “Phase 3” sera lancée pour les pays à risque modéré, bien que les Touristes devront encore subir une Quarantaine de 14 Jours.

La “4e Phase” sera envisagée, une fois qu’un vaccin aura été trouvé et que la pandémie sera contenue. En vertu de cela, les Étrangers seront testés à leur arrivée à l’aéroport, et si ils s’avèrent exempts de tout Virus, ils seront autorisés à voyager librement dans le cadre de la “Nouvelle Normalité”.

Si ces directives et mesures s’avèrent efficaces, elles pourront être appliquées à d’autres destinations dans tout le pays. Le Gouvernement est convaincu que la Thaïlande aura un vaccin d’ici l’année prochaine et que le Coronavirus disparaîtra au début de 2022.

Phuket a l’avantage d’avoir des installations de sécurité et de voyage de classe mondiale. C’est pourquoi l’île est ouverte en premier.

Source : The Nation

02/09/2020

dernière minute

La Malaisie fermée aux Touristes pour le reste de l’année 2020

Vous planifiez un voyage en Malaisie ? Vous devrez probablement attendre 2021, à ce stade en tout cas. Le pays vient d’annoncer que les restrictions de voyage seront en place jusqu’au réveillon du Nouvel An 2020 et les Touristes ne seront pas autorisés à visiter d’ici là.

L’Ordonnance de Contrôle des mouvements de rétablissement du pays est en vigueur jusqu’au 31 Décembre 2020. Les Étrangers munis d’un “Laissez-Passer” de visite sociale ou d’un Visa de Touriste seront autorisés à rester jusqu’à la fin de l’année.

Ils ne s’exposeront à aucune amende ou pénalité tant que leur Visa n’expirera pas avant le 1er Janvier 2020.

Les voyages en Malaisie sont stricts. Les voyageurs ont besoin d’une “Lettre d’Engagement et d’Indemnisation” qui doit être approuvée par un Consulat ou une Ambassade de Malaisie ainsi que du Visa approprié avant d’atterrir dans le pays.

Une Quarantaine de 14 Jours est requise à l’entrée dans le pays. Les voyageurs d’agrément ne sont pas autorisés à entrer dans le pays tant que la commande est en cours. Seuls ceux qui ont des familles en Malaisie ou des voyageurs “essentiels” qui entrent en Malaisie pour des raisons d’affaires et d’investissement sont autorisés à entrer en vertu de protocoles stricts.

La Thaïlande exige, également, une Quarantaine de 14 Jours, mais offre aux voyageurs des options de “Quarantaine d’État Alternative” dans les hôtels approuvés. Le coût est d’environ 50 000 Bahts à 70 000 Bahts pour le séjour de 2 Semaines.

Les repas et les Tests de Coronavirus sont inclus dans les coûts.

Source : The Thaiger

01/09/2020

dernière minute

La “TAT” va donner 500 Bahts aux Expatriés pour stimuler le Tourisme

Que faire avec 500 Bahts ? Probablement pas grand chose, diront certains.

Malgré tout, l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) a annoncé qu’elle va offrir une réduction de 500 Bahts pour chaque voyage effectué par les Expatriés dans le Royaume.

La “TAT” espère, ainsi, que le programme budgétaire de 2 Millions de Bahts contribuera à stimuler le Tourisme intérieur.

Les 500 Bahts devraient encourager les Expatriés à “voyager dans le pays et à stimuler le Tourisme Intérieur pendant la fermeture de la frontière internationale”, selon le Directeur de la Division du marché “ASEAN”, Asie du Sud et Pacifique Sud de la “TAT”.

Les voyages doivent durer au moins 1 Nuit et l’offre est réservée uniquement aux Expatriés et à leurs familles.

Les frontières internationales étant toujours fermées, l’un des groupes cibles potentiels du Tourisme thaïlandais est constitué d’Étrangers qui travaillent ou étudient en Thaïlande, connus sous le nom d’Expatriés, avec une population de plus de 180 000 personnes.

Alors que certains Thaïlandais ont perdu leur emploi ou ont vu leurs revenus baisser depuis la pandémie de Coronavirus, de nombreux Expatriés sont, également, perdus.

Certains Expatriés qui travaillent comme Enseignants sont restés 5 Mois sans chèque de paie car la date de début de l’école a été retardée et beaucoup n’ont pas été payés pour les vacances.

D’autres qui souhaitent rester dans le pays se démènent pour rassembler leur argent pour payer les frais de Visa et garder leur business à flot, et qui se monte à des Milliers de Bahts depuis la fermeture des frontières.

La “TAT” affirme que le système de réduction de 500 Bahts pourrait aider, aussi, à réduire les dépenses des Expatriés qui font face à des frais d’admission plus élevés dans des attractions telles que les temples et les parcs nationaux.

Les Étrangers paient parfois 3 fois le montant des ressortissants thaïlandais.

La “TAT” est en train de négocier avec les autorités sur les frais d’entrée pour les Étrangers, et devrait faire, bientôt, une annonce sur le sujet.

En plus de l’incitatif de 500 Bahts, la “TAT” organise l’événement “Expat Travel Deal 2020” à Bangkok du 11 au 13 Septembre 2020.

Les agences de voyages proposeront de nombreuses promotions et offres pour les Expatriés.

Ce groupe d’Expatriés pourrait, également, servir de porte-parole pour promouvoir le Tourisme en Thaïlande sur le long terme auprès de leur propre nationalité et dans le monde entier.

Source : The Thaiger

31/08/2020

dernière minute

Un Député propose d’ouvrir des Casinos en Thaïlande et de légaliser les Jeux d’Argent en Ligne

Un politicien thaïlandais fait pression, actuellement, pour la légalisation du jeu et propose l’ouverture des Casinos en Thaïlande dans des destinations touristiques populaires comme Bangkok et Phuket, affirmant que cela augmenterait les recettes fiscales.

Un dirigeant du Parti “Thai Civilised” a déclaré qu’il souhaitait créer un comité chargé de rechercher des projets de complexes de divertissement qui auraient un casino, un hôtel, un parc à thème et d’autres lieux de divertissement.

Il dit que ces complexes devraient être dans des zones populaires comme Bangkok, Phuket, Chiang Mai, Phitsanulok, Rayong, Ubon Ratchathani et Nakhon Ratchasima.

Pour lui, la légalisation du jeu pourrait rapporter de l’argent fiscal, en particulier le jeu en ligne.

Il existe de nombreux sites de jeux de hasard étrangers en cours d’exécution, mais la Thaïlande n’en tire aucun revenu. Il dit que les taxes pourraient rapporter 5 à 6 Milliards de Bahts par an.

Il existe de nombreux sites de jeux d’argent en ligne dans des pays étrangers pour les Thaïlandais.  Les sites Web fonctionnaient légalement, alors qu’il était illégal pour les joueurs thaïlandais de jouer. Il n’y a pas non plus d’imposition pour les joueurs et le département du revenu est toujours confus au sujet de la loi car elle est ambiguë.

L’économie thaïlandaise, dépendante du Tourisme, a été très touchée cette année, et certains disent qu’elle ne redémarrera pas tant que les Touristes internationaux ne seront pas autorisés à rentrer dans le Royaume.

Le politicien affirme que l’argent des impôts provenant des jeux d’argent pourrait relancer l’économie.

Étant donné que la Thaïlande ne dispose, actuellement, pas de revenus suffisants du Tourisme et des exportations, le Gouvernement devrait envisager de légaliser ce qui est illégal et d’introduire la taxe dans le pays. Cela devrait être utile pour tout le pays.

Source : The Thaiger

31/08/2020

dernière minute

Le Rapport de 90 Jours doit être effectué à l’Immigration avant la fin d’aujourd’hui (31 Août 2020)

Aujourd’hui, est le dernier jour pour mettre à jour votre Rapport de 90 Jours si vous ne l’avez pas fait pendant l’Amnistie relative aux Visas.

L’Immigration thaïlandaise a fixé la fin de la journée comme la date limite pour les Étrangers, avec des Visas actuels, pour faire leur Rapport de 90 Jours. Sinon, des amendes seront imposées.

Vous devez déclarer ou mettre à jour votre adresse résidentielle avant la fin de la journée.

Cela s’applique à toutes les personnes qui ont des Visas légaux à jour pour vivre et travailler en Thaïlande et qui ne font pas partie de l’Amnistie des Visas du Gouvernement.

Le Ministère de l’Immigration a annoncé que les Étrangers disposant de Visas actuels doivent remplir leur Rapport de 90 Jours entre le 1er et le 31 Août 2020, date à laquelle ils ont prolongé l’Amnistie de Visa à la fin du mois de Juillet 2020.

À ce stade, il peut être trop tard pour faire le Rapport en Ligne, si vous vous êtes déjà inscrit au Rapport en Ligne dans le passé.

Documents requis

1. Passeport avec Carte de Départ,

2. Formulaire “TM.47”,

3. Il n’y a pas de frais pour les Rapports de 90 Jours.

Vous pourriez être condamné à une Amende entre 2 000 et 4 000 Bahts si vous êtes en retard dans la soumission de votre Rapport de 90 Jours.

Source : The Thaiger

29/08/2020

dernière minute

La Thaïlande ne va pas s’ouvrir aux Touristes Étrangers de si tôt

Décidément, les déclarations se suivent et se contredisent…

La Thaïlande ne sera pas rouverte aux Touristes étrangers de si tôt selon le soi-disant “Modèle de Phuket” car le Gouvernement doit tenir compte de trop de détails, a déclaré, le 28 Août 2020, le Porte-Parole Adjoint du Gouvernement.

Le Gouvernement doit prendre en compte de nombreux facteurs, y compris des lignes directrices, des processus de dépistage et des mesures pour empêcher la propagation du “Covid-19” pour s’assurer qu’il n’y aura pas de 2e Vague d’infection.

Les résidents de Phuket et les Touristes thaïlandais peuvent être assurés qu’aucune mesure n’a été prise pour rouvrir le pays et que la plus grande précaution sera prise lors de la réouverture des frontières.

Pour le “Modèle Pilote” de Phuket, les Touristes (en supposant qu’ils peuvent trouver un vol pour l’île) arriveront à l’aéroport international de la station balnéaire, puis se rendront à leur hébergement (un hôtel qui aura été enregistré et approuvé par le Gouvernement thaïlandais) pour une Quarantaine de 14 Jours. Ils seront limités à un rayon d’1 kilomètre de l’hôtel, selon les premières annonces concernant le programme. Après les 2 Semaines de leur Quarantaine dans un rayon d’1 kilomètre, les personnes seront libres de se déplacer autour de Phuket, puis au-delà s’ils le souhaitent, après 7 Jours supplémentaires. Les premières conditions stipulaient, également, un séjour minimum de 30 Jours et que l’entrée sera limitée aux Touristes de pays sans risque (quoi que cela signifie).

Le “Modèle de Phuket” devrait commencer le 1er Octobre 2020, bien qu’aucune annonce ferme n’ait été faite où tous les détails ont été exposés. Comme l’histoire récente l’a montrée, les propositions ne se transforment, parfois, pas en annonces officielles.

L’entrée étant limitée aux Touristes des pays “sans “Covid-19″”, il est plus que probable que la France n’en fera pas partie…

Source : Kohlidays et The Nation

28/08/2020

dernière minute

Au sein du Gouvernement, le Débat fait rage sur l’autorisation du Retour des Touristes Étrangers en Thaïlande

En huit clos, le débat au sein des hautes sphères politiques sur le retour des Touristes Étrangers en Thaïlande s’intensifie, alors même que des plans sont en cours d’élaboration, à l’instar du “Modèle de Phuket” et que les compagnies aériennes commencent prudemment à annoncer des vols Charters pour les Touristes Étrangers de long séjour, plus tard dans l’année.

Il y a les “Pour” : les Responsables du Tourisme, et les “Contre” : les Médecins, conseillers auprès de certains Organismes d’Etat et du Ministère de la Santé Publique.

La Thaïlande a passé près de 100 jours sans cas confirmé de propagation locale de “Covid-19”, ce qui la place dans une situation difficile par rapport aux pays qui ont choisi la méthode de suppression plutôt qu’une politique d’élimination totale.

Mais comme l’a confirmé le Premier Ministre Prayut, cette semaine, après avoir visité les provinces de Rayong et de Chonburi, et voyant par lui-même l’impact de la fermeture des frontières sur l’économie dans des endroits comme Pattaya : on ne peut plus continuer ainsi ! Et encore moins, si les autorités locales devaient maintenir les frontières fermées pendant encore 6 mois ou plus jusqu’à l’apparition d’un Vaccin.

Le Chef du Conseil du Tourisme de Thaïlande est totalement d’accord avec ce discours, affirmant que l’industrie du Tourisme thaïlandais de renommée mondiale, qui a accueilli un record de 40 Millions de Touristes Étrangers l’année dernière, pourrait faire face à un effondrement total si tous ces visiteurs issus du monde entier, ne sont pas autorisés à revenir au cours du 4e Trimestre.

4 Millions de personnes sont déjà complètement au chômage et ce nombre pourrait atteindre les 10 Millions environ si cela continue, la majorité étant des travailleurs “informels”.

A long terme, jusqu’à 14 Millions de personnes pourraient perdre leur emploi, leur entreprise et leur carrière.

Cependant, certains médecins thaïlandais parmi les plus éminents sont en désaccord avec véhémence avec cette théorie, et disent que le pays devrait apprendre à être autosuffisant et rester fermé pendant au moins 6 Mois de plus jusqu’à ce que la situation s’améliore dans le monde.

Ces médecins sont, également, conseillers auprès du Ministère de la Santé Publique et du “Center for “Covid-19″ Situation Administration”. Ils affirment que le Gouvernement a les ressources nécessaires pour soutenir les industries de l’Hôtellerie et du Tourisme s’ils le souhaitent, et que les gens peuvent trouver d’autres emplois jusqu’au retour des Touristes.

Un célèbre médecin de l’Université de Chulalongkorn, n’est pas étranger aux médias, il ne cesse de lancer des avertissements contre tout plan conçu pour ramener des Touristes, du fait qu’il exposerait tout le pays au risque de verrouillages et de restrictions draconiennes, qui pourraient se produire pendant la période de vacances de la Nouvelle Année (très haute saison touristique), dévastant l’ensemble de l’économie au lieu d’un seul secteur.

Il dit que la situation du Tourisme, bien que difficile, n’est rien en comparaison avec un (possible) autre verrouillage national de 3 à 4 Mois.

Pour lui, le Gouvernement doit fermer complètement la frontière du Myanmar, dans le Nord du pays, et prendre des mesures drastiques face au problème croissant du “Covid-19” dans l’État de Rakhine (Myanmar).

À huis clos, alors que bon nombre des plans actuels sont approuvés dans le principe, le débat fait encore rage à l’approche du 4a Trimestre.

En général, Novembre-Janvier est la saison la plus achalandée, l’industrie du tourisme accueillant des Millions de visiteurs et soutenant des entreprises pendant toute l’année.

Si aucune solution n’est trouvée, les chefs d’entreprise et de Tourisme avertissent que l’industrie dans des endroits comme Phuket, l’archipel de Koh Samui et Pattaya pourraient ne jamais se rétablir.

Source : The Thaiger

28/08/2020

dernière minute

Le “CCSA” considère 2 nouveaux groupes d’Étrangers pour le retour en Thaïlande, dont les Retraités

La prochaine “fournée” de catégories de Rapatriés est, actuellement, à l’étude par le “CCSA”. Cette fois, les Étrangers ayant des Résidences Permanentes et qui sont bloqués à l’Etranger depuis ces 6 derniers Mois, et les Résidents Étrangers de Longue Durée (notamment, les Retraités), recevront la priorité lorsque le “Center for “Covid-19″ Situation Administration” annoncera la date pour la prochaine Phase concernant la levée des restrictions pour les frontières de la Thaïlande.

Le Président du Comité du “CCSA”, qui a supervisé l’Assouplissement des Restrictions relatives au “Covid-19”, a annoncé que le groupe recommanderait le retour de ces 2 groupes étrangers dans le Royaume “car ils ont un Pouvoir d’Achat élevé”.

Les 2 nouveaux groupes, actuellement, envisagés pour rentrer en Thaïlande sont donc :

• Étrangers ayant une Résidence Permanente qui sont bloqués à l’Etranger,

• Résidents Étrangers de Longue Durée (par exemple, Visas de Retraite).

Les 2 groupes devraient, malgré tout, subir la Quarantaine obligatoire de 14 Jours contrôlée par l’État. C’est dans le cadre de la Quarantaine que tant de rapatriés thaïlandais ont été découverts porteurs du “Covid-19” au cours de la série de Tests qu’ils subissent.

Déjà, une centaine de ces personnes sont prêtes à rentrer en Thaïlande et ont déclaré qu’elles se conformeraient aux réglementations obligatoires à leur arrivée.

À ce stade, il est peu probable que le Gouvernement thaïlandais prolonge son Amnistie pour les Visas au-delà du 26 Septembre 2020.

Source : The Thaiger

27/08/2020

dernière minute

“Emirates” reprend ses vols vers Bangkok à partir du 1er Septembre 2020

Serait-ce le début d’un frémissement quant à la normalisation des vols internationaux vers la Thaïlande ?

La célèbre compagnie aérienne a annoncé, aujourd’hui, 27 Août 2020, la reprise des services passagers vers Bangkok avec des vols quotidiens à partir du 1er Septembre 2020.

La reprise des vols vers Bangkok étendra le réseau actuel d'”Emirates” à 78 villes en Septembre 2020, offrant aux voyageurs d’Europe, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie-Pacifique des liaisons pratiques via Dubaï vers la destination thaïlandaise populaire.

Les vols entre Dubaï et Bangkok seront opérés avec un avion “Boeing 777-300ER” d'”Emirates”, offrant des sièges en Première Classe, Classe Affaires et Classe Economique.

À partir du 1er Septembre 2020, le vol “EK384” partira de Dubaï tous les jours à 1 h 50 et arrivera à Bangkok à 11 h 30, tandis que le vol retour, “EK385”, partira de Bangkok à 3 h 25 et arrivera à Dubaï à 6 h 35, à partir de 2 Septembre 2020.

Les clients peuvent réserver des vols sur emirates.com ou via les agences de voyages. Les voyageurs arrivant à Bangkok seront soumis aux exigences fixées par les autorités thaïlandaises en matière de sécurité sanitaire et certaines restrictions mises en place.

Les voyageurs sont priés de vérifier les dernières informations ou de visiter Travel Requirements pour plus de détails avant de réserver.

À la suite de l’annonce qu’Emirates commencera à voler de Dubaï à Bangkok à partir du 1er Septembre 2020, le Consulat Général Royal de Thaïlande à Dubaï a publié une déclaration disant que cela n’était pas possible car aucun vol commercial n’est autorisé à entrer en Thaïlande jusqu’à nouvel ordre.

Source : Emirates

27/08/2020

dernière minute

“Thai Airways” lance des Vols Directs vers Phuket pour la Campagne “Safe & Sealed”

La compagnie aérienne “Thai Airways” dépoussière sa flotte et se prépare à relancer les voyages internationaux, avec des vols directs vers Phuket depuis 6 pays qui devraient décoller dans les prochains mois.

Tout cela est conçu pour coïncider avec la Campagne de Promotion “Safe and Sealed” (“Sûre et scellée”), dont le Gouvernement thaïlandais espère qu’elle relancera le Tourisme pour l’île en détresse depuis la fermeture des frontières.

Les vols de “Thai Airways” sont cloués au sol depuis début Avril 2020, les avions n’étant utilisés que pour des vols d’affrètement et de rapatriement limités.

Les vols charters voleront directement du Danemark, de l’Allemagne, de l’Angleterre, de la Corée du Sud, du Japon et de Hong Kong vers l’aéroport international de Phuket.

“Thai Airways” devrait commencer les vols d’ici la fin Novembre 2020, bien que le début de la Campagne “Safe & Sealed” devrait commencer dès le 1er Octobre 2020.

Les frontières de la Thaïlande sont toujours soumises à des restrictions strictes en raison de la pandémie de Coronavirus. L’Autorité de l’Aviation Civile thaïlandaise (“CAAT”) a interdit presque tous les vols internationaux entrants et sortants depuis Avril 2020.

Bon nombre des vols internationaux précédemment programmés sont revenus au transport de fret à la place.

“Thai Airways” affirme que la santé et la sécurité des passagers et des employés sont une priorité absolue et qu’ils ont mis en place des mesures de prévention concernant le “Covid-19”.

Le personnel de cabine devra porter des combinaisons de protection, des masques médicaux et des gants lors de la prestation des services. La cabine, ainsi que les cockpits seront stérilisés.

La distanciation sociale sera appliquée à “tous les aspects” du vol tels que la disposition des sièges et les files d’attente pour l’enregistrement. Les repas pendant le vol seront encadrés pour éviter tout contact physique.

Reste à savoir si la distance sociale promise dans la disposition des sièges se concrétise, sinon les billets finiront par être horriblement chers.

La compagnie aérienne a déclaré qu’elle s’était associée à “Royal Orchid Holidays”, qui propose des hébergements de Quarantaine d’État Alternatifs préparés pour les Touristes.

Les membres de “Royal Orchid Plus” peuvent échanger des Miles contre “Thai Airways”.

Un nombre limité d’hôtels de Phuket ont, jusqu’à présent, été sélectionnés pour participer au programme “Safe and Sealed” bien que de nouveaux hôtels soient ajoutés chaque jour.

Source : The Thaiger

26/08/2020

dernière minute

Les Touristes Internationaux sont “essentiels” à l’économie thaïlandaise pour le Premier Ministre

Aujourd’hui, 26 Août 2020, le  Premier Ministre thaïlandais a parlé. Il a tenu à mettre les choses au point, concernant, notamment, l’importance du Tourisme International pour le Royaume.

“La Thaïlande doit attirer de nouveau les Touristes étrangers et mettre en place un système accueillant de lutte contre les maladies, afin que les populations locales puissent recommencer à gagner de l’argent.”

Le retour des visiteurs étrangers ne commencera qu’avec un nombre limité d’arrivées, pour tester les mesures de lutte contre le Coronavirus.

Se voulant, avant tout, rassurant, le Premier Ministre a cherché à dissiper les inquiétudes selon lesquelles les Touristes pourraient apporter avec eux une nouvelle vague de “Covid-19”. Le Gouvernement ne laissera pas les visiteurs arriver à leur guise.

Il y aura des formulaires à remplir. Les vols devront être traçables. Lorsque les visiteurs atteindront leur destination, leur localisation devra être confirmée et ils seront isolés des autres.

Pour le Premier Ministre, le retour des Touristes est essentiel pour le pays.

Si rien n’est fait, les choses empireront. Les entreprises et commerces seront fermés pour toujours. Les employés seront licenciés. Comment le Gouvernement peut-il se permettre de les aider tous ?

Le Premier Ministre a donné l’assurance que les visiteurs seront surveillés et il espéra que la population locale les accueillerait de nouveau.

Les habitants doivent prendre soin (des visiteurs) parce que les bénéfices iront à eux, pas au Gouvernement.

Si (la maladie) est détectée, le Gouvernement sera en mesure de la contenir.

Les autorités rédigeront des procédures pour gérer l’arrivée des Touristes et déterminer quelle sera la première destination à les accueillir.

Le plus grand impact économique a été sur les provinces qui ont l’habitude de recevoir un grand nombre de Touristes étrangers. Pour le moment, le Premier Ministre n’a pas encore dit comment il s’y prendra pour attirer les Touristes en Thaïlande.

Source : Bangkok Post

26/08/2020

dernière minute

A quand un Retour à la Normale en Thaïlande ? FAQ (questions les plus fréquentes)

J’ai un Visa de Retraite et je vis en Thaïlande depuis de nombreuses années. Quand puis-je revenir ?

Pas pour le moment, sous les restrictions actuelles. Alors que d’autres groupes sélectionnés ont été autorisés à revenir, les personnes munies d’un Visa Retraite (“O-A” ou “O”) valide ont été exclues jusqu’à présent.

Je suis resté(e) bloqué(e) en Thaïlande depuis Avril 2020, et maintenant je suis à court d’argent et je ne sais pas quoi faire.

C’est une situation très difficile et vous feriez bien de contacter au plus vite vos amis et votre famille (si ça n’est pas déjà fait) pour les informer de votre situation difficile. De plus, vous DEVEZ contacter urgemment l’Ambassade ou le Consulat de votre pays pour les alerter de la situation. Ils auront, au moins, des informations sur votre rapatriement dans votre pays d’origine ou peut-être d’autres options qui peuvent être disponibles.

Une chose est sûre, le simple fait d’espérer que votre situation s’améliorera ne fonctionnera pas. Obtenez autant d’informations que possible sur vos options. Et espérons votre famille ou vos amis pourront vous envoyer des fonds pour vous aider pendant cette période stressante et incertaine.

Quand la Thaïlande va-t-elle se décider enfin à ouvrir ses frontières au Tourisme International ?

Il n’est, actuellement, pas envisagé d’ouvrir les frontières de la Thaïlande au Tourisme International.

Bien qu’il y ait un programme Pilote, “Safe & Sealed”, à Phuket à partir du 1er Octobre 2020, il est assez restrictif (Quarantaine de 14 Jours dans un rayon de 1 kilomètre, Tests multiples, limites aux déplacements après la période de Quarantaine). Au-delà de ce projet bien avancé, les “Bulles de Voyage” sont de retour sur la table de négociation avec un nouveau cycle de discussions avec Hong Kong et le Japon. Mais rien n’a été finalisé ni annoncé à ce stade.

L’Autorité de l’Aviation Civile thaïlandaise (“CAAT”) et un Sous-Gouverneur de la “TAT” (“Tourism Authority of Thailand”) ont déclaré qu’il est peu probable que les frontières soient rouvertes au tourisme avant 2021. Mais beaucoup de choses pourraient changer d’ici là…

L’Amnistie des Visas se termine dans exactement un mois. Qu’arrive-t-il aux personnes sans Visa actuel après le 26 Septembre 2020 ?

Vous avez 3 options.

  1. Quitter le pays avant la fin de l’Amnistie.
  2. Trouver un moyen de prolonger son Visa. Si vous ne pouvez pas quitter le pays, en raison de problèmes de vol de retour dans votre pays ou pour toute autre raison médicale ou urgente, vous devez contacter votre Ambassade ou Consulat, dès que possible. Ils pourront, peut-être, vous fournir une Lettre recommandant une Prolongation de votre séjour. Mais activez-vous, le temps presse… Le Gouvernement a clairement indiqué, lors de la Prolongation de l’Amnistie fin Juillet 2020, qu’il n’y aurait plus de Prolongations. Des vols internationaux quittent la Thaïlande tous les jours. Les vols sont chers (mais si on cherche bien, on peut trouver des “affaires”) et sont sur des transporteurs limités. Mais si vous DEVEZ partir, au moins, vous pouvez le faire, dorénavant.
  3. Se rendre dans un temple et prier ou acheter un billet de loterie ou espérer que le Gouvernement prolongera l’Amnistie une nouvelle fois.

Les Compagnies Aériennes vendent maintenant des billets pour la Thaïlande. Dois-je en acheter un ?

N’achetez surtout pas de billet pour un vol à destination de la Thaïlande avant d’avoir TOUS les documents requis, d’avoir discuté de votre voyage avec votre Ambassade locale et d’avoir été approuvé(e) pour voyager. Pourquoi les compagnies aériennes continuent de vendre des billets pour des vols qui seront annulés, cela reste un mystère.

Un Visa “Thaïlande Elite” résoudrait-il mes problèmes ?

Oui et non. Le programme “Elite Visa” est, certes, un moyen excellent et pratique de rester en Thaïlande avec peu de problèmes. Mais c’est un coût initial élevé (les premiers prix sont de 500 000 Bahts (15 000 Euros) pour 5 ans, 1 000 000 Bahts (30 000 Euros) pour 10 ans et 2 000 000 Bahts (60 000 Euros) pour 20 ans), et pour l’instant, il y a une période d’attente de 3 à 4 mois pour traiter les nouvelles demandes. En ce moment, il y a aussi une limite sur le nombre de personnes sur divers Visas, en ce qui concerne leur entrée en Thaïlande chaque jour. Mais si vous avez l’argent liquide, c’est définitivement une option, car les titulaires du Visa “Elite” sont, actuellement, autorisés à rentrer dans le Royaume.

Je veux revenir auprès de mon/ma partenaire thaïlandais(e) et retourner chez moi en Thaïlande. Puis-je prendre l’avion pour Phuket dans le cadre du programme “Safe and Sealed” en Octobre 2020, puis rentrer chez moi à partir de là ?

Alors que votre partenaire serait certainement en mesure de vous rendre visite à Phuket, et même si vous avez finalement fait votre Quarantaine locale de 14 Jours, plus 7 Jours supplémentaires limités à l’île, puis que vous avez pu voyager en Thaïlande, votre statut de Visa est toujours celui d’un “Touriste” lambda, et possède une limite de temps ou des options d’Extension.

Mais une fois dans le pays, il y aurait de nombreux agents des Visas prêts à donner à votre cas une chance de prolonger votre séjour avec un Visa Etudiant “ED” ou de long séjour d’un type quelconque. Cependant, attendez-vous à payer de 20 000 à 30 000 Bahts avec aucune garantie.

Si vous avez un Visa Retraite, aller rendre visite à votre Ambassade locale et voir si vous pouvez voyager en Thaïlande avec CE “Visa” et de participer au programme “Safe and Secure”. Ça vaut le coup d’essayer.

Notre vol fait escale en Thaïlande. Pouvons-nous descendre de l’avion et passer une journée à Bangkok ?

Non. À ce stade, tous les Transits exigent que les passagers restent dans l’avion. Il peut y avoir des situations où ils débarquent des passagers, mais vous serez limité à une section de l’aéroport.

Puis-je trouver un emploi, obtenir un nouveau Visa et rester en Thaïlande ?

Peut-être, c’est possible… Les emplois pour les Étrangers sont rares pour le moment. En dehors de l’enseignement de l’Anglais (il y aura toujours des emplois pour les professeurs d’anglais en Thaïlande), la plupart des entreprises réduisent leur personnel en cette période de pénurie, plutôt que d’employer. Vous devrez obtenir une Lettre d’Offre d’Emploi de la part de votre nouvel employeur et vous rendre au Bureau d’Immigration local pour discuter de la question de toute urgence, avant le 26 Septembre 2020.

Puis-je rentrer dans mon pays et obtenir un nouveau Visa “Non B”, puis retourner en Thaïlande ?

En théorie, oui. Mais il faudra une bonne planification et une dose de chance pour que le plan réussisse. Vous aurez certainement besoin de faire une Quarantaine de 14 Jours à votre retour et la zèle de divers responsables de l’Ambassade et de l’Immigration pourrait retarder votre retour sur place (ne serait-ce qu’avec les nombreux documents à apporter).

Est-ce sûr en Thaïlande pour le moment ?

Oui, évidemment. Les manifestations étudiantes actuelles sont assez limitées et sont annoncées à l’avance afin que vous puissiez éviter de vous retrouver dans une situation périlleuse. Bien qu’il y ait eu quelques déclarations contre les Étrangers de la part d’un Ministre thaïlandais et plusieurs débordements racistes dans les réseaux sociaux issus d’habitants stressés de peur de voir déferler une 2e vague de Coronavirus dans le Royaume, la situation des Étrangers reste sûre, à l’heure actuelle.

25/08/2020

dernière minute

Les Prisons thaïlandaises, prochaines Attractions Touristiques ? 

Les prisons pourraient devenir, dans un proche avenir, la prochaine destination “tendance” de la Thaïlande. En effet, les prisonniers qui sont enfermés derrière les barreaux feraient partie d’un plan visant à transformer des dizaines de pénitenciers du Royaume en attractions touristiques.

Aussi bizarre et incongrue que cela puisse paraître, c’est une proposition du Ministre de la Justice qui a lancé l’idée, le 24 Août 2020.

72 des 143 prisons thaïlandaises seraient ouvertes aux Touristes dans l’année prochaine, soit la moitié des prisons du pays.

Le service correctionnel travaillerait déjà sur une attraction qu’ils appellent “les Chefs derrière les barreaux” : il serait question d’un concours de cuisine en prison (!!)

Les établissements pénitenciers prévoiraient, également, d’avoir leurs propres boutiques de souvenirs avec des articles fabriqués à la main par les détenus.

Environ 4 à 5 prisons auraient déjà lancé le programme touristique en tant que projet pilote. Celles de Trat, Rayong, Ratchaburi et Nakhon Ratchasima seraient impliquées dans le projet de démarrage.

D’ici l’année prochaine, 67 autres auraient leurs attractions en cours.

Certaines attractions, comme le concours de cuisine, motiveraient les détenus à acquérir des compétences pour les aider à trouver un emploi une fois qu’ils seraient libérés.

Le Ministre souhaiterait changer l’image des prisons d’un “Monde crépusculaire” à un “Monde d’opportunités”.

Les détenus gagneraient, également, de l’argent en participant aux attractions de la prison, mais on ne sait pas combien les détenus gagneraient et quelle réduction le service correctionnel obtiendrait.

Le Ministre prévoit de travailler avec le Ministère du Tourisme et des Sports à l’avenir pour promouvoir ce projet avec les prisons.

Source : Bangkok Post

25/08/2020

dernière minute

Hong Kong reprend les discussions sur les “Bulles des Voyages” avec la Thaïlande et le Japon

Le Ministre du Commerce de Hong Kong a déclaré que la Région Administrative spéciale Chinoise discutait à nouveau avec les autorités thaïlandaises et le Japon de la formation possible de “Bulles de Voyage”.

Les pourparlers ont été suspendus le mois dernier alors que Hong Kong luttait contre une 3e Vague de “pic” du Coronavirus “Covid-19”.

Maintenant, l’idée d’accords de voyage mutuellement avantageux est de retour sur la table, sous réserve de procédures de est convenues pour dépister les voyageurs pour le Coronavirus, dans les 2 sens.

L’homme a fait cette annonce en s’exprimant lors d’un Webinaire organisé par le “Hong Kong Productivity Council”.

Hong Kong est en pourparlers sur les “Bulles de Voyage” avec 10 pays, les pourparlers étant à un stade plus avancé avec la Thaïlande et le Japon.

Il faudra peut-être encore un certain temps avant que des arrangements ne soient mis en place, car tous les pays concernés continuent de suivre l’évolution de la pandémie.

Les voyageurs devraient, au préalable, passer des Tests “Covid-19” qui seraient “mutuellement reconnus” et que les résultats des Tests seraient envoyés au pays de destination, via les compagnies aériennes, pour confirmation avant d’être autorisés à embarquer.

Une fois débarqués, le Service de Santé local pourrait exiger des Tests supplémentaires.

L’année dernière, environ 2,3 Millions d’habitants de Hong Kong ont visité le Japon, contre seulement 20 en Juillet de cette année.

Hong Kong n’a pu recevoir aucun visiteur étranger depuis l’interdiction des arrivées internationales mise en œuvre en Mars 2020, au plus fort de l’épidémie de “Covid-19” au niveau régional.

Les Hongkongais rapatriés sont tenus de se soumettre à une Quarantaine obligatoire de 14 Jours (comme en Thaïlande). En Juin 2020, Hong Kong a enregistré une baisse de 99% du nombre de visiteurs d’une année sur l’autre, avec une baisse de 90% au cours des 6 premiers Mois de l’année, par rapport à la même période en 2019.

Hong Kong émerge d’une petite 3e Vague de Coronavirus, après un pic de nouveaux cas le mois dernier, il a enregistré plus de 100 nouveaux cas par jour pendant 12 Jours.

Cependant, après la réintroduction de certaines restrictions, y compris les restaurants proposant uniquement des plats à emporter après 18 heures, les chiffres ont recommencé à baisser.

Source : The Thaiger

24/08/2020

dernière minute

La Thaïlande envisage un Commerce Mondial du Cannabis

C’est officiel : la Thaïlande se lance dans le commerce mondial du Cannabis. Les représentants du Gouvernement rédigent une Loi qui considérerait le Cannabis Médical comme une “culture économique”, ce qui signifie qu’il serait autorisé à être exporté vers d’autres pays.

Ils prévoient d’atteindre des marchés dans toute l’Asie, l’Europe et les États-Unis.

Le projet se concentre, également, sur la culture du Cannabis et du Chanvre thaïlandais.

Les membres du Sous-Comité travaillant sur le projet disent que les agriculteurs thaïlandais devraient avoir accès aux graines de Cannabis commerciales pour produire potentiellement leurs propres stocks de semences.

Le Gouvernement envisage aussi de produire différents types de Cannabis. Pour le moment, la Thaïlande ne cultive (légalement) que 4 cultivars de cannabis.

La Thaïlande a besoin de plus de variétés pour s’adapter à l’industrie exigeante de la Marijuana, selon un représentant de l’Entreprise Communautaire de Cannabis connue sous le nom de “Play La Ploen”.

Certaines variétés ont beaucoup de graines. Certains sont riches en Cannabidiol ou “CBD”, reconnus pour leurs propriétés médicales. D’autres sont riches en Tétrahydrocannabinol ou “THC”, connu sous le nom de produit chimique psychoactif et psychotrope qui provoque un “high”.

Le Gouvernement travaille sur un projet visant à cultiver 2 souches de Marijuana à des fins médicales riches en “CBD” et à les produire en médecine.

L’Organisation Pharmaceutique Gouvernementale s’est associée à “Play La Ploen” pour le projet.

Un scientifique de “Play La Ploen” a, par ailleurs, annoncé son intention de produire des médicaments à base de “CBD” pour plus de 20 hôpitaux du Nord-Est de la Thaïlande, à Nakhon Ratchasima, Chaiyaphum, Buriram et Surin.

Source : The Thaiger

23/08/2020

dernière minute

Opposition au Projet d’ouvrir Phuket aux Touristes le 1 Octobre 2020

Un certain nombre d’éminents médecins, certains conseillers du Ministère de la Santé Publique et du “Center for “Covid-19″ Situation Administration”, ont publié, ce week-end, sur les réseaux sociaux, leur ferme opposition à l’ouverture de la Thaïlande aux Touristes de quelque manière que ce soit.

Cette déclaration fait suite au geste surprise du Gouverneur de l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) qui a déclaré, le 22 Août 2020, que les Touristes, à la recherche de vacances de long séjour dans l’île balnéaire méridionale de Phuket, seront autorisés à entrer dans la province à partir du 1er Octobre 2020. La nouvelle s’accompagne, néanmoins, de Restrictions : rester dans le système de Quarantaine alternatif, mais dans un rayon de 1 Kilomètre de leur hôtel, ce qui leur donne accès au bord de mer dans de nombreux cas.

Pendant la Quarantaine obligatoire de 14 Jours, chaque Touriste devra passer 2 Tests “Covid-19”. Après les 14 Jours, les Touristes seront libres de voyager à Phuket.

Après 1 semaine supplémentaire et un autre Test, ils seront autorisés à voyager dans tout le Royaume.

La Campagne “Safe and Sealed” (“Sûr et Scellé”) pour permettre un tourisme limité avait déjà été discutée, mais une annonce n’était attendue qu’en Septembre 2020.

Dès lors, suite à cette annonce officielle, plusieurs médecins et politiques ont fait part de leurs inquiétudes, hier, au Gouvernement, concernant son plan de rouvrir prudemment l’île balnéaire de Phuket à un nombre limité de Touristes étrangers.

Le plan est approuvé en principe, mais nécessite encore l’approbation finale du “CCSA” et du Ministère de la Santé Publique, qui comprennent en grande partie des médecins.

Un Conseiller éminent du Ministère de la Santé Publique avait précédemment appelé à la fermeture des frontières pendant au moins 6 mois, tandis que le Doyen de la faculté de médecine de l’hôpital “Siriraj” a, également, mis en garde à plusieurs reprises contre la réouverture des frontières et l’autorisation des Touristes, affirmant que le Royaume devrait attendre que le Coronavirus disparaisse dans le monde entier.

Les 2 médecins sont des utilisateurs prolifiques de “Facebook”, publiant quotidiennement des conseils, des vidéos et des avertissements à leurs nombreux adeptes, tout en conseillant le Gouvernement.

Leurs derniers mots d’avertissement concernent principalement le Ministère du Tourisme à la recherche d’un moyen de ramener les Touristes étrangers pour le 4e Trimestre 2020, haute saison pour les zones touristiques thaïlandaises et essentiel pour l’industrie du tourisme.

Surtout à Pattaya, Phuket et l’archipel de Koh Samui, durement touchées, les mois de Décembre et Janvier de pointe sont essentiels pour que certaines entreprises survivent à l’année.

Pour le Conseiller du Ministère de la Santé Publique, le Gouvernement devrait retarder tous les plans d’au moins 6 mois et se concentrer sur l’autosuffisance plutôt que sur le Tourisme étranger.

Il a constamment mis en garde contre le besoin de vigilance, tout en citant les exemples de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie et de Hong Kong, entre autres, qui ont initialement contrôlé le “Covid-19”, puis ont connu une 2e épidémie, ce qui a entraîné des verrouillages restrictifs et davantage de difficultés économiques.

Il est fermement opposé au plan de Phuket.

Source : The Thaiger

23/08/2020

dernière minute

Choc entre les “Anciens” et la Nouvelle Génération : la Thaïlande se dirige-t-elle vers un grand Changement ?

Les manifestations menées, actuellement, par les jeunes thaïlandais dans plusieurs régions du Royaume (principalement, à Bangkok), ont de vastes implications pour le Pays du Sourire, même si elles ont choqué un grand nombre d’habitants, en particulier ceux appartenant à l’ancienne génération.

Ces protestations ont certainement été déclenchées pour des raisons politiques dans des contextes économique, social et sanitaire extraordinaires, mais à mesure que les manifestations en faveur d’une plus grande Démocratie ont évolué, elle se sont étendues pour avoir, également, un impact sur les valeurs fondamentales de la société thaïlandaise.

En exprimant leur opinion haut et fort sur le rôle de la Monarchie, les récentes manifestations ont touché une question sensible, qui a toujours été un tabou dans la société thaïlandaise. Il n’y aurait peut-être pas de consensus parmi les manifestants, mais beaucoup utiliseraient le langage codé pour communiquer et certains dissimuleraient leurs messages avec subtilité sur leurs bannières de protestation, pour exprimer des opinions critiques sur la Monarchie.

Le Premier Ministre et le Chef de l’Armée du Royaume se sont déclarés préoccupés par les dangers de calomnier la plus haute institution. Le Gouvernement soutenu par l’Armée dirigé par le Premier Ministre, après le coup d’État de 2014, a lancé 12 valeurs fondamentales pour les Thaïlandais, demandant en grande partie aux gens de les suivre :

  • Maintien des 3 principaux Piliers du pays : la Nation, la Religion et la Monarchie;
  • Honnêteté, Sacrifice et Patience avec une attitude positive pour l’intérêt du public;
  • Piété filiale envers les parents, les tuteurs et les enseignants;
  • Recherche de Connaissances et d’Education directes et indirectes;
  • Préservation des Traditions et des Cultures thaïlandaises;
  • Moralité, Intégrité, Considération, Générosité et Partage;
  • Compréhension et Apprentissage des véritables idéaux démocratiques avec Sa Majesté le Roi comme Chef de l’État;
  • Maintien de la Discipline, Respect des Lois et des personnes âgées;
  • Être conscient et attentif à l’action conformément aux Déclarations Royales de Sa Majesté;
  • Appliquer l’économie de suffisance de Sa Majesté le Roi, économiser de l’argent en cas de besoin, être modéré avec un excédent pour le partage ou l’expansion des affaires tout en bénéficiant d’une bonne immunité;
  • Garder la force physique et mentale, ne pas céder au pouvoir ou aux désirs mauvais, avoir un sentiment de honte sur la culpabilité et les péchés conformément aux principes religieux;
  • Faire passer l’intérêt public et national avant le sien.

De leur côté, les Libéraux ont critiqué ces 12 valeurs comme un outil de l’armée pour “laver le cerveau” des gens ou une tentative de faire glisser la société thaïlandaise vers un retour en arrière, dans un passé rétrograde et rigide.

A leurs yeux, le vent politique aurait tourné et démontré que la tentative des militaires de promouvoir leurs 12 valeurs a échoué. Et de citer en exemple, les Écoliers qui remettraient en question la discipline scolaire, notamment, sur la coiffure à avoir pour aller en classe, s’opposant aux valeurs traditionnelles selon lesquelles les élèves doivent respecter les enseignants.

De leur côté, les Etudiants Universitaires ont soulevé des questions sur la manière dont le pays est géré, s’opposant à la valeur du respect des institutions traditionnelles.

Voyant des menaces potentielles pour les Etudiants qui se joignent aux manifestations, le Réseau Universitaire thaïlandais pour les Droits Civils a récemment exprimé son soutien à la manifestation pacifique et à la liberté d’expression, utilisant de manière dynamique les réseaux sociaux pour exhorter les parents et les enseignants à soutenir les Droits Civils des étudiants, instaurant, ainsi, de nouvelles valeurs dans l’esprit de la jeune génération.

La Liberté d’Expression est devenue une valeur fondamentale que les Etudiants et les groupes Pro-Démocratie chérissent. Elle s’oppose à la valeur de l’obéissance aveugle, profondément enracinée dans le cadre social hiérarchique thaïlandais.

Les pro-Démocratie défendent la tolérance qui est une autre valeur d’un système démocratique que l’on ne trouve guère dans une culture autoritaire. Pour eux, le système hiérarchique ne tolère pas, ou a faible tolérance, celles et ceux qui ont des opinions différentes ou qui soulèvent des questions sur les institutions traditionnelles thaïlandaises.

Parmi la population, en particulier, celle appartenant à la vieille génération, les Thaïlandais ont tendance à éviter les disputes vigoureuses franches, face à face. Ils préfèrent souvent se taire ou plaisanter pour tenter d’éviter la confrontation afin de sauver la face, mais aussi celles de leurs amis, seniors ou de leurs patrons, ayant un grand respect pour la hiérarchie.

Pour les pro-Démocratie, la transparence est nécessaire dans un système démocratique, mais elle semble peu amène dans un système dirigé par l’Armée ou qui s’apparente à une dictature à leurs yeux.

Il est largement admis que les Thaïlandais qui disent la vérité pourraient avoir des ennuis. Ainsi, un Dénonciateur sur la corruption dans l’armée, très réputé, serait actuellement visé par les autorités thaïlandaises.

Pour les pro-Démocratie, cet incident suggérerait de graves lacunes dans le système judiciaire qui punit ceux qui militent pour la transparence.

La jeune génération de Thaïlandais en aurait assez du double langage obscur et des pratiques de népotisme du Gouvernement actuel et des Agences d’État. Pour cette raison, de plus en plus de locaux se seraient joints à leurs rassemblement pacifistes.

La responsabilité est, également, exigée par les manifestants. Pour cette raison, les groupes de jeunes et pro-Démocratie ont soulevé des questions sur la façon dont l’argent des impôts est dépensé.

Selon eux, les lois thaïlandaises et le système politique actuel sont manifestement obsolètes, permettant aux personnes au pouvoir d’abuser en toute impunité de leur ascendance et de leur autorité. Comment les personnes occupant des postes importants peuvent-elles être tenues pour responsables, alors que leur liberté d’expression est limitée par des lois draconiennes ? Pire encore, le système judiciaire n’est pas du côté du peuple, selon des groupes pro-Démocratie.

Pour eux, le manque d’intégrité des hauts fonctionnaires thaïlandais est un problème grave qui sévit dans le pays. Ils citent en exemple, le Bureau du Procureur Général qui avait abandonné toutes les charges dans le cas présumé de délit de fuite contre l’héritier d’une famille thaïlandaise ultra riche. Evidemment, cela ne ferait que renforcer la méfiance du peuple envers des autorités thaïlandaises manquant d’intégrité, provoquant un tollé public unanime.

Les étudiants et les manifestants en faveur de la Démocratie ont fait Campagne pour un “État de Droit”, contre “L’État par la Loi” actuel qui protège et qui est géré par un groupe de personnes.

Les manifestants défendent le fait qu’ils se battent pour la souveraineté du peuple en tant que dirigeants du pays contre un régime autoritaire.

Une série d’actions de la part d’institutions clés a conduit à la mise en place du Gouvernement de Coalition actuel après les élections de Mars 2019, qui a été considérée par les militants pro-Démocratie comme une ingénierie autoritaire.

L’égalité est l’une des valeurs clés que défendent ardemment les jeunes manifestants.

Ils critiquent haut et fort le système politique existant combiné à un cadre social hiérarchisé qui n’aurait cessé de favoriser le gouffre qui sépare les riches et les pauvres.

La Thaïlande fait partie des pays où les inégalités de richesse sont les plus élevées au monde. 1% des plus fortunés détiennent 66,9 % de la richesse totale du Royaume.

Les valeurs traditionnelles associées au bouddhisme justifient le large fossé entre les riches et les pauvres, en se référant à la création de “Mérites” dans la vie passée, ou “Karma”.

En ce sens, les anciennes valeurs justifient le contexte économique, politique et social actuel, qui est perçu très différemment par la jeune génération qui l’a blâmée comme corrompue et injuste.

Réagissant à la Campagne étudiante pour un changement, les Royalistes ont organisé une manifestation le 30 Juillet 2020, affirmant que leur action visait à protéger la Monarchie menacée par les manifestations étudiantes.

Les observateurs ont déclaré que la plupart des participants au rassemblement royaliste étaient des personnes âgées, ce qui contredirait l’affirmation des organisateurs d’un rassemblement d’étudiants en formation professionnelle.

Pour les pro-Démocratie, les Traditionalistes ou les Conservateurs auraient trop empiété sur l’espace des Libéraux. Ils devraient prendre du recul et ouvrir un espace pour tous, en “réécrivant la Constitution”.

Dès lors, la question demeure : où ce choc des valeurs mènera le Royaume ?

Sources : Kohlidays et The Nation

21/08/2020

dernière minute

Phuket pourrait s’ouvrir aux Touristes Internationaux dès le 1er Octobre 2020… mais sous Conditions

Le Premier Ministre thaïlandais aurait convenu que les Touristes Internationaux pourraient se rendre à Phuket à partir du 1er Octobre 2020.

Cependant, ce qui ne sera pas surprenant, il y aurait des conditions à respecter. Dans le cadre de la nouvelle Campagne de promotion touristique “Safe and Sealed” (“Sûr et scellé”), le Ministre du Tourisme proposerait d’ouvrir un total de 6 Régions aux Touristes Internationaux.

Mais ils devraient passer une période de Quarantaine de 14 Jours dans des zones dédiées.

Il ne serait pas nécessaire de venir avec un groupe de Touristes. Les voyageurs individuels pourraient visiter certaines provinces du Royaume (préalablement choisies par les autorités locales), mais ils devraient se conformer à des règles de filtrage strictes, comme l’étaient d’autres groupes qui étaient, auparavant, autorisés.

Différents hôtels qui partagent la même plage dans un rayon d’1 kilomètre pourraient se regrouper en une zone scellée.

Ce plan permettrait aux touristes des activités de plage.

Une fois qu’ils auraient terminé leur période de Quarantaine de 14 Jours, les visiteurs internationaux seraient libres de se déplacer à Phuket.

Cependant, s’ils veulent voyager au-delà de la province, cela impliquerait une mise en Quarantaine de 7 Jours supplémentaires.

De son côté, tout le personnel de l’hôtel devrait rester dans les zones scellées. S’ils doivent voyager en dehors de leur zone, ils devraient être testés pour “Covid-19” et, également, être soumis à une Quarantaine de 14 Jours.

Si les mouvements des touristes par voie aérienne et terrestre semblent plus faciles à contrôler, les autorités thaïlandaises seraient préoccupées par le transport maritime, soulignant que certains pourraient l’utiliser pour violer les exigences de Quarantaine.

Les 5 et 6 Septembre 2020, le Ministre des Transports, avec des représentants des Ministères du Tourisme et des Sports, de la Santé Publique et de l’Intérieur, se rendra à Phuket pour examiner les liaisons de transport entre les provinces de Phuket, Krabi et Phang Nga, en vue de combler d’éventuelles échappatoires.

Il est entendu que des audiences publiques pour d’autres provinces seraient en préparation.

Source : Bangkok Post

20/08/2020

dernière minute

Un Plan pour stimuler le Tourisme et créer 1 Million d’emplois en Thaïlande

Le nouveau groupe d’experts mis en place par le Premier Ministre thaïlandais pour guider l’économie pendant la crise de “Covid-19” a pris un départ fulgurant hier, en annonçant des mesures visant à stimuler le tourisme et à créer 1 Million d’emplois dans le Royaume.

Créée après le remaniement ministériel au début du mois d’Août 2020, la première réunion du groupe a été présidée par le Premier Ministre, lui même et en présence du Ministres de l’Economie et d’Experts.

Après la réunion, le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Énergie a déclaré qu’ils avaient accepté d’augmenter les Subventions pour les Touristes locaux et de créer des emplois pour 400 000 jeunes diplômés.

Le Comité prévoit de stimuler le Tourisme Local en étendant sa subvention de 40% pour les frais d’hébergement de 5 à 10 nuits.

Le Gouvernement a lancé les Subventions au Tourisme Local à la mi-Juillet 2020 avec sa Campagne “We Travel Together”(“Nous voyageons ensemble”), mais à ce jour, seulement 660 000 environ des subventions disponibles sur les 5 Millions de nuitées subventionnées ont été réservées.

Les voyageurs locaux verront, également, la réduction de 1 000 Bahts sur les billets d’avion augmenter à 2 000 Bahts.

Les entreprises seront invitées à utiliser les Subventions pour organiser des séminaires ou des formations dans d’autres régions du pays. Les mesures seront soumises au Cabinet pour approbation Mardi 25 Août 2020.

Le Ministère du Travail proposera, également, des mesures visant à créer 1 Million d’emplois dans un proche avenir pour lutter contre la montée du chômage.

Le Gouvernement a donné la priorité à la recherche de 400 000 emplois supplémentaires pour les diplômés, en finançant des entreprises pour embaucher et retenir des travailleurs. Les emplois seront disponibles dans des entreprises privées et des agences gouvernementales, selon le Ministre.

Le Gouvernement lancera d’autres projets de création d’emplois financés par le plan de relance économique de 400 Milliards de Bahts.

Le taux de chômage au 2e trimestre a augmenté de 1,9 % à 745 000 personnes, selon le Conseil National de Développement Economique et Social (“NESDC”).

Le “NESDC” s’inquiète de nouvelles pertes d’emplois, 1,7 Million de travailleurs étant actuellement “licenciés”.

Le groupe de réflexion de l’État prévoit que l’économie diminuera de 7,5% cette année après une chute de 12,2% au 2e trimestre.

Le Gouvernement viserait à soutenir l’économie et à maintenir la contraction plus bas que les prévisions. De son côté, le nouveau Gouverneur de la Banque de Thaïlande a déclaré que davantage de petites et moyennes entreprises demanderaient des prêts dans le cadre du programme de prêts à des conditions avantageuses de 500 Milliards de Bahts du Gouvernement.

Lancé par la Banque Centrale en Avril 2020, le programme a attiré moins d’emprunteurs que prévu en raison de conditions de prêt strictes.

Le 18 Août 2020, le Gouvernement a assoupli les conditions, demandant à la “Thai Credit Guarantee Corporation”, gérée par l’État, de garantir les prêts, ce qui encouragera les banques commerciales à prêter davantage.

Source : The Thaiger

20/08/2020

dernière minute

“Thailand Elite Card” ou comment attirer les Expatriés argentés dans le Royaume

Le programme de Visa “Payer pour Rester” de la Thaïlande pour les riches Etrangers voit une opportunité d’expansion, avec la vision du Royaume devenant un Paradis pour les Expatriés grâce à son succès relatif dans la maîtrise du Coronavirus.

La “Thailand Elite Card” est un programme de Visa Résidentiel pour les Expatriés aisés, les Investisseurs et les Groupes de Long Séjour. L’adhésion, qui varie entre 500 000 Bahts à 2 Millions de Bahts, prévoit un Visa renouvelable tous les 5 ans.

Il comporte, également, des avantages, tels que le transport en limousine, les Charters en Jets et Yachts, les Examens Médicaux et le Golf (pour les adeptes de ce sport) sur les parcours de Bangkok, Phuket et Pattaya.

Avec les frontières, actuellement, fermées et les voyages dans le monde presque au point mort, cela semble être le pire moment possible pour un programme de Visa. Mais “Thailand Elite”, qui existe depuis 17 ans, résiste à la pandémie, étonnement. 2 288 nouvelles inscriptions sont en cours d’exercice d’ici Septembre 2020, soit en hausse de 6,8% par rapport à l’année précédente, et les revenus devraient grimper de 7,7% à 1,4 Milliard de Bahts.

Les Expatriés vivant déjà dans le Royaume avec d’autres types de Visas, représentent 70% des abonnements cette année, après avoir conclu que c’était mieux que de traiter avec des Permis de Travail, des Visas Retraite ou de Mariage d’une durée 1 an renouvelable qui nécessitent souvent de multiples voyages dans les bureaux d’Immigration, les avocats et les dépôts bloqués dans les banques locales.

Le Gouvernement a recentré ses activités en ciblant les personnes qui se trouvent dans le pays, bien décidés à rester en long terme et qui ne sont pas confiantes quant à la situation virale dans leur pays d’origine.

Les possibilités d’attirer de nouveaux abonnés en dehors de la Thaïlande sont, actuellement, limitées en raison des contrôles frontaliers stricts, mais il existerait un marché croissant de personnes à l’Etranger qui souhaiteraient une lieu sûr et confortable pour vivre paisiblement et en sécurité : la Thaïlande étant un bon choix pour eux.

Le Pays du Sourire est fortement dépendante du Tourisme, et les mesures de confinement du Coronavirus ont provoqué un lourd tribut sur l’économie, avec des prévisions qu’elle diminuera de 8,5% cette année.

Avec sa situation de “Covid-19”, la Thaïlande a exploré des moyens d’alléger les restrictions. Actuellement, la Chine continentale représente environ un quart des titulaires de carte “Thailand Elite”.

Le Royaume fera de nouveaux efforts pour attirer les marchés étrangers en 2021, en espérant que les restrictions aux frontières soient assouplies d’ici là.

Les résidents de Hong Kong et de l’Australie seraient des clients potentiels.

L’adhésion est essentiellement ouverte à toute personne qui recherche un séjour à long terme et est prête à “contribuer à l’économie”.

Source : Bangkok Post 

19/08/2020

dernière minute

Les Touristes Médicaux sont encouragés à venir en Thaïlande… sous Conditions

Même si les frontières de la Thaïlande sont toujours fermées à la plupart des voyages, y compris le tourisme, certains groupes sélectionnés sont autorisés à revenir dans le Royaume. Les Touristes Médicaux font partie de ces groupes. Ces personnes sont, désormais, autorisées à demander à venir en Thaïlande pour un traitement médical, des mesures strictes de contrôle des maladies étant mises en place.

Le “Center for “Covid-19″ Situation Administration” (“CCSA”) a déclaré que le programme thaïlandais de Tourisme Médical et de Bien-Être a été repris dans l’espoir d’attirer les Touristes Médicaux dans le pays.

En vertu de la réglementation du “CCSA”, les Touristes étrangers en médecine et en bien-être doivent arriver par avion pour assurer un contrôle efficace des maladies, et non par les points de contrôle frontaliers terrestres, à ce stade.

“Tous celles et ceux qui recherchent une chirurgie esthétique et des traitements contre l’infertilité seront autorisés à entrer dans le pays. Par contre, toutes les personnes qui recherchent un traitement contre le “Covid-19” seront exclus.

Pour envisager de venir en Thaïlande en ce moment, pour des raisons médicales, il faut accéder à l’application “MyMediTravel” pour parcourir les procédures et vérifier les diverses options offertes.

Le Porte-Parole du “CCSA” a déclaré que les visiteurs doivent avoir une Lettre de rendez-vous d’un médecin en Thaïlande et un Certificat d’Entrée délivré par les Ambassades thaïlandaises à travers le monde.

Les personnes souhaitant se rendre en Thaïlande pour des procédures médicales, actuellement, devront contacter l’Ambassade de Thaïlande dans leur pays pour organiser le Visa et les formalités administratives.

Les principaux hôpitaux thaïlandais fourniront aux candidats potentiels une Lettre de Nomination.

Ils devront, également, fournir la preuve qu’ils ont été testés négatifs au “Covid-19” avant leur arrivée. Une fois en Thaïlande, ils seront à nouveau testés et devront rester dans l’établissement médical pendant au moins 14 Jours, pendant lesquels ils pourront commencer les traitements de leur choix.

Le “CCSA” a déclaré que les procédures médicales ne seront autorisées que pour les Étrangers dans les hôpitaux qui ont été enregistrés pour fournir les traitements et qui ont prouvé leur capacité à contenir toute éclosion potentielle. L

Les patients potentiels ne seront autorisés à amener qu’un total de 3 membres de leur famille ou accompagnateurs, lors de leur visite en Thaïlande.

L’entourage du patient devra passer par les mêmes procédures de dépistage que celui-ci.

Les Ambassades et les hôpitaux participants pourront fournir plus d’informations sur les procédures, les installations, les formalités administratives et les options d’arrivée.

Source : The Thaiger

19/08/2020

dernière minute

Les Hôtels thaïlandais veulent que les Expatriés bénéficient des mêmes Avantages que les Locaux

La Présidente nouvellement élue de l’Association des Hôtels Thaïlandais (“THA”) a demandé au Gouvernement d’inclure les Expatriés dans la “2 Phase” de la relance du Tourisme, affirmant que ceux qui paient des impôts devraient bénéficier de l’égalité des droits.

La Campagne de Relance du Tourisme local en faveur des habitants du Royaume se déroule depuis le 18 Juillet 2020, mais la lenteur de la réponse est le signe d’une faible consommation intérieure, les habitants optant pour une épargne stricte dans un contexte de ralentissement économique.

Pour la Présidente de l’Association des Hôtels thaïlandais, le Gouvernement devrait se concentrer sur un autre cœur de cible potentiel qui pourrait aider à stimuler l’économie nationale, à savoir les Expatriés en Thaïlande, qui pourraient être inclus dans la “2e Phase” de la Campagne de Relance.

Dès lors, les Expatriés qui vivent et paient des impôts en Thaïlande devraient être traités de la même manière que le Gouvernement traite les locaux.

Selon elle, le régime a besoin de privilèges plus attractifs, comme une augmentation de la subvention pour les dépenses d’hébergement de 40% à 50%, ou le lancement d’une déduction fiscale pour les dépenses touristiques comme par le passé.

L’épidémie est un défi temporaire pour lequel les opérateurs du tourisme ont besoin d’une aide financière, telle que des prêts à des conditions avantageuses, en attendant le retour des Touristes internationaux.

Un tel soutien de la liquidité pourrait empêcher davantage de dommages à l’économie à long terme, a-t-elle déclaré.

Bien que de nombreux hôtels ont rouvert après l’assouplissement du verrouillage, les taux d’occupation restent bas, en particulier en semaine.

Les nouveaux membres du comité “THA” rechercheraient activement un soutien financier, y compris des prêts à des conditions avantageuses et un fonds pour le Tourisme, pour sauver les hôtels de l’effondrement et les aider à maintenir leurs activités jusqu’à ce que la Thaïlande puisse accueillir un nouveau flux de touristes entrants.

La Présidence de l’Association a déclaré que les hôteliers étaient d’accord avec le Plan “Safe and Sealed”, qui se concentre sur les voyageurs de long séjour en provenance de destinations long-courriers.

Ainsi, Phuket devrait progressivement s’ouvrir aux touristes internationaux en s’installant comme un centre alternatif de Quarantaine d’État (“ASQ”).

Dès lors, si tout se passe bien dans le cadre de ce Plan, pendant la Quarantaine, les Touristes pourraient sortir de leur hôtel “ASQ” pour se rendre dans une autre zone.

La semaine dernière, des responsables du “Center for “Covid-19″ Situation Administration” se sont rendus à Phuket pour créer une meilleure compréhension avec les habitants et les opérateurs du plan d’ouverture de la province aux Touristes.

Cependant, beaucoup d’habitants de l’île craignent d’être exposés au Coronavirus. Par conséquent, la Quarantaine de 14 Jours est jugée nécessaire pour calmer les craintes.

La “THA” a exhorté le Gouvernement à améliorer la procédure compliquée de la Campagne de Relance Intérieure afin de persuader plus de gens de dépenser.

La “Krungthai Bank” devrait partager les données sur les Réservations de chambres de la Campagne “We Travel Together”, afin que les opérateurs puissent se préparer à une stimulation touristique plus efficace à chaque destination.

Quelque 30% des hôtels de Phuket sont déjà ouverts, et 50% seraient attendus en Octobre 2020.

Source : Bangkok Post

18/08/2020

dernière minute

Plan Touristique de Phuket attendu le 1er Octobre 2020

Le Ministre du Tourisme et des Sports thaïlandais a déclaré que son Ministère espère lancer une Réouverture prudente et limitée au Tourisme International à partir du 1er Octobre 2020, en commençant par la province méridionale de Phuket.

Le Ministre rencontrera les Ministères de la Santé Publique, de l’Intérieur, des Affaires Etrangères et des Transports le 27 Août 2020 pour discuter de l’introduction de la Campagne “Safe and Sealed” (“Sûr et Scellé”).

La Campagne vise à relancer le Tourisme des provinces ou villes internationales considérées comme “à Faible Risque”, concernant le “Covid-19”.

Une suggestion envisagée serait de réserver 1 ou 2 kilomètres de plage à proximité des lieux de Quarantaine de l’État, dans des endroits comme Patong, où les Touristes pourraient quitter leur logement pour passer du temps à la plage, tout en respectant l’exigence de Quarantaine obligatoire de 14 Jours.

Si le plan est approuvé, il sera présenté au “Center for “Covid-19″ Situation Administration” (“CCSA”) pour approbation finale.

Des membres du “CCSA” se sont rendus à Phuket, la semaine dernière, pour discuter de l’état de préparation de la Province à la Réouverture, et il est entendu que le Ministère du Tourisme et des Sports prévoit de travailler avec l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) afin de mener une enquête de suivi en vue de recueillir l’opinion des habitants.

Le plan pour Phuket aurait été bien accueilli par le Ministre de l’Énergie qui dirige l’équipe de politique économique.
2020
Par ailleurs, le Ministre du Tourisme aurait discuté avec le Ministre des Finances, d’une proposition d’injection de fonds de 100 Milliards de Bahts pour le secteur du Tourisme, mais cela nécessiterait une discussion plus approfondie avec le Premier Ministre et des conseillers économiques.

Son Ministère envisagerait de revoir le succès de la Campagne de relance des voyages intérieurs avant de décider des prochaines étapes.

On s’attend à ce que plus d’1 Million de chambres d’hôtel aient été échangées dans le cadre de ce programme, sur plus de 5 Millions de chambres éligibles.

La “TAT” travaille, également, sur une Campagne pour augmenter le nombre de voyages effectués pendant le long week-end du 4 au 7 Septembre 2020, qui remplace les vacances d’Avril pour “Songkran 2020″.

Pendant ce temps, les Opérateurs Touristiques des provinces septentrionales de Chiang Rai et Chiang Mai travailleraient ensemble pour promouvoir leurs régions auprès des visiteurs de longue durée.

L'”Association of Northern Tourism Federation” de la province de Chiang Rai, appellerait le Gouvernement à aider à renforcer les liens avec des villes jumelées telles que Gunma au Japon, en introduisant des vols directs ou des Bulles de Voyage pour stimuler le tourisme entre les 2.

Source : Bangkok Post

18/08/2020

dernière minute

Plusieurs Hôtels de Koh Samui seront proposés pour une Quarantaine d’État Alternative

Certains hôtels de Koh Samui seront proposés, cette semaine, lors d’une réunion au sommet qui réunira le Président des opérateurs du tourisme de l’île avec les membres du “Center for “Covid-19″ Situation Administration” (“CCSA”), afin d’être pris en compte pour une mise en Quarantaine Alternative de l’État (“ASQ”) en vue d’aider l’économie locale moribonde.

Le Président de l’Association du Tourisme de Koh Samui a annoncé que les Touristes voyageant sur l’île dans un proche avenir devront passer le Test de réaction en chaîne par Polymérase (“PCR”), et être détenteurs de Certificats Médicaux issus de leur pays.

Le Certificat devra être délivré dans les 48 heures suivant le départ des touristes de leur pays.

Il a, également, informé que les visiteurs devront voyager via “Thai Airways” et devront être mis en Quarantaine dans les hôtels “ASQ” de l’île, choisis par les autorités thaïlandaises.

Après 14 jours de Quarantaine, les Touristes seront autorisés à voyager sur l’île avec des bracelets spéciaux, ce qui montrera qu’ils ne sont pas infectés par le Coronavirus.

Au départ, les Touristes autorisés à visiter Koh Samui (et son archipel) viendront de 5 pays pilotes : la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Allemagne, la Chine (certaines villes) et le Vietnam.

Ces pays auraient été choisis en raison de leur faible taux d’infection, récemment.

Le Président a informé que si le “CCSA” acceptait l’idée, l’Association organiserait un Référendum parmi la population locale de l’île. Leurs voix détermineront si le plan doit être exécuté ou non.

Source : Kohlidays et The Nation

16/08/2020

dernière minute

Koh Samui, en grande en difficulté, demande l’aide du Gouvernement thaïlandais

Désespéré devant l’amplitude de la crise qui frappe l’île à tous les niveaux (économique, social, financier…) depuis le début de la pandémie, et notamment, le manque à gagner phénoménal du à la rareté des revenus touristiques pendant l’interdiction de voyager en cours et le peu de visiteurs nationaux sur place, le Président de l’Association du Tourisme de Koh Samui va rencontrer, très bientôt, le “Center for “Covid-19″ Situation Administration” (“CCSA”) pour élaborer des directives permettant aux Touristes étrangers de revenir sur l’île.

L’homme représentera les opérateurs du tourisme à Koh Samui, lors de la réunion avec le “CCSA”, Mercredi 19 Août 2020.

Koh Samui qui a comptabilisé 2,3 ​​Millions de touristes en 2019, a vu réduire comme peau de chagrin le nombre de touristes en 2020, qui ont quasiment disparu du jour au lendemain, à cause de la pandémie de “Covid-19” et des Restrictions drastiques du à la peur d’une contagion du Coronavirus sur le plan local.

Lors d’un récent Forum entre les entrepreneurs de l’île de villégiature et le Bureau de l’Immigration local, le Président a fait part de ses idées pour redonner un grand souffle au Tourisme sur l’île, en proposant de nouvelles procédures opérationnelles standard pendant la crise de “Covid-19”.

Il a déclaré que les entreprises touristiques locales étaient prêtes à accueillir les visiteurs étrangers, bien qu’aucun d’entre eux n’ait eu la possibilité de voyager sur l’île, ces derniers mois, en raison de la fermeture des frontières et du maintien de l’interdiction des arrivées de visiteurs.

L’homme propose que les touristes étrangers soient obligés d’être mis en Quarantaine dans un hôtel de l’île, pendant 14 Jours avant de pouvoir quitter les lieux, s’ils ne sont pas infectés.

Dès lors, les touristes étrangers éligibles se rendraient en Thaïlande avec “Thai Airways” et subiraient des Tests sur écouvillon, une fois arrivés à l’aéroport de “Suvarnabhumi”, à Bangkok.

Ils pourraient, alors, prendre un vol pour Koh Samui sans passer par un 2e processus d’Immigration.

Si un touriste obtient un résultat négatif pendant 7 Jours, il pourrait quitter sa chambre, mais pas l’hôtel.

Après 14 Jours, ils seraient autorisés à voyager à l’extérieur avec un bracelet spécial pour le suivi.

Le Président de l’Association du Tourisme de Koh Samui a, également, appelé le Gouvernement à travailler avec “Thai Airways” pour offrir des billets d’avion à prix réduit aux Touristes étrangers.

Aujourd’hui, Koh Samui est aux abois, l’île n’a quasiment pas reçu de touristes, thaïlandais ou étrangers depuis le début de la crise de “Covid-19”, le chômage gronde, et de très nombreux Thaïlandais n’ont ni à manger ni un toit pour survivre. Tous les types d’entreprises et de commerces sont encore gravement touchés par le Coronavirus (la plupart d’entre eux sont fermés, à louer ou à vendre), malgré les mesures prises par le Gouvernement pour promouvoir le Tourisme local avec les nombreuses, et des aides apportées, notamment, pour payer leurs séjours à l’hôtel.

Les entrepreneurs locaux sont, malheureusement, desservis par la seule compagnie aérienne qui propose des vols directs vers Koh Samui, “Bangkok Airways”. En effet, la compagnie aérienne détient le monopole des vols de l’aéroport sur l’archipel, imposant des tarifs élevés, même pendant cette période de crise, où le Gouvernement encourage le tourisme intérieur.

Selon les professionnels de l’hôtellerie de l’île, il y aurait, cependant, une possibilité pour faciliter l’accès à Koh Samui, sans passer par les vols : l’un de leurs espoirs serait la construction d’un pont de 17 kilomètres pour relier le continent de Nakhon Si Thammarat à Koh Samui. Un projet qui date, déjà, de plusieurs années, véritable Arlésienne maintes fois débattue, mais qui n’a jamais vu le jour (à l’instar de la construction d’une grande Marina).

Pourtant, nombreux sont les professionnels sur l’île qui défendraient ce projet qui serait le moyen le plus court pour atteindre Koh Samui. Actuellement, avec la persistance de la crise, l’industrie hôtelière, comptant au total 40 000 chambres, placerait ses espoirs sur la construction de cet édifice qui coûterait plusieurs milliards de Bahts.

Les entreprises / commerces et les gens locaux auraient même lancé, à ce jour, une pétition à la Province pour construire ce pont.

Éternel effet d’annonce ou véritable projet en devenir ?

L’avenir nous le dira. Wait and see…

Source : Kohlidays et The Thaiger

15/08/2020

dernière minute

Phuket propose d’accueillir les Touristes d’ici Novembre 2020

Les propriétaires d’entreprises de Phuket font pression, actuellement, avec une proposition visant à redresser l’industrie du tourisme de la province, en permettant aux touristes de long séjour de reprendre leurs visites dans l’île de villégiature du Sud, dès Novembre 2020.

Dans le cadre du modèle “4T”, proposé lors d’une réunion du Comité Provincial de Lutte contre les Maladies, les visiteurs de longue durée ont été identifiés comme ayant le meilleur potentiel d’accueil.

“4T”, qui signifie “Target, Testing, Tracing and Treatment” (“Cible, Tests, Traçage et Traitement”), est conçu pour équilibrer la santé publique et la reprise économique, selon le milieu des affaires de la province.

Selon le Président de l’Association Touristique de Phuket, la station balnéaire devrait commencer par un petit groupe de touristes de longue durée. Les vols affrétés seraient la solution pour Phuket et pourrait commencer dès le 1er Novembre 2020.

Dès lors, les groupes cibles devraient passer un Test “Covid-19” pour s’assurer qu’ils sont exempts de Coronavirus avant le départ. Une fois arrivés à Phuket, ils seraient suivis pour atténuer le risque de transmission pendant que les autorités s’efforcent d’assurer la Santé Publique, la préparation et l’intervention.

Les hôteliers seraient prêts à accepter la proposition, dans laquelle les visiteurs devraient rester dans leur hébergement pendant 5 à 14 Jours avant de pouvoir sortir et explorer. Des volontaires de santé communautaire devraient être amenés à observer le processus de Quarantaine et à renforcer la confiance locale dans les mesures de contrôle des maladies.

Phuket, dont l’économie locale dépend presque entièrement du secteur des services et du tourisme, a été l’une des provinces les plus durement touchées par la pandémie. Phuket a accueilli 14 Millions de touristes l’année dernière et les revenus du Tourisme représentaient environ 400 Milliards de Bahts.

Le “Covid-19” a tué le boom touristique : dans les 2 premiers mois de la pandémie, l’économie locale a subi une perte de 20 Milliards de Bahts.

Le Président de la Chambre de Commerce de Phuket a déclaré que la majorité de la population locale était d’accord avec la proposition d’ouvrir la province, mais s’inquiète d’une nouvelle vague d’infections. Il a, également, noté que quelque 500 étudiants étrangers attendent leur retour.

La presqu’île veut procéder étape par étape et faire de Phuket le modèle.

Source : The Thaiger

15/08/2020

dernière minute

Les Vacances en Thaïlande en Tête de Liste des futurs Voyageurs

Un nouvelle étude internationale a été lancée conjointement par les sociétés mondiales d’études de marché en ligne, “Blackbox Research” et “Dynata” et la société de services de traduction et de localisation de langues, “Language Connect”, qui a pour sujet les “Peur et Possibilités dans un monde post-Coronavirus”, concernant, notamment, la Thaïlande et l’Asie qui sortent de 6 mois de lutte et de confinement du au “Covid-19”.

Cette étude mondiale indique que les ressortissants des pays asiatiques souhaitent se rendre en Thaïlande quand les vols internationaux seront de nouveau pleinement autorisés. Le Royaume est désigné comme la cible prioritaire, lors de l’ouverture prochaine des voyages dans la région.

L’étude a été réalisée sur un panel de 10 195 personnes, âgées entre 25 et 65 ans, dans 17 pays, afin d’examiner leurs sentiments, préférences et attentes en matière de voyages.

Ainsi, les touristes de Hong Kong, Singapour, des Philippines, d’Indonésie et d’Inde ont élu à une grande majorité la Thaïlande comme première destination touristique lorsque leurs propres frontières rouvriront et qu’ils pourront à nouveau se déplacer.

À ce stade, il est peu probable que le Royaume rouvre ses portes aux vols commerciaux et aux voyages d’agrément pour le reste de 2020, les commentaires de l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) et de l’Autorité de l’Aviation Civile du pays (“CAAT”), la semaine dernière, confirmant la situation de blocage.

82% des Thaïlandais sont convaincus que “la Thaïlande est bien préparée en matière de réouverture des activités touristiques et de loisirs”, une fois que ses frontières seront accessibles.

Cependant, 90% des Thaïlandais ne veulent pas que les Touristes reviennent jusqu’à ce qu’un vaccin ou un remède contre le “Covid-19” soit disponible. Cela est révélateur de l’action du Gouvernement thaïlandais peu enclin à relâcher la bribe au risque de l’arrivée d’une possible 2e vague de Coronavirus, au même titre que les habitants du pays.

Le Royaume, sur la base des chiffres de l’industrie du voyage, terminera probablement 2020 avec environ 50% de ses voyagistes entrants en faillite ou incapables de poursuivre leurs activités. De leurs côtés, les Hôtels et les Services de Réservation en Ligne ne seront pas beaucoup mieux lotis car ils renforcent les flux de trésorerie avec des Prêts et le “PIB” du pays qui se rétracte de 8,1%.

L’économie thaïlandaise est fortement dépendante du tourisme, les devises des touristes étrangers contribuant pour environ 11% à l’économie nationale. Si l’on ajoute toutes les entreprises périphériques qui dépendent du flux du tourisme, alors la contribution au “PIB” thaïlandais du tourisme direct et indirect est proche de 20%.

• 93% des Thaïlandais reconnaissent l’importance du secteur du tourisme pour l’économie locale.

• 22% des Thaïlandais conviennent qu’il est urgent que les offices du tourisme, y compris le leur, promeuvent le tourisme pour des raisons économiques.

• 91% des Thaïlandais souhaitent soutenir les attractions touristiques locales au cours des 12 prochains mois.

Le Directeur des opérations de “Blackbox Research”, affirme que parmi les pays d’Asie du Sud-Est, la Thaïlande a le plus fort attrait national. Le récent investissement du Gouvernement thaïlandais de 22,4 Milliards de Bahts (environ 720 Millions de US Dollars) pour stimuler le tourisme intérieur, fournit de l’argent électronique aux touristes locaux dans certains hôtels et restaurants du pays.

L’étude a révélé que le prix n’est pas nécessairement la priorité absolue pour leur prochain voyage (cela s’applique à tous les domaines clés tels que le transport, l’hébergement et les attractions). Au lieu de cela, les mesures de sécurité des visiteurs se sont classées de manière écrasante en tête de liste pour la plupart des voyageurs thaïlandais…

Le transport concentre des 43% suffrages, l’hébergement, 46% et les attractions, 53%.

Dans l’ensemble de l’enquête, les voyages d’agrément internationaux, du moins à court terme, ne sont pas une priorité élevée pour la plupart des gens, 44% des répondants étant toujours désireux d’éviter les vacances internationales. Parmi ceux-ci, les Japonais (32%), les Philippins (42%), les Néo-Zélandais (43%) et les Australiens (52%) étaient les moins intéressés à effectuer des voyages long-courriers à cette époque.

L’Australie et le Japon sont considérés comme les 2 destinations les plus populaires pour les voyageurs asiatiques, et l’Espagne est en tête de la liste des voyageurs européens.

Les pays dont l’attrait touristique a été le plus touché pendant la pandémie, selon l’enquête, sont la Chine, l’Italie et les États-Unis.

En ce qui concerne l’avenir du voyage, l’étude a révélé que les cartes d’embarquement électroniques (44%), les toilettes sans contact (43%), les trajets sans contact des aéroports aux hôtels (40%), plus de places intermédiaires dans les transports (36 %) et les passeports médicaux numériques (35%) sont quelques-unes des nouvelles idées que les voyageurs du monde entier espèrent voir mises en œuvre dans un proche avenir.

Source : TTRW

12/08/2020

dernière minute

Quel avenir pour la “Walking Street” de Pattaya ?

Maintenant que la célèbre “Walking Street” de Pattaya est ouverte à la circulation et au stationnement pour la première fois depuis de très nombreuses années, beaucoup de professionnels de la nuit, de locaux, d’Expatriés et de Touristes se demandent quelle sera la prochaine étape ?

Les professionnels de la nuit thaïlandais et la police locale entretiennent depuis longtemps une relation d’amour-haine avec le “Quartier Rouge”. Pendant des années, il a attiré des des centaines de milliers touristes.

Pour les autorités, c’était surtout une ruche de loyers anarchiques, de sous-baux, de sous-sous-baux et de magouilles en tous genres.

Très longtemps, la police a fermé les yeux sur une grande partie des activités illégales le long du “Strip”, satisfaite de profiter des pots-de-vin, de la “sécurité” et de l’argent au noir.

Dorénavant, le Maire de Pattaya a annoncé que le Conseil local aurait la volonté de “redémarrer” la “Walking Street”. C’est un secret pour personne que le Gouvernement thaïlandais souhaite “réinventer” cette ville en tant que destination familiale de classe mondiale, quelque chose de très différent de ce pour quoi Pattaya est célèbre depuis la Seconde Guerre mondiale, les guerres de Corée et du Vietnam (à savoir un lieu de loisirs et de plaisirs charnels pour les Touristes et Expatriés).

Mais maintenant que les frontières de la Thaïlande restent fermées aux touristes étrangers, et que de nombreux marchés de desserte ne permettent pas à leurs citoyens de voyager de toute façon, les responsables de la ville de Pattaya ont décidé de “remodeler” temporairement la “Walking Street”.

Cependant, beaucoup de propriétaires de magasins et de “bars à filles”, de locataires et de professionnel(le)s de la nuits se demandent si “temporaire” pourrait rester “permanent” même lorsque les vannes seront de nouveau ouvertes et que les Touristes commencent à affluer.

Mais même si la “Walking Street” (avec moins de “piétons” et plus de “Parkings”) s'”embourgeoise”, il y a beaucoup d’autres “Sois” à Pattaya, où la vie nocturne pourrait être aussi active, loin des hauts loyers et à haut rendement Immobilier de la “Walking Street”.

L’ouverture à la circulation et l’autorisation du stationnement ne seraient que la “Phase 1” de la rénovation de la “Walking Street”. Jusqu’à présent, la police de Pattaya est restée en retrait sur les premiers jours de la “Walking Street” nouvelle version, et aurait déclaré que la circulation et l’ambiance étaient “fluide”.

Les bus et les Taxis ont reçu pour instruction de ne pas “flâner ou attendre les clients”.

La “Phase 2” consisterait à encourager les vendeurs de rue et d’autres types de vendeurs sur le marché à se garer et à s’installer directement dans la rue, en mettant l’accent sur les produits et services qui plaisent aux clients thaïlandais.

Comme la plupart des touristes potentiels, pour l’instant, sont principalement des locaux, cela a du sens même si cela ressemble beaucoup à un millier d’autres rues faisant déjà la même chose dans le Royaume.

Une partie du Plan encouragerait les Touristes revenant d’excursions d’une journée à Koh Larn ou dans les îles voisines, à parcourir la “Walking Street” pour le dîner, des collations, des souvenirs locaux… Et éviter le trafic pendant qu’ils y sont.

Le Conseil veut organiser, également, des festivals de rue, à nouveau destinés aux Touristes nationaux. Aucune date n’a été annoncée pour ces événements, mais la Ville a hâte de ramener les Touristes dès que possible car de nombreuses entreprises locales souffrent depuis la fin du mois de Mars 2020.

La Mairie travaille avec les propriétaires d’entreprises locales pour les amener à rouvrir leurs magasins afin de rendre la rue plus conviviale pour les Touristes et les inciter à venir. Certains commerces les plus entreprenantes ont déjà modifié leur modèle d’entreprise pour devenir plus “thaïlandais”.

Les “gogos” et les discothèques qui n’autorisaient pas auparavant les clients thaïlandais (quelqu’un a-t-il mentionné la discrimination ?), en particulier les hommes transgenres et thaïlandais, ont été contraints de modifier leurs politiques.

En résumé, adaptez-vous ou mourez !

Les 2 tests décisifs seront, premièrement, de voir si la nouvelle “Walking Street” (avec plus d’artisans et moins de sexe) va attirer en nombre les Thaïlandais de Bangkok et des provinces voisines. Et, deuxièmement, lorsque les frontières vont rouvrir, la multitude de Touristes internationaux, venus faire la fête comme au “bon vieux temps”, afflueront-ils à nouveau vers “Sin City”.

Comme toujours, il y aura une poussée de “ceux qui ont leur mot à dire” à Bangkok pour faire de la “Walking Street” de Pattaya un phare des valeurs familiales dans le futur, mais beaucoup pensent (et espèrent) que l’argent aura toujours le dessus, et avec lui, le retour des loyers élevés et des professionnel(les) de la nuit.

Rien ne change, tout évolue…

Source : The Thaiger

11/08/2020

dernière minute

La Thaïlande doit-elle repenser sa politique de Quarantaine sous peine d’Asphyxie ?

L’avenir de la Thaïlande pourrait bien être en danger si le Gouvernement ne prend pas des mesures urgentes pour recalibrer sa politique anti-pandémique. En effet, toutes les mesures que les autorités concernées, ainsi que le public, ont prises pour atténuer le Coronavirus au cours des 6 derniers mois pourraient facilement se retourner contre eux. La Thaïlande pourrait sortir du “Covid-19” avec des Thaïlandais plus mécontents, y compris ceux qui ont été rapatriés. Pire encore, il y aura probablement d’autres pays étrangers mécontents, y compris leurs diplomates et leurs citoyens, qui auront été victimes d’actes discriminatoires, dont certains vont à l’encontre de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

2 tendances importantes doivent être considérées : tout d’abord, les attentes du public sont, actuellement, si élevées qu’aucune nouvelle transmission communautaire ne sera tolérée. Au cours des 78 derniers jours, pas un seul cas local n’a été signalé, de sorte que la Thaïlande a été présentée par la Communauté Internationale comme l’un des meilleurs pays au monde pour contenir le Coronavirus. Le “Center for “Covid-19″ Situation Administration” (“CCSA”) a mis en évidence les cas “Zéro” et a exhorté son peuple à continuer à porter des Masques, à pratiquer la Distanciation Sociale et à se laver les mains souvent. La conférence de presse quotidienne du “CCSA” est, désormais, centrée sur les cas importés et leurs implications.

Se référer aux cas importés, en général, est une question compliquée car ils impliquent à la fois des Thaïlandais et des Étrangers. Dans le cas des citoyens thaïlandais, le long processus de sécurisation des vols, des contrôles physiques et autres formalités doit être suivi à la lettre. En particulier, le Certificat “apte à voler” a été conçu pour garantir que quiconque souhaite entrer en Thaïlande pendant la pandémie doit subir un Examen Médical et être en bonne santé. Récemment, ces mesures ont été sévèrement critiquées par les familles thaïlandaises, les groupes de la société civile et les médias locaux comme un outil pour retarder ou même les empêcher de rentrer chez eux.

Ils soutiennent que la “CCSA” est devenue tellement obsédée par l’aplatissement de la courbe au niveau “Zéro” qu’elle a essayé d’empêcher les Étrangers d’entrer au pays. Entre le 4 Avril et le 3 Août 2020, 66 329 Thaïlandais au total (43 297 par avion, 22 203 par voie terrestre et 829 par voie maritime) sont rentrés chez eux en toute sécurité. Au cours des 2 prochains mois, au moins 15 145 Thaïlandais vivant dans 97 pays et territoires ont exprimé le désir de rentrer chez eux, selon le Ministère des Affaires Etrangères thaïlandais. Tous les rapatriés thaïlandais doivent passer par une Quarantaine étatique ou locale payée par le Gouvernement ou une Quarantaine alternative s’ils le souhaitent, mais à leurs propres frais.

Ces dernières semaines, les critiques contre le “CCSA” se sont intensifiées (en même temps que celles contre le Gouvernement). Avec la 4e Extension des Mesures d’Urgence jusqu’à la fin Août 2020, les manifestants qui sont descendus dans la rue ont accusé le Gouvernement de jeu déloyal, affirmant qu’il essayait de prolonger son emprise sur le pouvoir en soutenant le modèle de cas “Zéro”. Il est intéressant de noter que les personnes qui défilent, actuellement, dans la rue contre les autorités locales continuent de lier les questions de santé publique et de sécurité publique à la scène politique nationale.

Deuxièmement, le “CCSA” a été extrêmement rude à gérer les visiteurs étrangers, ce qui a déjà provoqué un large éventail de protestations de la part de la communauté diplomatique, ce qui aurait des répercussions profondes sur les futurs plans de découverte économique du pays. Pour le moment, une poignée d’Étrangers sont autorisés à entrer en Thaïlande. Lors d’entretiens personnels avec certains hommes d’affaires de premier plan, tous ont convenu qu’avec une politique aussi stricte, les coûts économiques seraient extrêmement élevés car la croissance économique du pays est déjà dans le rouge. Les institutions financières internationales, dont le Fonds Monétaire International (“FMI”) et la Banque Mondiale, ont déjà estimé le ralentissement de l’économie thaïlandaise à environ moins 8%.

Au début du mois dernier, les manchettes et les rumeurs générées par les équipages égyptiens qui se sont rendus à l’aéroport international “U-Tapao” de Rayong et leur comportement ultérieur dans la ville, avec une infection retracée, ont renforcé la suspicion de visiteurs Étrangers propageant le Coronavirus, même si les tests de laboratoire ont tous donné des résultats négatifs. Les autorités de Rayong ont dû retrouver tous les résidents soupçonnés d’être entrés en contact avec les Égyptiens ou ayant visité le même centre commercial. En fait, aucune personne n’a été infectée. À l’époque, la peur de la propagation du “Covid-19” était proche de l’hystérie avec des appels au Gouvernement pour qu’il paie une compensation pour la perte de revenu pendant le verrouillage temporaire à Rayong et pour interdire tous les visiteurs étrangers. N’oublions pas, fin Février 2020, lorsque la Corée du Sud a été durement touchée par le Coronavirus, il y a eu une fausse alerte, accusant l’afflux de travailleurs thaïlandais rentrant chez eux d’être de possibles propagateurs de Coronavirus. En réalité, ils voulaient simplement profiter de l’Amnistie accordée par le Gouvernement coréen.

Cependant, les dommages causés ont été plus importants pour un fonctionnaire de l’Union européenne (“UE”) de retour à qui il a été interdit de retourner dans sa copropriété le 16 Juillet 2020. La décision de ne pas autoriser son entrée par la personne morale de sa résidence a provoqué une querelle diplomatique entre la Thaïlande et la Commission Européenne. Plus tard, elle a accepté de passer par ce qu’on appelle la “Quarantaine Alternative de l’État” (“ASQ”) au lieu de l’auto-Quarantaine dans son condominium, ce que tous les diplomates étrangers sont censés faire. Après la peur de Rayong, la personne morale de sa résidence a pris une décision unilatérale de bloquer son entrée. Pire encore, certains blogueurs et médias locaux ont salué l’action comme héroïque même si ce comportement flagrant contrevenait à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961.

En réponse à ce faux pas, la Commission Européenne à Bangkok a déjà recommandé à Bruxelles de retirer la Thaïlande de la liste des 15 pays “sûrs” annoncés le 1er Juillet 2020 et éligibles pour voyager dans les pays membres de l'”UE”. La Thaïlande est le seul membre de l'”ASEAN” choisi par l'”UE” en raison de sa gestion efficace de “Covid-19”. La Commission s’est plainte de la prépondérance des médias sociaux thaïlandais pour désinformer le public sur la Communauté Diplomatique. En tant que diplomates étrangers en Thaïlande, leur statut est protégé par la Convention de Vienne. Ce ne sont pas des soi-disant “VIP” qui, dans le contexte thaïlandais, désignent l’élite privilégiée et puissante du pays.

À partir du 22 Juillet 2020, à la suite de l’incident de Rayong, le “CCSA” a imposé la Quarantaine Étatique et Alternative de 14 Jours, remplaçant l’auto-Quarantaine qui a immédiatement provoqué un malaise parmi les Ambassades basées à Bangkok face à l’action unilatérale de la Thaïlande. Certains d’entre eux se sont engagés à rendre la pareille lorsque des diplomates thaïlandais sont entrés dans leur pays. En effet, le “CSSA” devrait apprendre de Séoul dans la gestion de la Quarantaine pour les Étrangers. Les diplomates dont les Tests “Covid-19” sont négatifs sont autorisés à entrer sans Quarantaine.

La réaction paniquée s’est, également, appliquée aux troupes américaines en visite qui devaient participer à des exercices militaires conjoints d’une durée d’1 an. Alors que le sentiment anti-Etranger est élevé en termes d’importation du Coronavirus, les politiciens et les médias thaïlandais ont remis en question les motivations du Gouvernement pour les accepter. Ils ont complètement ignoré le fait que tout le personnel entrant doit passer par des mesures “Covid-19” strictes menées par les autorités thaïlandaises sans exception.

Dans les semaines à venir, il sera impératif d’éduquer le public thaïlandais sur la situation actuelle au lieu de se concentrer sur les réalisations numériques. Le “CCSA” doit savoir gérer les attentes du public qui sont, désormais, totalement ancrées dans l’infection “Zéro” et le faible taux de mortalité de 58 personnes depuis le 2 Juin 2020. Si cette tendance se poursuit, tout nouveau cas apparaissant avec un assouplissement accru du verrouillage pourrait avoir un effet dévastateur sur l’image et la stabilité du Gouvernement. Cela déclenchera un nouveau cycle de jeu de blâme des parties prenantes et des politiciens.

Encore une fois, la Thaïlande devrait apprendre du Vietnam, de l’Allemagne, de la Nouvelle-Zélande, du Japon, de la Corée du Sud et de Singapour que l’ouverture du pays comporte certains risques (à savoir de nouvelles infections, quelle que soit l’efficacité des mesures préventives), mais il est essentiel de relancer le pays, à l’ère de la “Nouvelle Normalité”. La compréhension publique de cet état de fait est essentielle, sinon, l’avenir pour le Royaume risque d’être très sombre.

Source : Bangkok Post

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com