• Coronavirus : comment la Thaïlande appréhende le "Covid-19"

Coronavirus : comment la Thaïlande gère la Crise du “Covid-19”

TOUS LES JOURS, L’ACTUALITÉ EN TEMPS RÉEL

SITUATION EN THAÏLANDE

(02/12/2020)

Nombre de Malades : 4 026

Nombre de Morts : 60

Nombre de Nouveaux Cas : 18

Nombre de Personnes Guéries : 3 822

Nombre de Malades sur l’Archipel de Koh Samui (Koh Samui + Koh Phangan + Koh Tao) : 0

02/11/2020

dernière minute

La Thaïlande augmente le prix de son “Visa Elite” de 5 Ans

La Thaïlande prévoit d’augmenter le prix de son Permis de Séjour de 5 ans (le plus populaire de tous les packages proposés) de 20%, en Janvier 2021, après que le programme surnommé les Visas “d’Elite” ait attiré un nombre record de nouvelles adhésions cette année, alors que les gens cherchaient à rester dans ce pays en grande partie exempt de Coronavirus.

À partir du 1er janvier, “Easy Access” (l’un des 9 forfaits de “Visa Elite”) sera proposé pour 600 000 Bahts (19 850 US Dollars), contre 500 000 Bahts, actuellement, selon “Thailand Privilege Card”, l’opérateur des “Visas Elite”.

Thailand Privilege Card“, une société relevant de l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”), a ajouté 2 674 membres au cours de son exercice 2020 terminé en Septembre dernier, soit une augmentation de 24,8%.

Cela a entraîné des recettes de 1,6 Milliard de Bahts, soit près de 53 Millions de US Dollars. Plus de 60% des nouveaux membres étaient des détenteurs d'”Easy Access”.

“Easy Access” a bénéficié d’une grande demande, cette année, pour son prix moins cher et le privilège de rester en Thaïlande pendant 5 ans sans interruption.

Les acheteurs peuvent renouveler ou passer à des Visas à plus long terme lorsque leurs 5 ans sont écoulés.

La société “Easy Access” a attribué la hausse des prix à “des coûts d’exploitation plus élevés”. D’un autre côté, les prix des autres types de “Visas Elite” ne changeraient pas.

Le Président de la société a attribué le nombre record de membres au confinement du “Covid-19” par la Thaïlande. De nombreux Touristes bloqués en Thaïlande au milieu de frontières fermées voulaient rester plus longtemps dans le pays, et ceux de l’étranger souhaitaient venir ici pour un mode de vie “sans pandémie”.

Au 30 Septembre 2020, il y avait plus de 11 100 membres “Elite”, au total. La majorité étaient des Chinois, des Japonais, des Sud-Coréens, des Britanniques et des Américains.

La société vise à attirer au moins 2 700 nouveaux membres pour l’exercice 2021, un autre record s’il est atteint.

“Thailand Privilege Card” est sur le point de travailler avec les développeurs locaux pour dévoiler son 10e package de “Visa Elite”, le “Flexible One”, destiné à cibler les acheteurs de condos d’ici le premier trimestre de 2021.

Les personnes qui achètent une ou plusieurs unités d’une valeur de 10 Millions de Bahts devraient obtenir un Visa de Résidence de 5 ans gratuitement ou avec une réduction.

Cette décision intervient, alors que le marché immobilier thaïlandais a glissé dans un trou noir, du fait de la pandémie et de la fermeture des frontières.

Dès la première semaine de Novembre 2020, les autorités thaïlandaises avaient autorisé près de 1 000 titulaires de “Visa Elite” à l’étranger à entrer dans le pays.

Environ 200 seraient arrivés depuis. 60% des candidats venaient de l’étranger en Septembre 2020, le double d’adhérant par rapport à Mars 2020, montrant leur confiance dans la capacité de la Thaïlande à contrôler le “Covid-19”.

Des “Visas Elite” ont été créés en 2003 pour cibler les personnes fortunées qui souhaitaient rester dans le Royaume “à vie”, en payant une taxe unique de 1 Million de Bahts.

Il s’accompagnait de privilèges tels que l’accès illimité aux terrains de Golf et aux Spas haut de gamme du pays, conduisant à une utilisation excessive entraînant des pertes pour l’entreprise.

Le programme a été interrompu en 2008 et réintroduit en 2014 avec divers forfaits de Visas à différents prix.

Les 9 forfaits actuels offrent une résidence de 5, 10 ou 20 ans. Les prix varient de 500 000 Bahts à 2 Millions de Bahts.

Sources : Kohlidays et Nikkei Asia

02/11/2020

dernière minute

La “TAT” lance un site Web pour trouver des Hôtels pour une “Quarantaine heureuse”

“Quarantine Paradise” sonne comme un oxymore, et pourtant, l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) a volontairement réuni ces deux mots antinomiques pour son nouveau projet, alliant Quarantaine d’Etat Alternative (“ASQ”) et Hôtels tout confort.

Dans le cadre de cette nouvelle Campagne de promotion, un site Web a même été lancé, permettant aux utilisateurs de rechercher des hôtels de Quarantaine d’État en Thaïlande pour une “Quarantaine heureuse”.

La “TAT” s’est associée à la société thaïlandaise “Locanation” pour le site Web qui présente 107 hôtels “ASQ”, proposant des forfaits de Quarantaine de 2 semaines allant de 27 000 Bahts à 220 000 Bahts. Le site Web est disponible en anglais et en chinois.

Avec le lancement de ce site Web, l'”ASQ Club Thailand” (entité créée pour fournir des informations sur les installations de Quarantaine alternatives d’État en Thaïlande) estime que ce sera certainement un atout pour les Touristes étrangers, les entrepreneurs locaux ou les Etrangers travaillant dans le Pays du Sourire, et qui souhaitent rechercher par eux-mêmes et réserver directement avec les établissements “ASQ”.

De son côté, la “TAT” a déclaré que cette collaboration “souligne la force de l’infrastructure touristique de la Thaïlande, alors même que le pays est en proie à la crise mondiale de la pandémie”.

L’organisme d’Etat voit, ainsi, une opportunité pendant cette crise de montrer d’autres aspects du potentiel touristique du Royaume au monde. Non seulement, la Thaïlande possède des services exceptionnels d’hospitalité et de voyage, mais aussi les normes les plus élevées possibles en matière de lutte contre la pandémie et de Quarantaine.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

30/11/2020

dernière minute

La Thaïlande ne s’ouvrira pas au Tourisme de Masse avant Mars 2021

Une interview récente entre le Ministre thaïlandais du Tourisme et les médias thaïlandais a jeté un gros froid sur les plans de mise en retrait de la Quarantaine.

D’après le Ministre, il va falloir attendre la “saison chaude” de l’année prochaine (Mars 2021, au plus tôt), avant qu’il y ait des changements majeurs permettant le Tourisme de Masse dans le Royaume, car pour l’heure, les risques de contamination seraient encore trop élevés.

Pour lui, le programme “STV” (“Visa Touristique Spécial”) pour un séjour de Longue Durée, semble le meilleur choix possible pour le moment.

Pourtant, les hôteliers thaïlandais et d’autres acteurs du secteur du Tourisme ne cesse d’appeler le Gouvernement à abandonner la Quarantaine et à créer une “Bulle de Voyage” avec les provinces de Chine, où il n’y avait pas eu de “Covid-19” depuis 150 Jours. Tout comme ils auraient demandé aux autorités locales d’approfondir les relations privilégiées qu’entretient la Thaïlande avec des pays à “Faible Risque” comme Singapour, le Vietnam, la Corée du Sud et Taiwan, et qui pourraient, à terme, devenir les prochaines “Bulles de Voyage”.

Mais le Ministre a déclaré aux médias que tout était en suspens, jusqu’à nouvel ordre. Il a évoqué les préoccupations du Premier Ministre thaïlandais qui a conseillé la prudence.

Pour le moment, le Royaume continuera à s’ouvrir aux hommes d’affaires, aux experts techniques, aux travailleurs de haut niveau et à ceux du domaine médical.

La Quarantaine de 14 Jours se poursuivra donc avec de nombreux pays toujours en proie à la pandémie. Même la Chine, selon le Ministre, conseillerait la prudence et suggèrerait d’attendre la “Saison Chaude” de l’année prochaine. En effet, les résurgences du Coronavirus en Chine, ce mois-ci, par temps plus frais, auraient ajouté au sentiment de prudence.

De plus, les besoins des habitants de Thaïlande à prendre en compte seraient, également, primordiaux.

Ce commentaire semblait répondre aux préoccupations de ceux qui s’inquiétaient de la propagation du Coronavirus, plutôt que de faire quoi que ce soit de dynamique pour résoudre les problèmes économiques associés à la récession du Tourisme.

La “TAT” (“Autorité du Tourisme de Thaïlande”) s’alignerait, pour l’heure, sur les annonces du Ministre, en suggérant que des mesures telles que le Visa Touristique Spécial (avec tous ses obstacles et restrictions) serait le seul moyen probent et sécurisant de visiter la Thaïlande dans un avenir plein d’incertitude.

Sources : Kohlidays et PPTV

30/11/2020

dernière minute

Le Certificat de Santé Numérique, une Alternative à la Réouverture des Frontières ?

L’Association du Transport Aérien International (“IATA”) a annoncé qu’elle était dans la phase finale de développement du “IATA Travel Pass”, un Certificat de Santé Numérique qui soutiendra la réouverture en toute sécurité des frontières et contribuera à une reprise rapide de l’industrie aérienne mondiale post pandémie du “Covid-19”.

A l’heure actuelle, les Gouvernements du monde entier utilisent les Tests pour limiter les risques de “Covid-19”, lors de la réouverture de leurs frontières sans imposer de Quarantaines aux voyageurs.

Le “Travel Pass” vérifiera le flux sécurisé des informations nécessaires sur les Tests et les Vaccins entre les Gouvernements, les compagnies aériennes, les laboratoires et les voyageurs.

Il fait suite à l’accord de la Thaïlande avec le laboratoire anglo-suédois “AstraZeneca” qui a garanti au Royaume l’accès au Vaccin “Covid-19″ de la société et a autorisé un fabricant local à le produire.

L'”IATA”, quant à lui, a appelé à un Test “Covid-19” systématique de tous les voyageurs internationaux, lors de sa 76e Assemblée Générale Annuelle (“AGA”) le 24 Novembre 2020, qui a décidé d’appeler d’urgence les Gouvernements à rouvrir les frontières pour voyager.

L’Association Commerciale des Compagnies Aériennes Mondiales a révisé ses perspectives pour le secteur aérien en 2020 et 2021, affirmant que de lourdes pertes se poursuivront l’année prochaine, même si les performances devraient s’améliorer au cours des prochains mois.

Une perte nette de 118,5 Milliards US Dollars (3,6 Billions de Bahts) est attendue pour 2020 (pire que les 84,3 Milliards US Dollars prévus en Juin 2020), tandis qu’une perte nette de 38,7 Milliards US Dollars est attendue en 2021. Des améliorations seraient attendues au second semestre 2021 après un premier semestre difficile.

Selon l'”IATA”, des réductions de coûts agressives pourraient se combiner à une demande accrue en 2021 pour que le secteur devienne positif en termes de liquidités au 4e trimestre de 2021, ce qui est plus tôt que prévu.

Aujourd’hui, les frontières sont doublement verrouillées. Pour l”IATA”, les Tests sont la première clé pour permettre les voyages internationaux sans mesures de Quarantaine. La 2e clé est l’infrastructure mondiale de l’information nécessaire pour gérer, partager et vérifier en toute sécurité les données de Test correspondant à l’identité des voyageurs conformément aux exigences de contrôle aux frontières. C’est le travail de l'”IATA Travel Pass”.

L’organisme met cela sur le marché dans les mois à venir pour répondre, également, aux besoins des différentes “Bulles de Voyage” et corridors de santé publique qui commencent à fonctionner.

Le “Travel Pass” comprendra des modules interopérables qui incluront une application de voyage sans contact qui permettra aux passagers de créer un “Passeport Numérique”, recevoir les Certificats de Test et de Vaccination et vérifier qu’ils sont suffisants pour leur itinéraire, partager les Certificats de Test ou de Vaccination avec les compagnies aériennes et les autorités pour faciliter les voyages.

L'”IATA” et “International Airlines Group” (“IAG”) ont collaboré au projet et organiseront un essai pour démontrer que ce Laissez-Passer, combiné aux Tests de “Covid-19”, peut rouvrir les voyages internationaux et remplacer les Quarantaines, qui, selon eux, tuent essentiellement la demande aérienne Voyage.

Leur principale priorité est de permettre aux gens de “voyager de nouveau en toute sécurité”.

Sources : Kohlidays et Bangkok Post

29/11/2020

dernière minute

La Réouverture de la Thaïlande au Tourisme dépendra du Vaccin

Traditionnellement, en Thaïlande, cette période de l’année devrait être le début de la Très Haute Saison Touristique.

Mais pas cette année. Les hôtels thaïlandais se trouvent au milieu d’une crise existentielle (soit ils sont encore fermés, mais partiellement ouverts, soit ils ont été choisis pour être l’un des rares établissements convertis à un trafic “ASQ” (“Quarantaine d’État Alternative”) limité.

Aujourd’hui, la situation est désastreuse, si l’on considère qu’entre 15 et 20% du “PIB” de la Thaïlande est lié au Tourisme.

Dans un discours prononcé cette semaine, le Premier Ministre Thaïlandais a clairement déclaré que ce n’était qu’à la création d’un vaccin approuvé, produit et appliqué, que le pays s’ouvrirait à un Tourisme de masse.

Compte tenu des délais et des prévisions actuels, cela pourrait ne pas être probable avant la mi-2021 au plus tôt, bien que l’on mise sur les progrès scientifiques si le processus pouvait être accéléré, ce qui est peu probable.

Pour les acteurs du Tourisme et de l’Hôtellerie, il est écrit que 2021, pour la plupart, verra une dépendance continue sur les voyageurs nationaux, et ce n’est qu’en 2022 qu’il y aura un retour à grande échelle du nombre de visiteurs étrangers.

Compte tenu du pic hivernal du “Covid-19” en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, la Thaïlande n’est pas la seule à compter sur le Vaccin pour revenir au Tourisme, mais le processus ne sera pas instantané et la réouverture des frontières sera très certainement murement réfléchie.

La réalité commerciale dans toute la Thaïlande est de planifier le pire dans les 6 mois à venir et de ne s’attendre à ce que 2022 connaisse une hausse notable.

Actuellement, le secteur hôtelier continue de plaider auprès du Gouvernement thaïlandais et de la Banque Centrale du Royaume pour obtenir des mesures d’allégement de la dette et du financement et une assistance sous forme de supplément de Sécurité Sociale pour retenir le personnel.

Bien que ce soit une mauvaise nouvelle, cela permet, au moins, aux hôtels de comprendre les défis à venir, de planifier et d’ajuster leurs modèles d’exploitation à l’avenir.

Dorénavant, “Survivre à la Crise” va devenir le nouveau Mantra d’une multitude de professionnels du Tourisme. Mais à la fin de la pandémie, combien seront-ils à subsister ?

Sources : Kohlidays et The Taiger

27/11/2020

dernière minute

2021, année imprévisible concernant les Voyages Internationaux

L’avenir de l’Industrie du Voyage en Thaïlande reste “opaque”, selon le Gouverneur de l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”).

Pour une fois, la “TAT”, généralement très optimiste, semble faire une évaluation tout à fait honnête de la situation actuelle.

Pour l’organisme d’Etat, il y aurait des facteurs imprévisibles qui entreraient en jeu lorsque l’on tente de déterminer comment 2021 se déroulera, comme la disponibilité d’un Vaccin “Covid-19”, le nombre d’infections au Coronavirus ou les restrictions de voyage…

Le secteur du Tourisme pourrait ne pas avoir ce qui est considéré comme un revenu normal (au moins 80% du niveau pré pandémique), avant 2022…

2021 serait définie comme une année d’ajustement avant de voir un bond en 2022. La “TAT” prévoirait que la Thaïlande atteindrait 2,5 Billions de Bahts de recettes touristiques en 2022, soit 80 à 90% de 2019, qui a enregistré 3 Billions de Bahts.

En réalité, toute reprise importante du Tourisme vers les chiffres d’avant la crise du “Covid-19” pourrait prendre beaucoup plus de temps.

La “TAT” aurait rencontré un responsable de l’Ambassade de Chine et dit que de grands groupes de touristes chinois, qui représentaient environ 10 Millions, soit 25% des arrivées étrangères en 2019, ne se rendraient probablement pas en Thaïlande tant qu’un Vaccin contre le Coronavirus ne serait pas largement disponible.

Et comme personne ne peut dire, actuellement, combien de temps il faudra pour produire commercialement un Vaccin et le distribuer dans le monde…

Un rebond du Tourisme International serait attendu vers le 3e Trimestre de 2021 ou en 2022, selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, sur la base de la situation actuelle, mais, tirant les leçons des événements de cette année, les reprises dans toute industrie seraient hautement spéculatives.

Pour la Thaïlande, la “TAT” pense que le pays pourrait voir un nombre modéré d’invités internationaux autour du 2e et du 3e Trimestre 2021 avec plus de Touristes visitant le pays pendant l’été lorsque la propagation du Coronavirus est considérée comme ralentissant en raison du temps chaud.

Sources : Kohlidays et Bangkok Post

27/11/2020

dernière minute

Vous allez revenir en Thaïlande (ou vous planifiez de le faire) ? Voici les Conditions à remplir

Envie de revenir en Thaïlande ? Alors que les frontières sont toujours fermées au simple Visa à l’arrivée et au Tourisme en général, vous POUVEZ retourner dans le pays, actuellement, si vous avez les ressources (et la patience). Par contre, il va falloir rassembler les documents nécessaires.

Il y aura des formalités administratives, des trébuchements et des informations contradictoires. Mais soyez persévérant(e) et vous pourrez réaliser votre rêve de vous rendre en Thaïlande.

Car oui ! Le Royaume est accessible (mais pas pour tout le monde encore..). Les plages sont vierges et pour la plupart vides et les magasins sont ouverts. De nombreux bars et lieux de vie nocturne ont, également, rouvert et seront heureux de vous accueillir à nouveau.

Première chose : avant de faire quoi que ce soit, vérifiez bien auprès de l’Ambassade thaïlandaise de votre pays pour connaître la situation actuelle de la rentrée en Thaïlande pour les citoyens de votre pays.

Dans de nombreux cas, l’exigence du solde bancaire minimum de 500 000 Bahts thaïlandais a été abandonnée.

Les besoins financiers sont, actuellement, de 700 US Dollars pour un voyageur seul ou de 1 500 US Dollars pour une famille.

Cependant, la situation en constante évolution, notamment, concernant les Visas et la Quarantaine.

  • Quarantaine

Parlons en, justement. Il existe toujours une exigence obligatoire de Quarantaine de 14 Jours dans un “ASQ”, (“Alternative State Quarantine”), un hôtel enregistré par le Gouvernement qui a payé avec un hôpital local. Les prix de votre séjour en Quarantaine varieront de 23 000 à plus de 100 000 Bahts selon la qualité de l’endroit et l’espace que vous désirez. Une des principales différences sera la qualité de la nourriture, alors renseignez-vous sur les Menus disponibles (vous serez coincé(e) avec peu de choix pour votre séjour de 14 Jours). Dans la plupart des cas, vous devrez payer à l’avance et fournir une preuve de paiement dans le cadre de vos demandes de Visa. Certains hôtels permettent un acompte et un solde à l’arrivée.

  • Vols

Vous devrez, également, présenter une preuve de votre billet d’avion pour la Thaïlande. De nouveaux vols sont ajoutés tout le temps vers le Pays du Sourire, alors que les compagnies aériennes précédemment clouées au sol dépoussièrent lentement leurs avions et ajoutent de nouveaux vols à mesure que la demande augmente. Nous vous recommandons de rechercher des vols via un moteur de recherche comme “skyscanner.com“. Lorsque vous trouverez un vol au bon moment et au bon prix, réservez directement via les compagnies aériennes car il est plus facile de traiter directement avec elles, en ce moment, notamment, si les choses évoluent.

  • Tests

Vous devrez fournir la preuve d’un Test “PCR” “Covid-19” négatif, exécuté dans les 72 heures avant votre date de départ. Le Test et les résultats devraient prendre moins de 24 heures. Vous devez contacter vos fournisseurs de soins de santé locaux ou vos assureurs à l’avance afin que vous puissiez vous organiser en fonction de vos plans.

  • Certificat “Fit-to-Fly”

Selon votre pays, vous pourrez obtenir ce document auprès d’un professionnel de la santé local ou d’un médecin généraliste, et même en ligne dans certains cas. Mais vous devrez transmettre, au préalable, votre Test “Covid-19” négatif comme preuve de la délivrance du Certificat “apte à voler”.

  • Assurance

Vous aurez besoin d’une Assurance Médicale Spécifique couvrant 100 000 US Dollars, y compris une couverture pour “Covid-19”. La “TAT” (“Tourism Authority of Thailand”) a publié sa liste préférée des assureurs thaïlandais, mais il y en a plein d’autres. “AXA” propose, actuellement, des polices d’assurance médicale sur mesure. Cette assurance n’est pas trop chère.

  • Certificat d’Entrée

Un Certificat d’Entrée est requis pour chaque personne désirant se rendre en Thaïlande.

  • Visa

Outre tous les autres documents, créés par le désir de la Thaïlande de contrôler les menaces potentielles de nouveaux cas de “Covid-19” entrant dans le Royaume, vous aurez, également, besoin d’un Visa. Il existe quelques options pour le moment, notamment, le “STV”, le “Visa Touristique Spécial”, le “Visa Touristique de 60 Jours” mis à jour et le “Visas Elite” via le programme “Thailand Elite Visa”. Vous devrez discuter de vos options à votre Ambassade thaïlandaise locale.

Faites bien vos “devoirs” avant d’entreprendre votre voyage, car le moment choisi pour les différents éléments sera essentiel à un flux fluide de la paperasserie requise. Prévoyez, également, un budget complet des éléments nécessaires pour rentrer en Thaïlande.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

24/11/2020

dernière minute

“Pas de Vaccin, pas d’Entrée” : le futur grand Défi du Voyage fait à la Thaïlande (et au Monde)

“Qantas”, la compagnie aérienne nationale australienne, a déclaré qu’elle imposerait une “Preuve de Vaccination” sur tous les vols internationaux entrants et sortants, une situation que l’”IATA” (“Association Internationale du Transport Aérien”) dit qu’elle est susceptible de suivre.

Avec les annonces, ces derniers jours, concernant plusieurs essais de candidats Vaccins, soit en cours d’achèvement, soit à la fin de leurs Tests de “Phase 3”, et les demandes d’approbation d’urgence aux organismes gouvernementaux, la question que tout le monde se pose, à présent, est la suivante :

Quelles restrictions seront imposées aux personnes qui ne sont pas vaccinées, ou même choisissent activement de ne pas se faire vacciner ?

Et plus localement…

La Thaïlande permettra-t-elle aux gens d’entrer dans le pays sans avoir au préalable été vaccinés contre le “Covid-19” ?

Compte tenu de la stratégie à “Faible Risque” du Gouvernement thaïlandais, de la stratégie a quasi “Zéro Risque” et de la réticence à prendre des risques avec une 2e Vague de “Covid 19”, il est très probable qu’il y aura une stipulation que toute personne entrant en Thaïlande aura besoin d’un Certificat de Vaccin ou d’un timbre dans son passeport.

Il faut ajouter à cela la peur persistante de la population thaïlandaise de permettre aux Etrangers de revenir dans le pays en ce moment, sondage après sondage, et il y a fort à parier qu’une Restriction du type : “pas de Vaccin, pas d’Entrée” sera imposée.

Sur une note plus positive, le Gouvernement thaïlandais pourrait abandonner la Quarantaine de 14 Jours pour les personnes qui auront reçu le Vaccin (mais pas dans les premiers jours).

À ce stade, nous savons que la plupart des essais vaccinaux ont eu une efficacité qui avoisinne ou est égale 95%. Nous savons, également, que le principal vaccin “BioNTech / Pfizer” nécessite un Vaccin original plus un rappel et doit être transporté à des températures extrêmement basses.

Pour compliquer les choses, il n’y a pas encore de preuves suffisantes que le fait d’avoir eu un épisode de “Covid-19”, asymptomatique ou non, vous garantira l’immunité. Ou, si c’est le cas, pendant combien de temps ?

Tous ces facteurs signifieront qu’un certain niveau de Quarantaine sera probablement en vigueur, alors que le Gouvernement thaïlandais rouvrira lentement ses frontières à un plus grand nombre de voyageurs vaccinés.

Cela resterait en vigueur jusqu’à ce que le monde ait une meilleure connaissance de l’efficacité prouvée du Vaccin (ou des Vaccins) et des taux de réinfection.

Ainsi, même si nous commençons à faire vacciner des groupes de populations mondiales avant la fin de l’année (et cela reste un très gros “SI”), il y aura beaucoup d’eau à passer sous le pont jusqu’à ce qu’une stratégie vaccinale cohérente et fiable puisse être comprise et mise en œuvre.

Ensuite, il y aura ce groupe de personnes que l’on nomme les “Anti-Vaxxers, à savoir tous celles et ceux qui sont récitants ou qui refusent catégoriquement de se faire vacciner ou faire vacciner leurs enfants, et qui feront entendre leurs voix.

L’éducation du public, des connaissances scientifiques solides et un déploiement réussi des premiers Vaccins seront la clé pour convaincre une grande partie de la population mondiale.

D’une manière ou d’une autre, les Gouvernements et les autorités sanitaires mondiales vont devoir éliminer une grande partie de la désinformation qui circule sur Internet à propos des Vaccins si factuellement en contradiction avec la réalité.

Ce sera l’un des plus grands défis de Santé Publique de tous les temps, pour rassurer les gens, concernant la science des vaccins et de la vaccination.

Tout cela, au milieu d’une pandémie qui, pour l’instant, est toujours en plein essor en ce qui concerne les nouveaux cas et les décès.

Mais il ne fait aucun doute que rejoindre le monde des voyages internationaux, même les voyages locaux, pourrait devenir réservé aux seuls vaccinés. Les autres seront bloqués à errer dans leurs propres pays, ou états, pendant… des années avec une série de restrictions dans leur vie.

Les centres commerciaux ou les bâtiments publics imposeront-ils, également, une politique “Pas de Vaccin, pas d’Entrée” ? Et quid des Hôtels, des Bâtiments publiques, des Demandes d’emploi ?

En plus de la tension économique qui s’est abattue sur une grande partie du monde, avec tant de Gouvernements confrontés aux vents contraires d’une profonde récession, le Vaccin et ses questionnements ajoutera encore plus d’inquiétude dans les opinions mondiales.

À ce stade, personne ne sait comment le Vaccin sera déployé en Thaïlande : le Gouvernement a déjà signé pour plusieurs des principaux Vaccins candidats et fournira très probablement le Vaccin gratuitement aux citoyens dans le cadre de son système de santé publique.

Qu’est-ce que cela signifie pour les Etrangers vivant dans le Royaume ? S’ils sont couverts par une Assurance Santé, avec un Permis de Travail, dans le cadre de la Santé Publique du pays, pourront-ils, également, obtenir le Vaccin gratuitement ? Les milliers d’Etrangers bénéficiant d’une Assurance Maladie privée seront-ils couverts ?

Les assureurs voudront certainement que leurs clients soient vaccinés. Il ne faut pas oublier que les clients malades leur coûtent de l’argent (évidemment..).

Dès lors, les renouvellements d’Assurance seront-ils limités uniquement aux personnes vaccinées ?

Les Visas ne seront-ils renouvelés que si l’on a été vacciné(e) ?

À ce stade, il n’y a pas de réponse ferme à aucune de ces questions.

Et puis il y a le virus “SRAS Cov2” (“Covid-19”) lui-même, un Coronavirus vivant qui a la capacité de muter et de s’adapter.

Ces nouveaux Vaccins seront-ils efficaces contre toutes les mutations ? Encore une fois, tout cela reste flou…

Nous entrons certainement, maintenant, dans une nouvelle phase de cette pandémie. Nouveaux défis, nouvelles questions. Le nombre croissant de cas tout au long de 2020 n’est que le premier chapitre d’un livre qui sera encore de nombreuses années en cours d’élaboration.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

23/11/2020

dernière minute

Les Thaïlandais vont pouvoir cultiver de la Marijuana à la Maison

Le Ministre thaïlandais de la Santé a réitéré sa promesse de permettre aux ménages thaïlandais de cultiver jusqu’à 6 plants de Marijuana chez eux, qu’ils pourront, ensuite, vendre au Gouvernement pour être transformés en produits de Cannabis Médical.

Le Chef du Parti de “Légalisation Pro-Marijuana Bhumjai Thai” a été nommé Ministre de la Santé après avoir scellé un accord pour rejoindre la coalition au pouvoir formée par le parti militaire du Premier Ministre.

pour information, la Thaïlande a légalisé le Cannabis médical à la fin de 2018.

Le Ministre s’est, toutefois, engagé à aller encore plus loin, promettant de laisser les Thaïlandais cultiver leur propre Marijuana et cherchant à libéraliser les lois sur le Cannabis dans le pays pour permettre l’utilisation récréative, estimant que l’herbe peut être une énorme aubaine pour l’économie thaïlandaise et les agriculteurs locaux.

Il a annoncé que la Thaïlande est en train de modifier les lois pour permettre l’usage médical de la Marijuana librement, convaincue que la Marijuana fera partie des principaux produits agricoles des ménages thaïlandais.

En Septembre 2020, l’homme avait déclaré que les Thaïlandais seraient, bientôt, en mesure de cultiver des plants de Marijuana dans la cour, comme n’importe quelle autre culture.

Pour lui, le Cannabis n’est pas une question politique, alors qu’il devrait être considéré comme un produit qui peut être bénéfique pour la santé des gens.

Chaque ménage pourrait gagner jusqu’à 2 225 US Dollars pour chaque plante de Marijuana qu’il cultive et vend au Gouvernement.

Pour référence, une seule plante pourrait rapporter un peu plus de 67 000 Bahts à un ménage, alors qu’un travailleur thaïlandais moyen ne rapporterait qu’environ 24 000 Bahts par mois.

Cependant, certains experts locaux affirment que le plan pourrait ne pas fonctionner aussi bien que ce que prévoirait le Ministre, tout simplement parce que les cultivateurs amateurs en Thaïlande ne parviendront pas à suivre les souches de haute qualité produites par les cultures de qualité industrielle que le Gouvernement a construites et que les intérêts commerciaux auront, bientôt, la capacité de développer.

Sources : Kohlidays et Thailand Law Forum

23/11/2020

dernière minute

Le Gouvernement va introduire l’Application de Traçage “Thailand Plus” pour les futurs Touristes Etrangers

Une nouvelle Application, nommée “Thailand Plus”, pour les Touristes, vient d’être créée pour aider les autorités thaïlandaises à suivre plus précisément où les voyageurs se trouvent une fois arrivés dans le Royaume.

Cette Application enverra des informations au Ministère des Affaires Etrangères et fonctionnera de la même manière qu’un “GPS”.

Les informations comprendront le Certificat d’Inscription, ainsi que le Dépistage et le Traçage.

De cette façon, les agents sauront où se trouvent les Touristes pendant leur séjour, dans le cas où l’un d’entre eux aurait contracté le Coronavirus.

Ainsi, cela devrait aider les autorités à prendre des mesures immédiates pour empêcher la propagation du “Covid-19” dans les zones visitées par les Touristes.

Le Gouvernement a annoncé que 600 000 Thaïlandais avaient téléchargé la précédente application de traçage, “Mor Chana”, malgré les nombreuses critiques qui clamaient que c’était une entrave à la vie privée de chacun.

A la suite de certains faux pas du à la création de cette application controversée, le Gouvernement thaïlandais a affirmé que la vie privée ne serait pas compromise avec “Thailand Plus”.

Ce nouvel outil de traçage intervient après que l’Autorité du Tourisme de Thaïlande ait introduit le Visa Touristique Spécial (“SVT”) pour les Touristes des pays à “Faible Risque”, afin de commencer d’aider le Royaume à se remettre du marasme économique du à l’épidémie du “Covid-19” et à la fermeture des frontières.

Sources : Kohlidays et Thai PBS

22/11/2020

dernière minute

La Thaïlande réduit les Exigences de Revenu pour les Visas Touristiques Spéciaux (“SVT”)

La Thaïlande a annulé sa décision sur l’exigence de revenu controversée pour le Visa de Tourisme Spécial (“STV”), à la suite des nombreuses réactions négatives en ligne de la part des Etrangers, redonnant espoir à une multitude de voyageurs désireux de venir dans la Thaïlande “sans “Covid-19″”.

Fin Septembre 2020, les voyageurs étrangers potentiels en Thaïlande étaient ravis d’apprendre que le Royaume assouplissait ses frontières et permettait aux visiteurs de demander un Visa Touristique Spécial pour voyager dans le pays.

Cependant, en examinant de plus près l’annonce, beaucoup avaient été consternés d’apprendre la preuve financière prohibitive qu’ils devaient présenter pour obtenir le fameux Visa.

L’exigence précédente stipulait que ceux qui souhaitaient demander le Visa de Touriste Spécial de 90 Jours devaient fournir des relevés bancaires au cours des 6 derniers mois indiquant l’équivalent de 500 000 Bahts, soit 16 336 US Dollars, ainsi qu’un grand nombre d’autres exigences administratives.

Étant donné la somme d’argent considérable à présenter, l’annonce avait été accueillie avec colère et incompréhension par futurs les vacanciers potentiels sur les réseaux sociaux, qui estimaient qu’elle excluait un grand nombre de personnes qui auraient pu avoir l’intention de visiter le Pays du Sourire.

La Thaïlande est connue dans le monde entier comme une destination économique, alors demander aux voyageurs de montrer plus de 16 000 US Dollars de soldes de comptes bancaires disqualifiait automatiquement la grande majorité des Touristes.

Cependant, au cours des derniers jours, il est devenu clair que les choses avaient changé et il est apparu que cette politique avait apparemment été abandonnée par plusieurs Ambassades et Consulats à travers le monde.

Une fois que l’exigence a été répertoriée sur leurs sites Web, les utilisateurs des médias sociaux ont commencé à partager provisoirement des captures d’écran des conditions d’entrée sur les sites Web de leurs Consulats locaux qui montraient que l’exigence de 500 000 Bahts à la banque avait été supprimée.

A l’heure actuelle, le Consulat de Thaïlande à Los Angeles annonce l’exigence de “700 US Dollars par personne et 1 500 US Dollars, tandis que l’Ambassade de Londres et l’Ambassade de Berlin ont omis, tout simplement, de mentionner tout montant spécifique requis dans la banque pour obtenir le Visa de Touriste Spécial, signalant un renversement de l’exigence controversée.

Suite à ce changement, le nombre de personnes demandant un Visa Touristique Spécial pour la Thaïlande devrait augmenter. Cela signifie que le pays commencera à voir son nombre de Touristes augmenter régulièrement juste à temps pour la Haute Saison Touristique.

Bien que la suppression de cette exigence de Visa ait été chaleureusement accueillie par beaucoup, il y a encore d’autres obstacles qui doivent être surmontés pour accéder à la Thaïlande, comme avoir 100 000 US Dollars d’Assurance Voyage, obtenir un Certificat d’Entrée et confirmer un séjour dans l’un des hôtels de Quarantaine désignés de Thaïlande.

Cette dernière s’est avérée être un défi pour de nombreux Etrangers souhaitant visiter la Thaïlande à l’heure actuelle. Non seulement l’idée de passer 14 Jours de vacances dans une chambre d’hôtel est désagréable pour beaucoup, mais elle s’est, également, avérée être d’un coût prohibitif pour de nombreuses personnes.

Cependant, il a été largement rapporté que la Thaïlande envisage de réduire le nombre de jours de mise en Quarantaine des voyageurs de 14 à 10 Jours, dans le but d’augmenter les niveaux de Tourisme dans le pays.

En plus du “SVT”, la Thaïlande a, en outre, vanté un Visa Touristique Spécial, qui accordera aux voyageurs des pays à “Faible Risque” jusqu’à 90 Jours dans le Royaume.4

Auparavant, les voyageurs étrangers étaient ravis d’apprendre qu’ils pouvaient visiter une Thaïlande “sans Covid”, mais leur joie aura été de courte durée après avoir appris le retour à la somme financière importante dont ils auront besoin, en vertu des dispositions révisées du Visa de Touriste.

Du coup, certaines Ambassades et Consulats du monde entier ont abandonné la stipulation sur leurs sites Web qui avait jadis répertorié un solde de compte bancaire de 500 000 Bahts comme exigence pour l’obtention des Visas.

Des Consulats tels que Los Angeles énumèrent, désormais, les besoins comme étant de 700 US Dollars par personne et de 1 500 US Dollars.

Les Ambassades de Londres et de Berlin ne montrent aucune exigence sur les sites Web qui a signalé la nouvelle d’un renversement.

Un tel changement devrait voir plus de demandeurs de Visa, la Thaïlande devant voir plus de Touristes au cours des prochains mois, juste à temps pour la Très Haute Saison.

Les exigences de revenu ne sont pas uniformes à ce stade, les différentes Ambassades énumérant différentes exigences à travers le monde.

L’exigence précédente stipulait que ceux qui souhaitaient demander le Visa de touriste de 60 Jours devaient fournir des relevés bancaires au cours des 6 derniers mois qui indiquaient l’équivalent de 500 000 Bahts, environ 16 330 US Dollars, ainsi qu’un grand nombre d’autres exigences administratives.

Cependant, malgré l’inversion perçue du solde requis du compte bancaire, les Touristes doivent toujours obtenir une Police d’Assurance Voyage “Covid-19” de 100 000 US Dollars, un Certificat d’Entrée et une Réservation confirmée dans l’un des hôtels de Quarantaine de Thaïlande.

De plus, un tel séjour dans un hôtel agréé peut coûter en moyenne 40 000 Bahts. Il y en a beaucoup de plus cher et quelques-uns aussi moins onéreux, avoisinant les 25 000 Bahts.

La Thaïlande a envisagé de réduire l’exigence de Quarantaine de 14 jours à 10 Jours, affirmant que la plupart des cas de Coronavirus sont détectés dans les 5 premiers Jours.

Ces propositions seront à nouveau discutées le 25 Novembre 2020.

Sources : Kohlidays et Chiang Rai Times

21/11/2020

dernière minute

681 Touristes arriveront en Novembre en Thaïlande !

C’est un début… Les voilà ! La Thaïlande est sur le point d’être inondée de 681 Touristes qui ont demandé et reçu le Visa Touristique Spécial (“STV”).

Certes, le nombre est légèrement inférieur aux 3,3 Millions d’arrivées de Touristes par mois de l’année dernière (en moyenne). Mais, en analysant les chiffres comme seule l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) peut le faire, c’est plus du DOUBLE de l’apport touristique total des derniers mois.

Le Gouverneur de la “TAT” a annoncé que 681 Touristes se rendraient en Thaïlande au cours du mois de Novembre 2020 dans le cadre du programme très discuté de Visa de Touristique Spécial.

263 de ces Touristes “Spéciaux” auraient déjà terminé la Quarantaine obligatoire de 14 Jours, 134 seraient, actuellement, en Quarantaine et 284 arriveraient avant la fin de ce mois.

Le Gouverneur de la “TAT” a déclaré que l’organisme d’état, en corrélation avec la compagnie aérienne “Thai Airways” et les associations hôtelières avaient travaillé sur ce qu’il a appelé le “package spécial “Amazing Thailand Plus””.

Il s’agit d’un service à guichet unique pour permettre aux Touristes d’obtenir plus facilement leurs billets d’avion, de demander leur Visa, de savoir où faire la Quarantaine et de réserver des voyages à travers le pays, une fois leur période de Quarantaine terminée.

La Thaïlande aurait dû normalement accueillir environ 3,5 Millions de Touristes en Novembre 2020 (selon les données de 2019), mais la pandémie de Coronavirus de cette année, et la réponse du Gouvernement thaïlandais à ce problème, a pratiquement fermé l’industrie du tourisme international de la Thaïlande.

Alors que la “TAT” dresse un tableau “rose” des arrivées de Novembre 2020, la réalité est que les Touristes sont arrivés à grands frais, sur une compagnie aérienne en faillite, dans un pays où la plupart des commerces et attractions touristiques sont fermés et les “points chauds” touristiques vides.

À ce jour, il n’est pas prévu de faciliter le voyage des Touristes en Thaïlande au-delà des restrictions et des offres de Visa actuelles.

La Quarantaine de 14 Jours reste plus que jamais d’actualité, bien qu’il y ait une réunion du “CCSA”, la semaine prochaine pour discuter, encore une fois, de la possibilité d’une réduction de cette période de Quarantaine à 10 Jours, pour les arrivées de pays à “Faible Risque”.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

20/11/2020

dernière minute

Le Gouvernement thaïlandais poussé à accélérer l’aide au Secteur du Tourisme en difficulté

A nouveau, de grands universitaires thaïlandais demandent au Gouvernement d’agir et d’aider l’industrie du Tourisme avant qu’il ne soit trop tard.

S’adressant à un rassemblement organisé par la Fondation pour la Promotion du Travail et de l’Emploi, la faculté d’économie de l’Université Thammasat, a souligné la baisse de 80% du Tourisme international dans le Royaume, à la suite des retombées de “Covid-19”.

Son estimation comprend les premiers mois de l’année où il y avait en fait une industrie touristique fonctionnelle en Thaïlande.

Seulement 4% des entreprises du secteur du Tourisme disent avoir gagné le même montant ou plus qu’avant le “Covid-19”. Une enquête montre que les employés de l’industrie sont préoccupés par l’accumulation de dettes et “extrêmement inquiets pour l’avenir”.

L’Institut de Recherche Sociale de l’Université de Chulalongkorn affirme que les travailleurs du Tourisme ont vu leurs salaires baisser de 60%, tout en faisant toujours face au même coût de la vie, voire plus.

Le résultat est que la plupart sont maintenant endettés.

La dévastation pourrait se poursuivre pendant plus de 3 ans, affectant non seulement les opérateurs touristiques, mais l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, ainsi que les nouveaux diplômés et ceux qui recherchent leur premier emploi.

Jusqu’à ce que le secteur se rétablisse, le Gouvernement doit fournir une aide sur mesure aux entreprises, en distinguant les hôtels de Phuket, qui luttent pour survivre sans clients étrangers.

Les îles de Phuket et Koh Samui, ainsi que les autres îles touristiques de la Thaïlande, sont confrontées à un problème particulier car elles sont principalement destinées au marché touristique international.

Dès lors, le tourisme intérieur, redémarré en Juillet 2020, lorsque les compagnies aériennes locales ont été autorisées à voler à nouveau, a surtout évité les îles touristiques populaires.

Certains professionnels de l’hôtelerie thazïlandaise soutiennent un éventuel programme de co-paiement pour les employés de l’hôtel.

Il est entendu que la plupart des hôteliers paient aux employés 62 à 75% de leur salaire normal, ce qui équivaut à environ 8 000 à 9 000 Bahts par personne et ne suffit pas à couvrir leurs coûts.

Pendant ce temps, “Manop Kaewphaka de Homenet Thailand”, une organisation à but non lucratif qui protège les travailleurs à domicile, a appelé le Gouvernement à permettre aux touristes étrangers de revenir dans le Royaume et à fournir plus de soutien aux travailleurs informels, sous la forme de garanties salariales et de co- Paiement.

Sources : Kohlidays et Bangkok Post

20/11/2020

dernière minute

Un long Week-end avec des prix exorbitants en Thaïlande

L’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) prévoit que 3 Millions de Thaïlandais voyageront entre le 19 et le 22 Novembre 2020, avec 1,3 Milliard de Bahts de revenus prévus pour l’industrie.

Les frais de transport aérien et d’hébergement ont grimpé en flèche au cours de ce long week-end, 2 jours de vacances artificiellement ajoutés au week-end par le Gouvernement thaïlandais pour stimuler l’économie du voyage locale.

Les tarifs aériens ont augmenté de 2 à 3 fois leurs prix réduits “normaux”. Et les frais d’hébergement ont emboîté le pas (bien que les “OTA” annoncent toujours de nombreuses chambres bon marché dans tout le pays).

Le Gouverneur de la “TAT” espère que ce long pont de 4 jours fournira le même type de revenus pour l’industrie touristique locale en difficulté que les vacances annuelles de Songkran (qui ont été reportées en Avril 2020 au milieu des “verrouillages” en Thaïlande).

Cependant, la révélation d’un cas solitaire de “Covid-19” à Krabi, la semaine dernière, un expatrié indien, a provoqué des annulations d’hôtels paniquées dans la province du Sud. Des actions similaires se sont produites, auparavant, notamment, des annulations dans la province de Rayong après qu’un officier militaire égyptien ait été testé positif pendant son séjour là-bas.

Le “modèle de Phuket” très médiatisé a, également, été mis de côté après que des craintes locales aient été exprimées aux responsables thaïlandais quant à la possibilité d’une 2e vague de cas.

Un hôtelier de Phuket, qui a demandé à ne pas être nommé, a déclaré qu’il espérait une augmentation des réservations, mais la réponse a été “médiocre”. Certains hôtels de Pattaya signalent des réservations élevées, mais sont toujours bien en dessous de 50% d’occupation.

Les chambres de Bangkok sont encore pour la plupart à 50% ou moins que leur tarif affiché.

Mais ce n’est pas un long week-end pour tout le monde. De nombreuses entreprises thaïlandaises n’ont pas donné aux employés le jeudi et le vendredi de congé, ce qui a réduit les revenus attendus des hôtels et des entreprises de transport.

Les tarifs réduits concernant les vols de Phuket à Bangkok, généralement, inférieurs à 1 000 Bahts, se vendent, désormais, entre 3 000 et 5 000 Bahts par siège pour le long week-end.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

19/11/2020

dernière minute

Dernières Tendances de la Demande des Voyageurs et principales Destinations en voie de Reprise

“TripAdvisor” et “Phocuswright” (qui est la principale autorité en matière d’études de marché sur les voyages, le tourisme et l’hôtellerie) ont publié conjointement les conclusions d’un document de recherche complet sur les tendances changeantes de la demande mondiale de voyages et du comportement des voyageurs, alors qu’ils tracent la voie du secteur vers une reprise, en quelque sorte, à la suite de la pandémie mondiale en cours.

Le rapport, 2020 “A Year in Travel : Tracer la voie de la reprise de l’industrie du voyage“, analyse les données de première partie de “TripAdvisor” sur les comportements de planification de voyage dans le monde entier, ainsi que le sentiment des consommateurs sur 6 principaux marchés, afin de fournir un aperçu unique des tendances de voyages dans le monde.

Voici les principales conclusions du rapport :

• Après des signes positifs de reprise des voyages d’agrément intérieurs au cours de l’été, la demande d’hébergement recule, désormais, sur un certain nombre de marchés à mesure que les taux d’infection augmentent.

• L’Europe a connu la plus forte reprise des voyages d’agrément au cours de l’été, le nombre de voyageurs recherchant des séjours hôteliers nationaux atteignant les niveaux de demande de 2019 pendant une période prolongée à la fin Juillet et en Août 2020. Cependant, la récente réintroduction des restrictions de verrouillage dans des pays comme la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni a entraîné une baisse de la demande de chambres.

• Les signes de reprise en Asie-Pacifique étaient moins évidents dans l’ensemble de la région entre Juin et Octobre 2020, bien que certains marchés, comme Singapour, aient connu une augmentation de la demande de séjours nationaux.

Les voyageurs réévaluent le type de voyages qu’ils souhaitent effectuer.

• Les 2/3 des consommateurs interrogés (65%) disent que la capacité à éviter les endroits bondés lorsqu’ils voyagent est, désormais, un facteur plus important dans leur choix de destination qu’il ne l’était avant la pandémie,

• Plus de la moitié (52%) disent qu’ils sont plus susceptibles de faire un voyage en plein air / dans la nature qu’avant la pandémie.

• Entre Mai et Septembre 2020, les activités de plein air, la nature et les parcs ont représenté 34% de toutes les pages vues sur les attractions sur “TripAdvisor”, contre 25% en 2019.

En conséquence, leur choix de destination change, également.

• En examinant les données annuelles sur la période d’Octobre 2020, les stations de ski et balnéaires, ainsi que d’autres destinations rurales, ont dominé la liste des destinations les plus rapides en Europe pour les recherches d’hébergement domestique sur “Tripadvisor”, avec Zermatt en Suisse et Adler en Russie en tête de liste en fonction de la demande d’année en année.

Malgré l’incertitude persistante des consommateurs, l’envie de voyager reste très forte.

• Près des 2/3 (65%) des répondants réfléchissent encore à l’endroit où ils voudraient se rendre, ensuite.

Les voyages de Dernière Minute sont en cours, mais la planification méticuleuse l’est tout autant.

• La période de planification avancée (qui correspond au nombre de jours entre le moment où un voyage est planifié et le moment où le voyage a lieu) s’est raccourcie, car les voyageurs sont impatients de faire des escapades locales de Dernière Minute.

• En octobre 2020, près des 2/3 (62%) des voyageurs à la recherche d’un hébergement sur “Tripadvisor” prévoyaient de s’enregistrer moins de 30 Jours, contre un peu plus de la moitié (51%) des voyageurs au cours de la même période en 2019.

• Cependant, le désir des gens de planifier leurs voyages avec plus de diligence est maintenant plus élevé qu’avant la pandémie. Plus des 2/3 (69%) des répondants ont convenu qu’ils allaient faire davantage de recherches sur leur prochain voyage que par le passé.

Le PDG de “Tripadvisor” a déclaré que si des progrès positifs ont été réalisés au cours de l’été, la réintroduction de restrictions plus strictes sur les voyages dans de nombreux pays a clairement un impact sur la demande à court terme. La bonne nouvelle est que le désir des consommateurs de voyager reste incroyablement résilient, et que la demande refoulée est de bon augure pour l’industrie du voyage à long terme, en particulier compte tenu des progrès annoncés, ces derniers jours, dans le développement d’un vaccin.

Sources : Kohlidays et Veille Info Tourisme

19/11/2020

dernière minute

Les Hôteliers thaïlandais invectivent le Gouvernement de rouvrir les Frontières au plus tôt

Les hôteliers thaïlandais aux abois implorent le Gouvernement de rouvrir le pays et de lancer des mesures pour aider leur entreprise, dès que possible.

Le Directeur Général du groupe a déclaré que si le Royaume n’était pas rouvert prochainement, les hôteliers subiraient de très lourdes pertes. En outre, les banques et les institutions financières n’accordent pas facilement des prêts aux entreprises touristiques en raison des risques.

Par conséquent, les hôteliers du pays demander au Gouvernement de prendre des mesures financières pour soutenir les entreprises touristiques et de charger la “Thai Credit Guarantee Corporation” de garantir les prêts aux petites et moyennes entreprises.

Ils souhaitent, également, demander à la Banque Centrale thaïlandaise d’assouplir les règles relatives aux débentures (instrument financier qui a les mêmes caractéristiques qu’une obligation) car de nombreuses débentures de grandes entreprises arrivent à échéance.

Le groupe des hôteliers de Thaïlande encourage aussi le Ministère du Tourisme et des Sports à mettre en place un fonds de relance du Tourisme qui permettra aux hôteliers d’emprunter en utilisant leur hôtel en garantie.

D’autres mesures sont préconisées par les professionnels de l’hôtellerie locale pour endiguer le marasme économique que subissent leurs établissements depuis la fermeture des frontières du Royaume :

– Étant donné que le vaccin “Covid-19” devrait être prêt l’année prochaine, le Gouvernement devrait mettre en place un système de “Visa électronique” pour aider les Touristes à rentrer dans le pays.

– Le Gouvernement devrait se pencher sur les projets de “Bulles de Voyage”, assouplir les règles d’auto-isolement et lancer des mesures pour soutenir les entrepreneurs. Les autorités thaïlandaises devraient lancer des mesures pour aider les hôtels, comme le paiement de 50% des salaires du personnel hôtelier comme il le faisait pour les nouveaux diplômés.

– Le Gouvernement devrait, également, étendre sa contribution de 2% à la caisse de Sécurité Sociale, fixer la taxe foncière et immobilière à 10% et assouplir les règles d’auto-isolement.

– Le taux d’occupation des hôtels est de 20% depuis plus de 5 mois en Thaïlande, en raison des restrictions de voyage. La situation en Thaïlande est différente de celle de la Chine et de l’Europe, où le taux d’occupation est respectivement de 50 à 60% et de 30 à 40%. Du coup, le pays devrait être rouvert car les hôtels ne peuvent pas survivre si le taux d’occupation reste si bas.

– Si le Gouvernement ne veut pas rouvrir le Royaume, alors il devrait lancer des mesures pour soutenir l’hôtellerie, car les exploitants hôteliers ne sont pas en mesure de proposer un plan d’affaires, du fait que le Gouvernement n’a donné aucune orientation claire.

– De plus, le Gouvernement devrait lancer une Campagne pour sensibiliser le public à la réouverture du pays, car il n’est pas possible pour la Thaïlande d’être libérée du “Covid-19” pour toujours.

– La Thaïlande et les pays à “Faible Risque” d’infections devraient travailler sur des projets de “Bulles de Voyage” comme Singapour et Hong Kong l’ont fait parce que les hôteliers ne peuvent pas supporter des coûts élevés ou injecter plus d’argent dans leurs entreprises.

Pendant ce temps, le Premier Ministre a chargé le “Centre d’Administration de la Situation Economique” (“CESA”) de travailler à la création d’un fonds de relance du tourisme pour aider le secteur du voyage. Ce fonds devrait se situer entre 50 et 100 Milliards de Bahts.

Sources : Kohlidays et The Nation

19/11/2020

dernière minute

Vers un Abandonnent de l’exigence des 500 000 Bahts pour un Visa Touristique de 60 Jours en Thaïlande ?

Depuis quelque temps, certaines Ambassades thaïlandaises abandonnent l’exigence de 500 000 Bahts pour un Visa Touristique de 60 Jours.

C’est le cas, notamment, des Ambassades thaïlandaises à Londres et à Washington qui ont l’air d’avoir abandonné l’obligation récente pour les Etrangers qui demandent un Visa de Touriste à Entrée Unique (“SETV”) de présenter une preuve de fonds totalisant 500 000 THB ou équivalent.

Les lourdes exigences financières, qui ont été discrètement déployées le mois dernier, ont été supprimées des documents requis répertoriés sur les sites Web des Ambassades de Thaïlande à Londres et à Washington.

La semaine dernière, toute personne demandant un “SETV” du Royaume-Uni devait montrer à l’Ambassade de Thaïlande à Londres un solde bancaire de “12 800 Livres, maintenu au cours des 6 derniers Mois, tandis que l’Ambassade de Thaïlande à Washington a déclaré qu’il lui fallait 17 000 US Dollars ou 500 000 Bahts / mois pour les 6 derniers mois.

Mais ces 2 exigences semblent, maintenant, avoir été supprimées de chacun des sites Web des Ambassades.

Pour toute personne qui postule depuis le Royaume-Uni, l’Ambassade de Thaïlande à Londres a plutôt ajouté la phrase quelque peu ambiguë, concernant des “Relevés bancaires britanniques / irlandais avec suffisamment de fonds pour couvrir son voyage en Thaïlande”, sans pour autant clarifier ce qui est considéré comme un montant “suffisant” pour couvrir un voyage en Thaïlande.

En revanche, l’Ambassade de Thaïlande à Washington semble être revenue à l’exigence précédente de “copie d’un Relevé Bancaire récent “700 US Dollars par personne et 1 500 US Dollars par famille”.

Toutes les autres exigences nécessaires pour que quiconque puisse entrer en Thaïlande à ce moment-là, comme :  un Certificat d’Entrée, un Formulaire de Déclaration, une Réservation de Quarantaine, un Certificat “Fit to Fly”, un résultat de Test “Covid-19” négatif et une Police d’Assurance qui fournit un minimum de 100 000 US Dollars.

Sources : Kohlidays et Thai Visa

19/11/2020

dernière minute

Thaïlande : des Permis de Travail aux Etrangers qui investissent au moins 1 million US Dollars

Probablement le Permis de Travail le plus cher au monde !

Jugez plutôt : le Gouvernement thaïlandais envisage d’offrir des Permis de Travail aux Etrangers qui investissent au moins 1 Million US Dollars dans des propriétés ou des entreprises thaïlandaises.

Le “Center for Economic Situation Administration” (“CESA”) aurait approuvé une proposition d’octroi de Permis de Travail aux titulaires éligibles de la carte “Elite”.

Pour se qualifier, ils doivent avoir la carte “Visa Thailand Elite” de premier plan, qui coûte 1 Million de Bahts et est valable 5 ans.

Ils doivent, également, être prêts à investir leurs fonds pendant au moins 5 ans.

Le Gouverneur de l’Autorité du Tourisme de Thaïlande a déclaré qu’il espérait que cette décision stimulera les investissements étrangers dans le Royaume.

Les autorités thaïlandaises espèrent que le plan générera 31 Milliards de Bahts pour l’économie, dont 1 Milliard proviendrait des frais de carte “Elite”, le reste étant généré par des investissements étrangers.

Le Premier Ministre aurait chargé la “TAT” (“Tourism Authority of Thailand”) et les Ministères des Affaires Etrangères et de l’Intérieur de travailler ensemble sur la proposition, avant de la soumettre au Cabinet pour approbation finale.

Le “CESA” a, en outre, approuvé le partenariat proposé entre la “TAT”, “Thai Airways” et les hôtels locaux, dans lequel des forfaits touristiques incluant la Quarantaine peuvent être proposés aux arrivées étrangères.

Il est entendu que les forfaits seraient disponibles du 1er Décembre au 31 Mars de l’année prochaine. Le Gouvernement ciblerai 2 000 visiteurs, générant des revenus de 200 Millions de Bahts par mois.

Sources : Kohlidays et The Nation

18/11/2020

dernière minute

La “TAT” s’associe avec des Hôtels et des Compagnies Aériennes pour stimuler les Voyage intérieurs en direction des Expatriés

L’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) s’associe à des compagnies aériennes et à plus de 300 hôtels à travers le Royaume dans le cadre d’un autre programme de stimulation du Tourisme Intérieur, cette fois destiné aux Expatriés.

Il est entendu que tous les Etrangers et leurs familles, vivant dans le Pays du Sourire, peuvent bénéficier du programme.

L'”Expat Travel Bonus” offre une réduction de 1 000 Bahts par nuit sur l’hébergement à l’hôtel dans les établissements participants. Plus il y a de nuits réservées, plus la réduction est importante. Les hôtels participants sont enregistrés auprès de la “Thai Hotels Association”.

La promotion se poursuivra jusqu’au 31 Décembre 2020 et les voyageurs intéressés devront contacter directement les hôtels pour réserver.

Le programme permet, également, une réduction de 50% sur les vols intérieurs avec “AirAsia”, “Bangkok Airways” et “Nok Air”.

L'”Association des Hôtels Thaïlandais” a salué le projet, affirmant que les hôtels ont besoin d’autant de soutien que possible en l’absence de Tourisme International.

Avec des voyages très limités en provenance de l’Etranger, les hôtels thaïlandais ont besoin de tout le soutien dont ils peuvent bénéficier, il n’y a donc jamais eu de meilleur moment pour les Expatriés pour aider et profiter de vacances de qualité en même temps.

La “TAT” espère que davantage d’Expatriés profiteront de l’occasion pour sortir et explorer davantage le pays dans lequel ils vivent.

En Thaïlande, le marché des Expatriés possède un grand potentiel, la “TAT” souhaite que cette Campagne encouragera davantage d’Expatriés à explorer la Thaïlande et à montrer son soutien à notre industrie hôtelière.

Avant de se précipiter dans la Réservation des Prix “Promo” et de profiter du stimulus, vérifier les prix des mêmes hôtels sur “Agoda.com”, “bookings.com”, “hotels.com”.

Sources : Kohlidays et Bangkok Post 

18/11/2020

dernière minute

Le Premier Ministre thaïlandais prolonge le Décret d’Urgence jusqu’en Janvier 2021

Le Gouvernement thaïlandais prolongera le Décret d’Urgence National au moins jusqu’au 15 Janvier 2021.

Le Premier Ministre a évoqué la “nécessité de prévenir une résurgence des infections à Coronavirus pendant la période de pointe des voyages du Nouvel An”.

L’impasse avec les manifestants n’a pas été évoquée comme une raison de prolonger l’actuel Décret d’Urgence…

Le “CCSA”, présidé par le Premier Ministre a officiellement approuvé l’Extension du Décret “pour aider les autorités à appliquer les Quarantaines Obligatoires”.

L’Extension proposée nécessitera l’approbation officielle du Cabinet thaïlandais la semaine prochaine.

Il s’agira de la 8e Extension du Décret d’Urgence qui a été invoqué pour la première fois en Mars 2020.

La plupart des restrictions imposées après le Décret d’Urgence initial ont depuis été levées.

Après discussions, la décision de réduire la Quarantaine obligatoire actuelle de 14 Jours a été reportée.

La décision permettrait aux arrivants de pays à “Faible Risque” de quitter la Quarantaine après seulement 10 Jours, mais le “CCSA” a approuvé l’utilisation des terrains de Golf comme Centres de Quarantaine.

Sources : Kohlidays et The Thaiger 

17/11/2020

dernière minute

Le Premier Ministre thaïlandais prolonge le Décret d’Urgence jusqu’en Janvier 2021

Le Cabinet a approuvé un projet de Loi modifiant la Loi qui permet aux femmes, dont la grossesse ne dépasse pas 12 Semaines de se faire avorter.

S’il est approuvé par la Chambre des Représentants au début de l’année prochaine, le projet de permettra à ces femmes de se faire avorter si elles “insistent pour mettre fin à leur grossesse”.

Les Amendements décriminalisent, également, les médecins qui pratiquent un avortement si ces conditions sont remplies.

Le projet de loi modifie 2 articles du Code Criminel thaïlandais.

Le nouvel “Article 301″ permet aux femmes dont la grossesse ne dépasse pas 12 Semaines de se faire avorter. Dans la version actuelle, l’avortement n’est pas autorisé dans tous les cas.

La période de 12 Semaines est basée sur les avis du Conseil médical de Thaïlande et du Collège royal thaïlandais des obstétriciens et gynécologues, qui la considèrent comme la période la plus sûre avec le moins de risques, a déclaré, aujourd’hui, 17 Novembre 2020, la Porte-Parole Adjointe du Gouvernement.

De plus, les peines sont, également, réduites pour les femmes qui se font avorter lorsque les grossesses sont au-delà de cette période en tenant compte des douleurs qu’elles ont déjà endurées du fait de la procédure.

En vertu de l'”Article 301″ amendé, toute femme qui a subi un avortement volontaire ou qui a permis à d’autres de le faire à sa place sera punie d’un maximum de 6 Mois de prison et / ou d’une amende ne dépassant pas 10 000 Bahts, contre 3 Ans de prison et / ou une amende ne dépassant pas 60 000 Bahts, dans la version actuelle.

L’autre article à modifier dans le projet de loi est l'”Article 305″, qui énumère les exceptions.

Une Clause sera ajoutée pour permettre à toute femme enceinte d’au plus 12 Semaines de se faire avorter si elle insiste pour y mettre fin.

L’autre exception ajoutée est lorsqu’il y a un risque élevé d’insuffisance fœtale grave.

La clause actuelle n’autorise l’avortement qu’en cas de conditions médicales ou de risques pour la vie des femmes, ou lorsque les grossesses sont le résultat d’un viol, de tromperies ou de coercition.

Auparavant, le Gouvernement thaïlandais avait chargé le Conseil d’État de rédiger le projet de Loi d’Amendement après que la Cour Constitutionnelle eut jugé en Février 2020 que les 2 sections étaient inconstitutionnelles parce qu’elles violaient l'”Article 28” de la Charte, qui entérine les droits à la vie et au corps.

Le projet de Loi sera envoyé à la Chambre et devrait entrer en vigueur avant le 12 Février de l’année prochaine. La Cour Constitutionnelle a écrit dans sa décision que si les Lois n’étaient pas modifiées dans les 360 Jours, elles seraient automatiquement abrogées parce qu’elles enfreignaient la Constitution.

Sources : Kohlidays et Bangkok Post 

17/11/2020

dernière minute

Le Gouvernement thaïlandais libéralise la vente et la possession de Stupéfiants de “Catégorie II”

Un nouveau règlement du Ministère thaïlandais de la Santé Publique autorise la vente et la possession de stupéfiants de “Catégorie II” en vertu de la Loi sur les Stupéfiants “BE 2522 (1979)”.

Une annonce à cet effet a été publiée, le 16 Novembre 2020, sur le site Web de la Gazette Royale.

La “Catégorie II” comprend 102 stupéfiants ordinaires, tels que la morphine, la cocaïne, la codéine, l’opium médicinal et l’opium frais.

En vertu du règlement ministériel, le permis de vendre des stupéfiants de “Catégorie II” sera accordé aux demandeurs aux fins suivantes :

▪︎ Traitement médical ou prévention des maladies chez les patients ou les animaux,
▪︎ Analyse ou étude médicale ou scientifique,
▪︎ Au profit du Gouvernement.

Le permis de possession de stupéfiants de “Catégorie II” sera accordé aux demandeurs aux fins suivantes :

▪︎ Fabrication de stupéfiants de “Catégorie III”, qui se présentent sous forme de préparations médicinales et contiennent des stupéfiants de “Catégorie II” comme ingrédients conformément aux règles prescrites par le Ministre, comme les médicaments contre la toux, les médicaments contre la diarrhée,
▪︎ Utilisé comme exemple à des fins éducatives,
▪︎ Analyse ou étude médicale ou scientifique,
▪︎ Au profit du Gouvernement,
▪︎ Pour fournir les premiers soins ou en cas d’urgence à bord de navires de transport public ou d’avions opérant sur des routes internationales immatriculées dans le Royaume.

Ce règlement entrera en vigueur 240 jours après la date de l’annonce dans la Gazette Royale.

Sources : Kohlidays et The Nation

17/11/2020

dernière minute

Bientôt, vers une Réduction de la Quarantaine en Thaïlande ?

Après avoir décidé, lors de la réunion de la semaine dernière, de poursuivre la mise en Quarantaine obligatoire de 14 Jours, la question d’une réduction de 14 Jours à 10 Jours est de retour sur la table.

Le “Center for Covid-19 Situation Administration” se réunira demain pour discuter d’une proposition, encore une fois, de réduire la Quarantaine obligatoire de 14 jours à 10, pour les arrivées de pays à “Faible Risque”.

Mais, encore une fois, un certain nombre de médecins thaïlandais de premier plan mettent en garde contre cette décision, affirmant que cela pourrait provoquer une augmentation incontrôlable du nombre de Coronavirus.

Malgré le soutien du Département de Contrôle des Maladies et du Ministère de la Santé Publique à la proposition, certains médecins affirment que cela pourrait potentiellement entraîner jusqu’à 700 cas par jour.

Ils exhortent les responsables à attendre qu’un vaccin efficace soit disponible, ce qu’on espère pouvoir être dans les 6 prochains Mois.

Le Ministre de la Santé Publique dit qu’il comprend les préoccupations des médecins, mais les estime infondées, leur rappelant que la réduction ne s’appliquerait qu’aux personnes venant de pays considérés à “Faible Risque”.

Répondant à la proposition des agents de voyages thaïlandais de rouvrir le pays aux touristes chinois de 22 provinces à “Faible Risque”, le Ministère de la Santé a déclaré que la question était toujours en discussion et qu’une décision finale n’avait pas encore été prise.

Alors que la Chine interdit, actuellement, les groupes de touristes organisés voyageant à l’Etranger, cela ne s’applique pas aux voyageurs chinois individuels, qui sont autorisés à quitter le pays.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

16/11/2020

dernière minute

Phuket se prépare à recevoir les les Yachts et les Bateaux de Croisière étrangers

Dans l’espoir que les Touristes à forte dépense contribueront à relancer l’économie paralysée, Phuket se lance dans le nouveau programme permettant à ceux qui voyagent sur des super-yachts et des bateaux de croisière d’accoster en Thaïlande et d’entrer avec le Visa Touristique Spécial (“STV”).

Les responsables de Phuket ont élaboré des lignes directrices pour la réouverture de la province aux Touristes étrangers et les soumettront au “Center for Covid-19 Situation Administration”. S’ils sont approuvés, les yachts et les navires de croisière étrangers transportant chacun des centaines de Touristes et de membres d’équipage seront autorisés à accoster à Phuket.

Les Touristes étrangers et les membres d’équipage voyageant en yacht ou en bateau de croisière devront passer une Quarantaine de 14 Jours à bord du navire. Selon les directives proposées par Phuket, les navires de luxe accosteront à Ao Por et pourront jeter l’ancre autour de Koh Nakha Noi, à environ 6,2 kilomètres du continent.

Le Vice-Gouverneur de Phuket a déclaré que le Comité Provincial sur le contrôle des maladies avait rédigé une approche étape par étape sur la façon d’utiliser les navires de luxe comme “installations alternatives de Quarantaine pour les yachts” (“AYQ”).

Pendant la Quarantaine à bord, les contrôles de température doivent être effectués 2 fois par jour et les tests “RT-PCR Covid-19” doivent être effectués au moins 3 fois, y compris à l’arrivée, entre le 2e et le 5e jour de Quarantaine et entre le 12e et le 14e jour.

De petits bateaux seront utilisés pour aller et revenir des yachts pour livrer des fournitures et collecter des échantillons. Le personnel des petits bateaux doit porter un équipement de protection approprié et s’assurer que le bateau est nettoyé et désinfecté après chaque voyage.

Depuis l’approbation des directives du Cabinet sur l’amarrage des navires de luxe étrangers en Thaïlande, 27 super yachts et 33 navires de croisière, chacun transportant de 600 à 700 personnes, ont manifesté leur intérêt pour l’accostage.

Phuket est en grande difficulté depuis le verrouillage du Coronavirus, son économie étant fortement tributaire des Touristes étrangers pour ses revenus.

Le Tourisme local ne suffit pas. La province insulaire a besoin de Touristes qui vont dépenser des sommes importantes. Pour cette raison, les groupes de touristes voyageant sur des yachts et des bateaux de croisière devrait générer environ 2,1 Milliards de Bahts.

Il y aura plusieurs exigences pour les visiteurs étrangers qui veulent venir à Phuket, et seul un petit nombre d’entre eux à la fois. Pour cette raison, l’île a besoin de contributeurs importants pour relancer l’économie locale. Si les dépenses restent faibles, cela ne fera guère de différence.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

16/11/2020

dernière minute

L’Association des Agents de Voyages thaïlandais (“ATTA”) exhorte le Gouvernement à faire entrer en nombre les Touristes Chinois

L’Association des Agents de Voyages thaïlandais (“ATTA”) estime qu’environ 2 Millions de personnes dans l’industrie du Tourisme finiront par être au chômage si les Touristes étrangers ne retournent pas en Thaïlande en grand nombre.

Le Président de l'”ATTA” a soumis une pétition au Ministère du Tourisme et des Sports, demandant au Gouvernement d’autoriser l’entrée de voyageurs de 22 provinces chinoises à l’abri du “Covid-19″.

Les provinces visées par l'”ATTA” comprennent le Zhejiang, l’Anhui, Chongqing, le Hebei, le Hubei, le Hunan et le Fujian, ajoutant qu’une fois que le Gouvernement thaïlandais ouvrira les frontières, ces 22 provinces fourniront à elles seules 300 000 Touristes par Mois, qui devraient générer plus de 15 Milliards de Bahts de revenus par Mois.

150 000 travailleurs des entreprises touristiques ont déjà été licenciés par plus de 10 000 Entreprises en Thaïlande.

Cependant, cette perte d’emploi est temporaire pour 90% des travailleurs, tandis que les 10% restants ont perdu leur emploi de façon permanente.

Pour l'”ATTA”, les voyagistes devraient avoir accès à des prêts à des conditions avantageuses.

Le Ministre du Tourisme et des Sports doit rencontrer les grands acteurs hôteliers du Royaume qui attendent de savoir quel type d’aide ils peuvent attendre du Gouvernement.

Par ailleurs, l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) se réunira ces jours-ci pour élaborer un grand Plan de Relance du Tourisme pour 2021 et 2022, qui sera, ensuite, proposé au Cabinet pour approbation.

Sources : Kohlidays et The Nation

15/11/2020

dernière minute

Le Ministère thaïlandais de la Santé Publique conseille au public de surveiller sa Santé cet hiver

Le Ministère thaïlandais de la Santé Publique conseille au grand public de garder un œil sur sa santé cet hiver, car les symptômes familiers de la grippe pourraient provenir du “Covid-19”.

Ces préoccupations ont, également, été partagées par le Département du Contrôle des Maladies, car une augmentation de ces cas de rhume et de grippe pourrait signaler la propagation possible du nouveau Coronavirus.

Il avertit, en outre, que ceux qui souffrent de fièvre, de toux, de maux de gorge, de symptômes respiratoires ou d’une perte de goût ou d’odeur après avoir visité une zone surpeuplée doivent immédiatement mettre un masque et consulter un médecin.

Le Ministère avertit, également, tout le monde de faire preuve de prudence, lors de la manipulation d’éventuels colis contaminés par le “Covid-19” après que les inquiétudes se sont accrues concernant les rapports dans d’autres pays indiquant que le Coronavirus a été détecté sur les colis.

Ils incitent le public à se laver les mains après avoir manipulé des colis et à nettoyer l’emballage avec de l’alcool lorsque cela est possible. Ceux qui reçoivent le colis d’un livreur doivent, également, porter un masque pour éviter la propagation éventuelle du virus s’il est présent.

L’avertissement a été publié par le Ministère de la Santé Publique et est simplement republié en tant que service public.

La Thaïlande a enregistré un total de 3 874 cas de “Covid-19” et 60 décès enregistrés. 114 personnes sont, actuellement, hospitalisées pour le traitement du Coronavirus.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

15/11/2020

dernière minute

Le Gouvernement thaïlandais critiqué pour les mesures de Contrôle du “Covid-19” aux frontières

Le Ministère thaïlandais de la Santé Publique est critiqué dans le pays pour ses mesures de dépistage aux frontières après qu’un Indien, qui est resté en Thaïlande pendant 3 Mois, ait été testé positif au “Covid-19” dans la province de Krabi, tout en restant asymptomatique.

Le Directeur du Bureau d’Epidémiologie a défendu les mesures de dépistage en affirmant que le Département de Contrôle des Maladies a lancé des Tests de masse pour les personnes “à risque” sur leurs lieux de travail en Juin 2020, les résultats ne montrant aucune infection.

En outre, tous les hôpitaux du “DDC” sont tenus de surveiller les patients souffrant d’infections pulmonaires ou de problèmes respiratoires, car ils sont connus pour être des symptômes du “Covid-19”.

Le Gouvernement thaïlandais réitère, de son côté, qu’il jamais baissé la garde du système de surveillance. Des tests de masse sont toujours en cours pour détecter le virus mortel.

Mais ce que les autorités ont vu le plus souvent, ce sont de nombreux cas de personnes qui ne présentent aucun signe de maladie ou d’infection de longue date.

Cela signifie que le Coronavirus existe toujours dans le pays et que les gens ne doivent pas ignorer les mesures d’auto-prévention.

Le patient Indien de 37 ans a rejoint 95% de ceux qui ont reçu un diagnostic de “Covid” sans présenter de symptômes.

Une telle découverte montre qu’une infection locale peut encore survenir chez un patient asymptomatique. Mais malgré ces découvertes, la Thaïlande reste l’un des pays réputés avoir réussi à contenir le Coronavirus.

Actuellement, le Royaume compte moins de 4 000 cas signalés avec 60 décès (un nombre bien inférieur à la plupart des autres pays).

À l’échelle mondiale, les cas ont grimpé à 50 Millions et un autre pic d’infections prévu se produira dans les 2 prochains Mois.

L’Institut National des Vaccins thaïlandais a déclaré que le Royaume pourrait se faire vacciner 6 Mois après le lancement du vaccin “Pfizer”, dans lequel le Gouvernement a déclaré qu’il espère vacciner la moitié de la population d’ici la première moitié de l’année prochaine.

Aucun vaccin n’a encore passé les essais de “Phase 3”, les essais finaux avant d’être approuvés par les Agences Nationales de Santé.

Sources : Kohlidays et Bangkok Post

14/11/2020

dernière minute

Le Salon “Expat Festive Deal 2020” à Bangkok

L’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) organisera l’événement “Expat Festive Deal 2020” au Centre Commercial “EmQuartier” à Bangkok du 20 au 22 Novembre 2020 de 10 h à 21 h.

Cet événement est le dernier d’une série de Salons du Voyage organisés par la “TAT” et ses partenaires pour aider à promouvoir, stimuler et revitaliser l’Industrie Touristique thaïlandaise affectée par le “Covid-19”.

Pour le Gouverneur de la “TAT”, le Salon “Expat Festive Deal 2020″ s’adresse en particulier aux Etrangers et aux Expatriés incapables de se rendre dans leur pays d’origine pour célébrer Noël et le Nouvel An avec leur famille et leurs amis en raison des restrictions de voyage internationales.

Cet événement leur apportera un divertissement festif, ici, en Thaïlande, par le biais de nombreuses attractions et présentation de diverses destinations nationales du Royaume, tout en fournissant une stimulation commerciale vitale pour les exposants participants.

En outre l'”Expat Festive 2020” offrira une large gamme d’offres de voyage spéciales et de promotions de compagnies aériennes, d’agences de voyages, d’hôtels et de complexes, de Spas, de terrains de Golf et d’attractions.

Environ 80 opérateurs de voyages et de Tourisme, compagnies aériennes et “Alipay” (solution de paiement sur Internet créée en 2004 par le groupe chinois “Alibaba”) devraient se joindre à la “TAT” pour faire de cet événement une occasion de fête mémorable.

En plus de l’ambiance joyeuse de Noël et du Nouvel An, il y aura de délicieux plats et boissons, y compris une cuisine festive traditionnelle à savourer, tandis qu’un mélange de groupes thaïlandais et internationaux offrira de la musique live.

L’événement “Expat Festive Deal 2020” fait suite au succès de 2 événements récents créés spécifiquement pour les Expatriés en Thaïlande.

Ils comprenaient le spectacle “Expat Travel Deal 2020” qui s’est tenu du 11 au 13 Septembre 2020 et le salon “Expat Travel Bonus, the Healthy Journey” du 10 au 11 Octobre 2020.

Sources : Kohlidays et TAT

14/11/2020

dernière minute

La Thaïlande va adhérer au plus grand Accord de Libre-Echange au monde

Le Ministre du Commerce thaïlandais doit signer le Partenariat Economique Régional Global (“RCEP”), Dimanche 15 Novembre 2020, lors d’une réunion virtuelle des pays de l'”ASEAN” et de leurs partenaires.

Le “RCEP” couvrira les 10 États membres de l’Asean plus 5 partenaires, et non des moindres : la Chine, l’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud.

Le “RCEP” entrera en vigueur à partir du milieu de 2021 si au moins 6 membres de l’Asean et 3 partenaires acceptent ses conditions.

Le Cabinet thaïlandais examinera l’accord final avant qu’il ne soit envoyé au Parlement pour approbation finale.

Le plus grand accord de libre-échange concernera près de 3,6 Milliards de personnes (48,1% de la population mondiale), avec un “PIB” combiné de plus de 28,5 Billions de US Dollars (32,7% du “PIB” mondial) et une valeur commerciale totale de plus de 11,2 Billions de US Dollars (29,5% du “PIB” mondial).

L’accord facilitera le commerce entre les membres en réduisant ou supprimant les tarifs, en renforçant les chaînes d’approvisionnement avec des règles communes et en forgeant de nouvelles règles sur le commerce électronique.

La guerre commerciale de la hausse des tarifs de Trump avec la Chine a donné un élan supplémentaire ces dernières années pour faire avancer le “RCEP”, qui n’avait autrement progressé que lentement depuis le début des négociations en 2012.

Le partenariat consolidera probablement plus fermement la position de partenaire économique avec l’Asie du Sud-Est, le Japon et la Corée du Sud, et le mettra dans une meilleure position pour façonner les règles commerciales de la région.

Auparavant, le Département des Négociations Commerciales a déclaré que le “RCEP” devrait aider grandement la Thaïlande à se développer économiquement qui va lui permettre de s’ouvrir à de nouveaux marchés pour les produits thaïlandais en dehors de la région de l'”ASEAN”.

Grâce à cet accord historique, les produits issus de ce nouveau marché seront estampillés “Made in “RCEP””. De ce fait, il y aura plus d’options pour accumuler des produits originaux des pays membres pour bénéficier d’avantages fiscaux mutuels, y compris la promotion d’un système commercial de règles et aider l’économie régionale à se redresser et à croître de manière stable.

Un nouvel Ordre Mondial économique est en train de naître, qui risque de chambouler les forces en présence à travers le globe, et qui va défier aussi bien l’Europe que les Etats-Unis.

Sources : The Nation

13/11/2020

dernière minute

“Qatar Airways” proposera des Vols bi-hebdomadaires Doha / Phuket

Les choses commencent à bouger à l’aéroport international de Phuket : la compagnie aérienne “Qatar Airways” a annoncé qu’elle reprendrait ses vols bi-hebdomadaires Doha / Phuket à partir du 4 Décembre 2020. Cette décision est une avancée majeure après l’arrêt des voyages internationaux vers l’île en raison des mesures de verrouillage du au “Covid-19”.

La semaine dernière, un vol “Emirates Airlines” vide avait atterri à Phuket. Bien qu’il ne transportait aucun passager, c’était le premier vol international à atterrir à Phuket depuis le verrouillage.

Les vols de “Qatar Airways” incluent :

– Le vol “QR978” qui part de Doha à 2 h 45 et arrive à Phuket à 13 h 20,

– Le vol “QR841” qui part de Phuket à 2 h 10 et arrive à Doha à 5 h 40.

À Bangkok, “Qatar Airways” assure 14 vols hebdomadaires vers Doha. S’il est approuvé par le Gouvernement thaïlandais, la compagnie aérienne proposera 7 vols vers Phuket par semaine à partir du 10 Décembre 2020.

Dans un communiqué de presse de “Qatar Airways”, le Vice-Président des ventes pour l’Asie du Sud-Est a déclare que la compagnie aérienne était sûre et respectait les mesures de prévention fiables de “Covid-19”.

Les passagers arrivant en Thaïlande sont encouragés à vérifier les dernières informations via le site Web de Qatar Airways  pour plus de détails avant de réserver, ainsi que d’autres sources, ainsi que d’autres sources telles que l’Ambassade ou Consulats Royaux de Thaïlande et l’Autorité de l’Aviation Civile de Thaïlande.

Sources : Phuket News 

12/11/2020

dernière minute

Le Visa pour les plus de 50 ans de nouveau délivré en Thaïlande

La semaine dernière, les autorités thaïlandaises annonçait vouloir assouplir les critères de délivrance des Visas aux Etrangers et, après avoir récemment repris la délivrance des Visas Touristiques, l’Ambassade Royale de Thaïlande en France redonne accès à une partie de son offre Visas habituelle en autorisant maintenant les voyageurs français de plus de 50 ans à réclamer un Visa de 3 Mois.

Ce Visa “Non-Immigrant O” est financièrement moins contraignant à obtenir que le Visa Touristique version “Covid-19”.

Les seniors devront présenter, entre autre, leurs 3 derniers relevés bancaires avec un solde créditeur d’au moins 6 000 € pour chaque mois, là où la nouvelle version du Visa de Tourisme demande à son requérant de justifier d’un crédit de 15 000 €/mois sur les 6 derniers Mois.

Depuis la crise sanitaire, une preuve selon laquelle les demandeurs ont contracté une Assurance, conforme aux normes du Bureau de la Commission des Assurances, ainsi qu’une Assurance Maladie qui couvre leurs frais médicaux au-delà de 40 000 Bahts pour les patients externes et 400 000 Bahts pour les patients hospitalisés, est réclamée.

Pour rappel, en plus d’un Visa en cours de validité, les voyageurs internationaux entrants en Thaïlande doivent être titulaires d’un Certificat d’Entrée “COE” délivré par le Ministère thaïlandais des Affaires Etrangères.

Une fois délivré, ce Visa permet d’effectuer une entrée en Thaïlande pour un séjour de 90 Jours.

Sources : TourMag.com 

11/11/2020

dernière minute

Le Gouvernement thaïlandais assouplit les critères de Visa Touristique pour certains Pays Européens

L’Autorité du Tourisme de Thaïlande (“TAT”) a déclaré que le Gouvernement aurait assoupli les exigences en matière de Visa Touristique pour certains pays considérés comme “à Risque Moyen”, dans le but de relancer le Tourisme International.

Dorénavant, les détenteurs d’un Visa de Tourisme pourraient être admis jusqu’à 60 Jours, avec la possibilité de prolonger leur séjour à 90 Jours.

Si les candidats au “STV” (“Special Toursit Visa”) doivent provenir de pays à “Faible Risque”, les fonctionnaires assouplissent les critères de Visa pour les ressortissants de Scandinavie et d’autres pays européens, actuellement, considérés à “Risque Moyen”.

Il convient, toutefois, de noter que les candidats doivent remplir des conditions financières assez lourdes, notamment, avoir au moins 500 000 Bahts d’épargne, une couverture d’Assurance Maladie d’au moins 100 000 US Dollars et une Assurance Ambulatoire de 40 000 Bahts. Les candidats doivent, également, passer un Test “Covid-19”, 72 Heures avant le voyage et être en possession d’un Certificat Médical. Ils doivent, ensuite effectuer, une Quarantaine de 14 Jours (à leurs frais) à leur arrivée.

Par ailleurs la période de Quarantaine obligatoire en Thaïlande restera de 14 Jours, a affirmé le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Santé Publique, notamment, pour apaiser les inquiétudes de la population du pays.

A la question de savoir si la période de Quarantaine de 14 jours affectera le plan de réouverture pour les touristes étrangers, le Ministre a répondu qu’il est nécessaire de la maintenir car les infections ont été trouvées parmi les arrivants étrangers.

Sources : Kohlidays et Thai PBS

10/11/2020

dernière minute

Tourisme Etranger en Thaïlande : pas de Retour prévu avant fin 2021 ou 2022

D’après les médias d’affaires thaïlandais, le Royaume ne verra aucun retour appréciable en matière de rentrées d’argent grâce aux Touristes étrangers avant la fin de 2021 ou en 2022.

Actuellement, les promotions destinées aux Thaïlandais pour sauver le secteur du Tourisme en difficulté qui dépendait des Touristes étrangers ne sont clairement pas suffisantes pour combler le déficit.

Prenons par exemple, le Corridor économique oriental (“Eastern Economic Corridor” ou “CEE”) qui englobe Chonburi (région où se trouve Pattaya), Chachoengsao et Rayong.

Cette zone a été la prunelle des yeux du Gouvernement thaïlandais, mais comme Phuket et l’archipel de Koh Samui, cette région a été dévastée par le manque d’Etrangers qui représentait 80% des visiteurs et la grande majorité des revenus dans le passé.

Les médias ont déclaré que la campagne promotionnelle “Thai Thiaw Thai” (“les Thaïlandais visitent la Thaïlande) a été insuffisante, tandis que les cas de Coronavirus ont toujours été en augmentation dans le monde entier, sans qu’on ne voit la fin de la pandémie.

En temps normal, Chonburi génère 200 Milliards de Bahts de recettes touristiques par an.

Dans la période d’Avril à Octobre 2020, les recettes touristiques auraient dû être d’environ 120 Milliards de Bahts, mais en raison de la pandémie, ce chiffre est descendu drastiquement à 33 Milliards de Bahts.

Les Thaïlandais ont dépensé même moins par habitant qu’ils ne le font normalement.

Les chiffres montrent que l’année dernière, un Thaïlandais en voyage dépensait en moyenne 5 515 Bahts. En Septembre 2020, la dépense moyenne n’était que de 3 978 Bahts par personne, tout en étant bien moins nombreux à voyager.

Le taux d’occupation des hôtels à Chonburi n’est que de 29%, alors qu’il était de 80% l’année dernière.

Les médias ont déclaré que le programme du “Special Tourist Visa” (“SVT”) serait un début et pourrait aider à inspirer confiance aux Thaïlandais qui accueillent à nouveau des Etrangers dans le pays. Mais pour le moment, ce Visa n’est pas du tout suffisant (loin de là!), et beaucoup plus aurait été nécessaire pour encourager les Thaïlandais à visiter des endroits tels que la “CEE”, Phuket ou l’archipel de Koh Samui.

Par conséquent, la situation de Chonburi (mais aussi Phuket et l’archipel de Koh Samui) ne pourra se redresser que lorsque la Thaïlande pourra à nouveau accepter les Touristes étrangers. Cela pourrait être fin 2021 ou 2022, à moins que d’ici là, un vaccin soit enfin commercialisé…

L’arrivée progressive des Touristes chinois, grâce au “Special Tourist Visa” (“STV”), pourrait être un bon point de départ pour le secteur du Tourisme, aidé en cela par de bons retours de ces visiteurs quant à l’accueil et à la situation sanitaire du Royaume, une fois rentrés chez eux.

Un autre défi s’ouvre à la Thaïlande : comment donner envie et rendre les Thaïlandais confiants pour voyager dans les provinces qui sont, par définition, les principales destinations des Etrangers comme Phuket, Surat Thani (Samui) et Chonburi ?

Sources : Kohlidays et Bangkok Biz News

10/11/2020

dernière minute

La Thaïlande reprend la Délivrance des Visas Touristiques aux Français… sous Conditions

Le Royaume se remet à délivrer des Visas Touristiques pour les Français depuis le 9 Novembre 2020, pour des séjours jusqu’à 2 Mois, prolongeables de 1 Mois sur place, mais sous certaines conditions.

Tout d’abord, il faut justifier d’un montant élevé de ressources, en présentant les 6 derniers relevés bancaires mensuels présentant chacun un solde supérieur à 15 000 Euros (!)

Il faut, également, une Assurance Spéciale couvrant le “Covid-19” et une Réservation d’Hôtel de 2 Semaines dans un hôtel agréé pour passer une Quatorzaine obligatoire à l’arrivée.

L’entrée en Thaïlande est, actuellement, conditionnée à l’obtention d’un Visa, puis d’un “Certificat Of Entry” (“COE”), qui est une autorisation électronique délivrée par les autorités thaïlandaises pendant la pandémie “Covid-19”.

Ces Certificats “COE” sont délivrés uniquement en fournissant une Assurance Spéciale couvrant le “Covid-19” et une Réservation d’hôtel de 2 semaines dans un hôtel agréé pour passer une Quatorzaine obligatoire à l’arrivée

L’Exemption de Visa, quant à elle, est suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Quoiqu’il en soit, pas sûr que ces dernières directives donnent réellement envie aux Touristes français de venir passer des vacances en Thaïlande. Encore une fois, c’est la politique de la “Carotte et du Bâton” qui semble prédominer par le gouvernement thaïlandais…

Sources : Kohlidays et Tourmag

10/11/2020

dernière minute

Vers une Interdiction des Amendes payées en Liquide aux Barrages de la Police ?

Une bonne nouvelle pour tous les automobilistes et motocyclistes en Thaïlande : dorénavant, il n’y aurait plus de paiements en espèces pour les Amendes aux barrages de Police.

Cela serait remplacé par un simple Avertissement pour les conducteurs qui roulent trop vite, pour tous celles et ceux qui se feraient appréhender pour la première fois.

Le Chef de l’Unité Centrale d’Enquête aurait déclaré qu’à partir de maintenant, il n’y aurait plus de remise d’argent pour payer des Amendes aux Points de Contrôle routier dans tout le pays.

Pour lui, le “Point Faible” de la “RTP” (“Royal Thai Police”) demeure les agissements de certains policiers peu scrupuleux qui pourraient être mal interprétés et entacher l’image de la Police.

C’est un lieu commun, mais depuis des décennies, la Police Royale thaïlandaise concentre toutes les critiques, du fait qu’elle n’est pas exempte de reproches : corruption, malversations en tous genres, pots de vin… Les médias nationaux se régalent régulièrement des faits divers qui relatent les nombreuses “sorties de route” de certains policiers qui usent et abusent de leur position et pouvoir.

Mais pour le Chef de l’Unité Centrale d’Enquête, dans leur désir d’aider le public en acceptant de l’argent pour les amendes aux Points de Contrôle autoroutiers, les policiers “honnêtes” s’exposeraient à des accusations de malversation, surtout, si les événements sont filmés et partagés sur les médias sociaux.

Pour lui, le système actuel, bien qu’il soit conçu pour aider le public, n’est pas honnête. En effet, lorsque l’on voit des officiers mettre de l’argent dans leurs poches, c’est, évidemment, très mal perçu par le public et les Etrangers (Touristes et Expatriés).

A l’avenir, les Points de Contrôle seront plus transparents, avec beaucoup de bornes et, au moins, 3 caméras de surveillance pour protéger les personnes concernées.

Une nouvelle réorganisation des barrages routiers va être mise en place, de manière à ce que les Amendes soient payées à 2 kilomètres de leur lieu d’émission.

Les Amendes seront toutes enregistrées dans une Base de Données Centrale afin de pouvoir examiner clairement quand les contrevenants paient.

Cela permettra aux agents du lieu d’émission des Amendes de ne donner qu’un Avertissement aux personnes qui enfreignent la Loi pour la première fois pour des délits tels que l’oubli de port de casque, l’excès de vitesse ou le changement de voie dangereux, par exemple.

Concernant ces 2 dernières infractions qui peuvent s’avérer mortelles, certains considéreront cela comme de la permissivité.

L’infraction sera consignée dans un Registre afin que les personnes qui la commettent une 2e fois ne s’en tirent pas à bon compte.

Le nouveau système porterait le nom de “Set Zero”.

Les étudiants en stage dans la Police devront être utilisés de manière plus formelle et pas seulement pour préparer les repas et “faire le café”. Ils travailleront réellement.

Dorénavant, ils devront expliquer les procédures policières au public, devenant “le visage de la Police de demain”.

Beaucoup doutent, malgré tout, du bien fondé de cette réforme de la Police Royale, sachant que sur place, certains policiers risquent de continuer leurs manœuvres comme si de rien n’était. On ne change pas aisément des pratiques qui existent depuis des décennies…

Sources : Kohlidays et Naewna

09/11/2020

dernière minute

10 Choses qui ont changé en Thaïlande pendant l’Epidémie du “Covid-19”

Les choses ont changé en Thaïlande. Dans certains cas, de telle manière, qu’on ne pourra plus revenir en arrière. De nombreuses personnes souffrent des conséquences des verrouillages et de la fermeture des frontières. Des industries entières, comme l’aviation, le Tourisme et le divertissement, ont été profondément touchées. En conséquence, beaucoup d’habitants dans le Royaume sont obligés de réinventer leur vie. Les craintes concernant “Covid-19” ont poussé les gens à changer leurs habitudes et à réévaluer leur vie.

Voici quelques-unes des principales choses qui, selon nous, ont changé depuis Janvier 2020.

  • Masques Faciaux

Le masque facial, désormais, omniprésent sera avec nous pendant longtemps. En Asie, il n’était jamais rare de voir des gens porter des masques pour le trafic, la pollution de l’air, la peur des maladies ou tout simplement comme une déclaration de mode.
À l’ère du “Covid-19”, le port de masques fera, dorénavant, partie de ce que nous portons dans les espaces publics. Lorsque nous quitterons la maison, nous vérifierons si nous avons nos clés, notre portefeuille ET notre masque facial. Même lorsque le Gouvernement assouplira les lois actuelles sur le port des masques faciaux, la plupart des gens, à n’en pas douter, continueront de les porter de toute façon, du moins à moyen et à long terme.

  • Prendre la Température

On le fait partout ! Même si cela peut sembler ne pas être très efficace ou fiable, il n’est pas rare que votre température soit prise par quelqu’un qui pointe un thermomètre infrarouge vers votre tête plusieurs fois par jour. Les seules personnes qui semblent avoir bénéficié de ces contrôles de température sont les fabricants de machines de contrôle de température infrarouge. Mais à l’ère du “Covid-19”, ils restent une assurance toujours présente qu’au moins les entreprises essaient et veulent être considérées comme contribuant à la sécurité de la Santé Publique au sens large.

  • Xénophobie

Alors que les Thaïlandais réfléchissent à la raison de la fermeture de leurs magasins, de la disparition de leurs clients (surtout, les touristes) et de la baisse de leurs revenus, les pensées se tournent vers les Etrangers qui ont apporté le Coronavirus dans le Royaume, en premier lieu… Pour beaucoup d’entre eux, la grande majorité des nouveaux cas récemment, viennent de l’Etranger (évidemment) !

Qu’ils soient réels ou imaginaires, la xénophobie et le racisme s’insinuent toujours en période de tension nationale. De nombreux politiciens perpétuent les craintes à leur avantage et les groupes des extrêmes prospèrent sur le jeu du blâme.

Pendant la crise du “Covid-19”, la Thaïlande a été un hôte merveilleux pour les centaines de milliers d’Etrangers coincés dans le pays pour partager cette période de test. Et de nombreux Etrangers ont répondu à la crise en donnant de leur temps et de leurs ressources pour aider les habitants en difficulté à traverser le pire des verrouillages et fermetures locaux.

Il y a eu quelques, heureusement très peu, des explosions de la part de politiciens thaïlandais mal informés, de journalistes et de guerriers du clavier locaux exprimant leurs frustrations et ciblant les Etrangers comme la cible de leurs frustrations.

  • Voler à l’époque du “Covid-19”

Alors que les transporteurs nationaux volent tous à nouveau, ils le font en souffrance. Les avions sont, parfois, à moitié vides et il y a certainement moins de choix d’heures et de destinations qu’avant les restrictions de voyage dues au “Covid-19”.

Mais cela n’a pas empêché les compagnies aériennes à bas prix de rendre la situation extrêmement compétitive avec des tarifs encore très bas. L’industrie aéronautique réapparaîtra certainement avec moins de compagnies aériennes car certaines seront incapables de résister à la tempête du Coronavrirus. Même l’annonce par le Gouvernement thaïlandais de prêts à des conditions avantageuses aux compagnies aériennes, avec un intérêt de 2%, n’aidera pas grand-chose et mettra tout simplement en faillite pour quelques mois de plus.

  • Confiance

De nombreux entreprises et commerces ont dû fermer pendant le verrouillage. Certains ont rouvert. D’autres ont essayé de rouvrir, mais ont depuis refermé. Certains luttent du mieux qu’ils peuvent, peaufinant leurs modèles commerciaux pour y faire face. Mais les gens, par peur ou simplement incapables de se le permettre, sortent moins et dépensent moins. Les gens redécouvrent les valeurs des communautés proches, de la famille ou les joies de “Netflix” et du divertissement à domicile.

Les effets des récessions dans le Pays du Sourire auront des effets durables et profonds sur la confiance et le comportement des consommateurs. La confiance renouvelée de la population restera à la traîne de toute reprise économique éventuelle.

  • Manger à l’Extérieur

S’il y a eu peu de “gagnants” dans tout ce gâchis du “Covid-19”, certains entreprises et commerces ont réussi à sortir du lot. Les entreprises de livraison sont l’une d’entre elles et les services locaux de livraison de motos, en particulier. “Grab Food” et “Food Panda” ne sont que 2 exemples thaïlandais de la nouvelle façon dont nous mangeons et de nombreux restaurants modifient leur modèle de service à table, et même leurs services à emporter, pour s’adapter à la nouvelle norme de la nourriture à la demande. Certains restaurants ont même fermé leurs portes pour toujours et se sont transformés en restaurants virtuels, livrant de la nourriture exclusivement grâce à la commodité de la commande et de la livraison d’applications.

Même si la situation s’est grandement améliorée en Thaïlande, où une grande partie de la vie quotidienne est revenue à la “normale”, les gens ne sortent tout simplement pas autant, se sont tournés vers les services de livraison pour faire du Shopping et manger, et trouver des façons de vivre, plus près de chez eux et avec moins de dépenses du ménage.

  • L’Industrie du Voyage

Hormis le manque évident de Tourisme International, il ne fait aucun doute que nous allons simplement voyager moins à court et moyen terme. Beaucoup de gens ne pourront pas se permettre les longues vacances du passé et voyageront moins, voire pas du tout. Pour les entreprises, nous avons trouvé des moyens efficaces de rester en contact sans se rencontrer en personne. Quelqu’un avait-il déjà entendu parler du logiciel de visioconférence “Zoom” avant le “Covid-19” ?

Pour les Communautés qui dépendaient du Tourisme, les changements dans leur situation ont été profonds. Les entreprises doivent réinventer leur modèle pour répondre au Tourisme Intérieur ou simplement trouver d’autres moyens de diversifier leur plan d’affaires, ou tout simplement attendre la fin de la situation. Cette attente finira par tuer une grande partie des entreprises locales et étrangères.

  • L’Economie

La Thaïlande est en récession. Il en va de même partout ailleurs, et la situation, malheureusement, risque de s’aggraver à mesure que l’ère du “Covid-19” s’étend au-delà de 2020 et que les restrictions freinent les investissements. Certaines entreprises, autrefois, en bonne santé financière, sont maintenant en faillite. Les entreprises qui se débattaient, auparavant, se sont avérées non viables et ont du fermer leurs portes, probablement pour ne jamais rouvrir.

À l’échelle mondiale, les mesures de relance du Gouvernement versées dans les économies locales ont provoqué des pics artificiels sur certains marchés boursiers. Toute cette dette devra être remboursée à un moment donné. Dans d’autres pays, où le Gouvernement a payé les salaires des entreprises qui ont été forcées de fermer ou de licencier du personnel, il est difficile d’éloigner les gens des subventions et de les remettre au travail.

En Thaïlande, l’économie a été durement touchée, en particulier dans les secteurs de l’exportation, du Tourisme et de l’hôtellerie. Les effets en aval de la perte de tout le personnel de son travail auront un effet sur l’économie locale pendant de nombreuses années.

Le Royaume, dépendant du Tourisme International, s’est retrouvé exposé une fois les frontières fermées. Alors que la situation s’étend bien au-delà des “quelques mois” auxquels les gens s’attendaient, le plein impact commence à frapper durement, en particulier dans des endroits comme Pattaya, Phuket, l’archipel de Koh Samui et Chiang Mai. Leur dépendance au Tourisme a exposé leurs économies et laissé des milliers de personnes se demander ce qu’ils peuvent faire d’autre pour se maintenir.

Alors que la Thaïlande s’est rapidement remise des troubles politiques passés, des tsunamis et des menaces de pandémie passées, cette fois, le chemin de la reprise sera beaucoup plus long et obligera de nombreuses entreprises à réévaluer leurs activités.

  • Travail à Domicile

Le marché thaïlandais de l’immobilier commercial et les entreprises qui avaient, auparavant, des bureaux centralisés ont connu un changement de comportement important. Poussées par le besoin de travailler à domicile pendant le verrouillage en Avril et en Mai 2020, de nombreuses entreprises ont découvert par magie qu’elles peuvent parfaitement fonctionner avec leurs employés travaillant à domicile. Tout cela a pour effet de réduire le trafic sur les routes, d’alléger les pics de trafic, les horaires flexibles et, bien sûr, les grandes entreprises se demandent pourquoi elles louent tout cet espace commercial coûteux. Le travail indépendant est une industrie en plein essor, car les effectifs de l’entreprise se déplacent en ligne au lieu de travailler au bureau.

  • L’Industrie du Sexe

La réalité a certainement frappé des dizaines de milliers de travailleur(se)s du sexe thaïlandais. Bien qu’elle ne soit pas officiellement reconnue en Thaïlande, la prostitution a été une énorme industrie locale souterraine (et pas si souterraine) dans le passé, créant sa propre micro-économie impliquant des habitants et des touristes internationaux.

Sans la reconnaissance officielle du Gouvernement, les emplois des travailleur(se)s du sexe thaïlandais ne sont pas reconnu(e)s et leurs salaires disparaissent, une fois les bars et les frontières fermés. Pas de droits, pas de chômage. Le nombre de prostitué(e)s en Thaïlande est de plus de 100 000, et ces travailleurs ont dû rentrer chez eux, beaucoup retournant dans les provinces du Nord et du Nord-Est du pays. Les quartiers chauds de Thaïlande ont été fermés pendant près de 3 Mois et les bars et clubs, ainsi que les filles et les garçons des bars, sont en difficulté depuis lors.

Sources : Kohlidays et The Taiger

09/11/2020

dernière minute

Procédures à suivre pour les Français qui souhaitent venir en Thaïlande durant le “Covid-19”

Pour les Citoyens Français souhaitant venir en Thaïlande pendant cette période de pandémie, voici toutes les procédures à remplir et pour organiser son séjour.

Afin de pouvoir voyager en Thaïlande, il est important de remplir les conditions suivantes :

Les informations ne concernent que les ressortissants non-thaïlandais résidant dans la juridiction de l’Ambassade de Thaïlande à Paris, y compris la France et Monaco. Si vous habitez ailleurs, veuillez vous référer à l’Ambassade de Thaïlande qui s’occupe du pays dans lequel vous vivez.

1. Que dois-je faire si je veux aller en Thaïlande maintenant ?

1.1 Il faut posséder un “Certificate of Entry” (“COE”) et un Visa délivré par l’Ambassade. Les exigences pour obtenir un “COE” diffèrent selon les catégories d’Etrangers, mais la condition minimale est que vous devez :

– Passer 14 Jours dans un hôtel certifié par le Gouvernement (“Alternative State Quarantine” – “ASQ”) à vos propres frais dès votre arrivée en Thaïlande. Liste actuelle des hôtels pour “ASQ”,
– Vous munir d’un résultat de test “Covid” négatif par méthode “RT-PCR”, délivré dans les 72 Heures avant votre départ,
– Vous munir d’un Certificat Médical Non-Covid certifié en anglais par un médecin généraliste (selon le résultat de votre test “RT-PCR”) dans les 72 Heures avant votre départ,
– Vous munir d’un “Fit-to-Fly Certificate” (Certificat d’aptitude à voyager en avion ) délivré dans les 72 heures avant votre départ. Exemplaire de “Fit-to-Fly Certificate“,
– Contracter une Assurance Maladie avec une couverture minimale de 100 000 US Dollars, y compris le traitement “Covid-19”, valable au moins 3 Mois dès votre arrivée en Thaïlande (sauf si vous appartenez au “Groupe 3” selon le “Document 1 Diagramme en 2.1”).

La durée pour obtenir votre “COE” et votre Visa dépend de la vitesse avec laquelle vous complétez votre dossier correctement en ligne et soumettez votre passeport à l’Ambassade, mais il faut prévoir au moins 10 Jours ouvrables pour ce processus.

1.2 Prendre un des vols autorisés à entrer en Thaïlande.

2. Comment puis-je obtenir un Visa ?

2.1 Vérifier si vous appartenez à l’une des catégories d’Etrangers autorisés à entrer en Thaïlande en lisant le document “Document 1 Diagramme“.

Si c’est le cas, souvenez-vous de votre numéro de groupe et continuez avec “2.2”.

Par contre, si vous n’êtes pas encore autorisé, veuillez revérifier régulièrement ce document car il sera mis à jour selon la dernière réglementation du Gouvernement thaïlandais.

2.2 Préparer son dossier selon le “Document 2 Tableau” (Etape 1)

2.3 Commencer la procédure d’une Demande de Visa.

Si c’est la première fois que vous utilisez “E-Visa”, veuillez commencer par lire les Informations.

Assurez-vous que votre Demande de Visa correspond à votre groupe autorisé selon le “Document 2 Tableau” : une demande mal formulée sera refusée et les Frais de Visa ne seront pas remboursés dans aucun cas.

2.4 Après avoir rempli votre Demande de Visa en ligne, venez à l’Ambassade, lors de votre rendez-vous et soumettez votre passeport. Si votre dossier est complet, votre Visa sera délivré sous 4 Jours ouvrables.

2.5 Si vous souhaitez entrer en Thaïlande avec un “Re-Entry Permit”, il est fortement conseillé d’envoyer une photo de votre “Re-Entry Permit” à cette adresse mail : coethaiparis@gmail.com pour vérifier s’il est toujours valide, ou si vous avez besoin de faire une demande d’un nouveau Visa.

3. Comment puis-je obtenir un “COE” ?

Vous pouvez faire la Demande de “COE” en ligne. Si nécessaire, vous pouvez télécharger le Guide d’Utilisateur.

La demande en ligne comprend principalement 2 étapes :

3.1 Pré-Approbation: Choisissez à quel groupe autorisé vous appartenez et puis (1) complétez vos informations personnelles, (2) téléchargez votre passeport, (3) le Visa ou le tampon de “Re-Entry” valable (si vous les avez) et (4) des pièces justificatives correspondant à votre groupe autorisé, ainsi que (5) l’Assurance “Covid-19”.

Vous recevrez une Pré-Approbation dans 3 jours ouvrables si vos informations personnelles sont correctes et si votre dossier est complet.

3.2 Obtention du “COE” : vous aurez 15 Jours pour télécharger votre billet d’avion et votre réservation d’hôtel “ASQ” (au-delà de ce délai, le système supprimera vos données et vous devrez recommencer l’ensemble du processus).

Si votre dossier est complet, vous pouvez télécharger votre “COE” dans 3 Jours ouvrables.

Vous devez présenter votre “COE” en papier, lors l’enregistrement à l’aéroport, ainsi que le “T.8” (Questionnaire sur votre Santé), lors votre arrivée en Thaïlande.

* Suivez régulièrement votre statut sur le Site Web. Si votre dossier ou information n’est pas complet, vous y recevrez une notification afin de fournir des informations ou des pièces manquantes dans les meilleurs délais.**
** Si vous avez déjà reçu votre “COE” daté avant 1 Novembre 2020 par mail, votre “COE” reste valable et vous n’avez pas besoin d’en demander une nouvelle en ligne.

4. Quels vols sont autorisés à entrer en Thaïlande ?

Les vols commerciaux sont interdits d’entrée en Thaïlande depuis le 3 Avril 2020 selon une annonce de l’”Autorité de l’Aviation Civile de Thaïlande” (“CAAT”). Actuellement, seuls les vols semi-commerciaux opérés par les compagnies aériennes et avec les numéros de vol suivants sont autorisés à entrer en Thaïlande:

– Austrian (“OS25”)
– Cathay (“CX653”)
– Emirates (“EK378”, “EK384”)
– Etihad (“EY406”)
– EVA (“BR211”)
– KLM (“KL803”, “KL811”, “KL815”, “KL843”, “KL847”)
– Lufthansa (“LH772”)
– Qatar (“QR830”, “QR836”, “QR978”)
– Singapore (“SQ976”)
– Swiss (“LX180”)
– THAI (“TG476”, “TG643”, “TG917”, “TG923”, “TG951”)

Vous pouvez réserver votre billet directement auprès de la compagnie aérienne, qui peut demander à vérifier certains documents, par exemple la réservation “ASQ” et l’Assurance Maladie.

5. Je connais un(e) ressortissant(e) thaïlandais(e) qui voudrait, également, aller en Thaïlande. Que doit-il ou elle faire ?

Les ressortissants thaïlandais doivent suivre un processus différent de celui des ressortissants étrangers. Des informations complètes pour les ressortissants thaïlandais se trouvent ICI (uniquement en thaïlandais).

6. Autres Questions fréquemment posées :

6.1 Puis-je passer une Quarantaine en Thaïlande dans ma résidence privée ou dans un logement de Quarantaine d’État (“State Quarantine – SQ”) qui est gratuit ?

Non, un Etranger doit prendre uniquement l’”ASQ” (bien que l’”AHQ” ou l’”OQ” soient, également, possibles pour certains groupes, voir le “Document 2 Tableau en 2.2”). Le “SQ” n’est disponible que pour les ressortissants thaïlandais.

6.2 J’ai entendu parler du “Special Tourist Visa” (“STV”). Puis-je en demander un ?

Le “STV” n’est disponible que pour les Etrangers en provenance d’un pays classé “A Faible Risque” par le Ministère thaïlandais de la Santé Publique. À l’heure actuelle, aucun de la France ou de Monaco n’appartient à cette catégorie, donc le “STV” n’est pas encore disponible. Cependant, cette liste est révisée tous les 15 Jours selon de la dernière situation, donc l’Ambassade révisera nos informations en conséquence.

7. Et si j’ai d’autres questions ?

Le meilleur chemin est d’envoyer vos questions et les documents pertinents à coethaiparis@gmail.com.

Cependant, avant de le faire, assurez-vous d’avoir lu attentivement les informations sur le site Web de l’Ambassade de Thaïlande.

Sources : Kohlidays et Thai Embassy

08/11/2020

dernière minute

L’Ouverture est le seul moyen de sauver le Tourisme Thaïlandais

L’industrie du Tourisme de classe mondiale de la Thaïlande est dans un coma profond, proche de la mort, induit par la pandémie de Coronavirus qui a frappé le monde, depuis 10 mois.

Aucune assistance respiratoire n’est, actuellement, disponible. La paranoïa pandémique s’est emparée du Royaume, gelant sa gestion des risques de biosécurité en mode de confinement complet, ce qui signifie une tolérance “Zéro” pour la transmission locale de “Covid-19”.

Les impacts socio-économiques, et certains pourraient ajouter politiques, de cette crise sont énormes. Selon “Fitch Solutions” (agence de notation financière internationale), si l’on inclut, à la fois, les contributions directes et indirectes, le Tourisme représente quelque 22% du “PIB” et jusqu’à 25% de l’emploi, la plupart dans le secteur informel non protégé, où le chômage pourrait atteindre 4 à 6 Millions de personnes.

Cette politique de sécurité sanitaire publique à huis clos n’est pas durable. La Banque de Thaïlande affirme qu’il ne peut y avoir de reprise sans Tourisme, ni de reprise du Tourisme sans touristes étrangers qui représentent au moins 65 à 70% de l’industrie totale.

Alors, ouvrir ou ne pas ouvrir le pays ?

Si la réponse à la crise est le Visa Touristique Spécial (“STV”), avec sa Quarantaine de 14 Jours, l’industrie du Tourisme thaïlandaise mourra. Seul un accueil sans Quarantaine peut fournir les chiffres nécessaires pour ressusciter l’industrie. Le “STV” permet juste à 40 Touristes par Jour d’entrer. En 2019, les arrivées quotidiennes s’élevaient en moyenne à près de 110 000.

Comment ouvrir en toute sécurité ?

C’est la grande énigme à laquelle la Thaïlande et d’autres pays du monde sont confrontés.

Le Royaume ne peut pas attendre les vaccins. Ils n’ont aucune chance d’éliminer la maladie dans le monde. Une solution plus réaliste vient du Directeur européen de l’Organisation Mondiale de la Santé (“OMS”) : “La fin de la pandémie est le moment où nous, en tant que Communauté, allons apprendre à vivre avec cette pandémie.”

Entrez dans la nouvelle normalité de l’industrie du tourisme, à savoir apprendre à vivre avec le “Covid-19” au quotidien.

Cela signifie accepter qu’il pourrait y avoir une transmission locale. Cela signifie une entrée sans Quarantaine pour les Touristes, mais dans des conditions contrôlées.

Si la Thaïlande fait ce changement de politique, elle ne sera pas seule. De nombreux Gouvernements dans le monde et composantes de la chaîne de valeur du Voyage et du Tourisme internationaux se précipitent déjà pour construire l’infrastructure de biosécurité nécessaire pour sauver l’industrie de l’effondrement mondial.

La première étape doit être d’annuler le conditionnement de la paranoïa pandémique qui affecte la Thaïlande afin que les gens comprennent pourquoi ce pays doit gérer les risques et comment il peut le faire en toute sécurité.

La deuxième étape consiste pour le Gouvernement thaïlandais à reconnaître que la nouvelle norme exige une flexibilité maximale, un changement radical de mentalité : de la création d’obstacles à la facilitation de l’accès.

On peut identifier 2 types de visiteurs dans un avenir prévisible : ceux qui sont prêts à accepter et à payer pour une Quarantaine de 14 Jours, et ceux qui ne le sont pas.

Pour les premiers, les portes doivent être grandes ouvertes. Pas de restrictions sur les pays d’origine, pas d’hébergement prépayé et Assurance Maladie “Covid-19” uniquement pour la période de Quarantaine. La seule exigence : un test “Covid-19” négatif moins de 72 heures avant le vol. Les Visas à l’arrivée aussi longtemps qu’on le souhaite devraient être à l’ordre du jour.

En supposant que la Quarantaine soit strictement appliquée, ce nouvel état d’esprit accueillant générerait une petite, mais utile et humaine augmentation des arrivées essentiellement sans risque, il doit donc s’accompagner d’une augmentation rapide des hébergements de Quarantaine d’État Alternative (“ASQ”) dans tout le pays et de la capacité de transport aérien.

Pour permettre à la 2e catégorie d’entrer en toute sécurité, la Thaïlande doit commencer à construire les “Bulles de voyage” tant décriées, les voyages sans Quarantaine entre les pays à faibles taux de transmission de “Covid-19”.

Les “Bulles de Voyage” nécessitent une coopération bilatérale et multi-agences. Ils prennent du temps. Il est donc essentiel les équipes de relance du Tourisme thaïlandais reçoivent le plus tôt possible le “feu vert”.

Le Royaume doit sélectionner les principales destinations touristiques dont l’accès peut être contrôlé. Pour ces zones, le Ministère de la Santé Publique (“MOPH”) devrait entreprendre des tests de surveillance et un suivi systématiques pour couvrir les résidents de première ligne et les travailleurs migrants. Tous les testés recevront un état de santé et une application de suivi, qui seront mis à jour au fur et à mesure que les tests se poursuivront. Finalement, l’application enregistrera, également, le statut de vaccination.

Les tests sont la clé pour vivre en toute sécurité avec la pandémie, pour ouvrir les “Bulles de Voyage” en toute sécurité. Des tests à grande échelle représenteraient un changement de politique majeur pour le Ministère de la Santé Publique thaïlandais.

L’objectif est de rassurer les visiteurs étrangers sur le statut quasi-exempt de Coronavirus de ces destinations, une affirmation que le Royaume peut souligner en proposant une Assurance Maladie “Covid-19” gratuite pour la durée de leur séjour.

La sélection des futurs partenaires de la “Bulle de Voyage” doit être basée sur les données, afin de permettre un degré élevé d’automaticité. À mesure que les taux d’infection du au “Covid-19” changent dans le monde, les “Bulles de Voyage” autorisées changeront, également.

En utilisant les normes internationales, les critères comprendront le nombre de nouveaux cas et les taux de positivité et de dépistage. Il appartiendra aux épidémiologistes thaïlandais de décider des seuils, une fois que la décision politique d’ouvrir les frontières pour des voyages sans Quarantaine aura été prise.

Après avoir sélectionné les partenaires de la “Bulle de Voyage”, la Thaïlande devra surveiller avec précision l’état de santé des touristes individuels de ces pays.

D’où la création du “Common Pass”, un cadre mondial standard permettant aux gens de documenter et de présenter leur statut “Covid-19”, d’une manière que les Gouvernements participants peuvent vérifier, tout en protégeant la confidentialité des données individuelles. En fait, un passeport “Covid-19”.

Bien qu’une Quarantaine de pays le soient, la Thaïlande ne participe, actuellement, pas au “Common Pass”. Il devrait devenir pleinement opérationnel début 2021. D’ici là, sans système de certification standard pour les tests “Covid-19” en place, la Thaïlande pourrait décider de déployer les tests antigéniques rapides de 15 minutes qui arrivent sur le marché dans tous ses aéroports comme protection supplémentaire.

Lorsque le “Covid-19” a commencé à se répandre dans un monde non préparé, la Thaïlande était classée première en termes de gravité d’impact anticipée. Mais son système de sécurité sanitaire publique, classé 6e dans le monde avant la pandémie, et la volonté du peuple thaïlandais de faire passer la Communauté au premier plan, a permis au pays de gérer la catastrophe potentielle de manière exemplaire.

Le Royaume a eu 6 mois pour renforcer ses capacités de Santé Publique. Il est temps pour le Gouvernement de tirer parti de son écosystème de sécurité sanitaire de classe mondiale et de sauver son industrie touristique de classe mondiale et les Millions qui en dépendent.

Sources : Kohlidays et Bangkok Post

07/11/2020

dernière minute

La Thaïlande envisage une “Bulle de Voyage” sans Quarantaine avec la Chine

En l’absence de nouvelles demandes de Visa Touristique Spécial pour novembre, le Gouvernement thaïlandais envisagerait un plan de “Bulle de Voyage” sans Quarantaine avec la Chine.

Les responsables espèrent que s’il est approuvé, le programme pourra être mis en œuvre à temps pour le Nouvel An chinois en Février 2021.

La Chine compte actuellement 22 provinces à faible risque, car elles n’ont enregistré aucun cas de “Covid-19” depuis plus de 150 Jours.

Le Ministre du Tourisme et des Sports thaïlandais s’entretiendra à l’Ambassade de Chine, où les Ministères des Affaires Etrangères des pays discuteront des prochaines étapes.

Un plan de “Bulle de Voyage” conjoint nécessiterait, alors l’approbation finale du Premier Ministre et de son homologue chinois.

Les autorités thaïlandaises se tournent, également, vers la Suisse, dans l’espoir d’attirer des Touristes suisses de longue durée avec des Visas de Retraite “O-A” pour Non-Immigrant.

On discute, également, de la possibilité d’utiliser les complexes de Golf comme installations de Quarantaine locales de remplacement, offrant, ainsi, aux clients des vacances de Golf en Quarantaine.

Le Royaume espère qu’une telle initiative pourrait attirer des Golfeurs de pays comme le Japon, la Corée du Sud, Taïwan et la Chine, qui passeraient normalement quelques-uns de leurs mois d’hiver à s’entraîner en Thaïlande.

D’après les études, les visiteurs dépensent normalement environ 3 000 Bahts par Jour, par personne, sur des programmes de Golf, sans tenir compte de l’hébergement et de la nourriture.

Entre 20 et 30 des 238 terrains de Golf du pays pourraient rejoindre le programme, qui pourrait commencer à la mi-Novembre 2020.

Il est entendu qu’il existe déjà 5 terrains de Golf, à Chiang Mai, Lamphun, Saraburi, Kanchanaburi, et un à Nakhon Ratchasima, propriété du Ministre de la Santé qui ont été approuvés comme établissements “ALSQ”.

Les membres existants devront être transférés à d’autres cours et le personnel devra effectuer une Quarantaine de 14 Jours avant de pouvoir quitter les propriétés.

La proposition doit encore être approuvée par le groupe de travail “Covid-19” du Gouvernement.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

07/11/2020

dernière minute

Un nouveau Test Rapide de “Covid-19” fabriqué en Thaïlande pour réduire les Coûts de Dépistage

La Thaïlande a mis au point son premier Test rapide contre le “Covid-19” qui fournit des résultats en 1 journée, renforçant ainsi la lutte du pays contre la maladie.

Développés par le Département des Sciences Médicales, les nouveaux Tests pourraient coûter seulement 100 Bahts chacun, une fois produits dans le commerce, comparés aux versions importées qui coûtent entre 300 Bahts et 500 Bahts.

Les Kits de Test Rapide fabriqués en Thaïlande utilisent la méthode d’immunoaffinité pour lire les échantillons de sérum du plasma et du sang du bout des doigts.

Une fois approuvés par la “Food and Drug Administration” (“FDA”), les Kits de Test seront utilisés par les cliniciens pour dépister les personnes qui présentent des symptômes depuis plus de 15 Jours.

Produits en collaboration avec “Siam BioScience”, ils utilisent la technique “RT PCR” en temps réel, reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (“OMS”).

Actuellement, 236 laboratoires “Covid-19” dans tout le Royaume contrôlent plus de 20 000 échantillons par Jour (dont 10 000 par Jour, rien qu’à Bangkok).

Le nouveau Kit de Test est précis à plus de 90%, et l’approbation de la “FDA” devrait prendre environ 1 mois. Le département a une capacité de production de 3 000 Tests par semaine, mais est prêt à transférer la technologie aux producteurs commerciaux.

Le Département des Sciences Médicales et “Siam BioScience” ont développé et produit conjointement un Kit de détection du Coronavirus 2019 avec la méthode “RT-PCR” en temps réel, permettant une détection rapide et approfondie des personnes infectées.

Il existe des sources de production de réactifs dans le pays pour fournir des services d’inspection thaïlandais, ainsi que pour soutenir le dépistage pour la Quarantaine dans les pays voisins.

Cela permet à la Thaïlande de disposer d’un Kit de réactifs “RT-PCR” en temps réel pour la prise en charge du “COVID-19”, tout au long de la période d’épidémie de “COVID-19”, avec plus de 700 000 réactifs réservés.

Le Kit de Test Rapide des anticorps “anti-SARS-CoV-2″ est produit en Thaïlande pour la première fois et a été testé pour la sensibilité avec une précision de plus de 90%.

Le Kit est, actuellement en attente d’enregistrement auprès de la”Food and Drug Administration” (“FDA”), ce qui devrait prendre environ 1 mois.

S’il est vérifié, le Département des Sciences Médicales produira pour être utilisé dans le dépistage de l’immunisation randomisée pour 60 000 Thaïlandais dans tout le pays pour résumer la prévalence de la maladie La situation du “COVID-19” en Thaïlande.

Sources : Kohlidays et The Nation

07/11/2020

dernière minute

La proposition de mise en Quarantaine de 10 Jours passe la première étape d’Approbation

Un sous-comité de la Santé du groupe de travail “Covid-19”, affilié au Gouvernement, a approuvé une réduction de la Quarantaine de 14 à 10 Jours pour les Visiteurs arrivant de pays “sûrs”.

Ce sont ceux qui présentent un niveau de risque similaire à celui de la Thaïlande, ou légèrement plus élevé. Ceux qui arrivent de pays considérés comme “à haut risque” devront encore effectuer une Quarantaine de 14 Jours.

La proposition doit, maintenant, être approuvée par le “Center for “Covid-19″ Situation Administration” (“CCSA”), qui est présidé par le Premier Ministre.

De son côté, le Secrétaire Permanent de la Santé Publique a déclaré que la réduction avait reçu l’approbation initiale après qu’un essai ait montré que les périodes de Quarantaine de 10 et 14 Jours avaient le même résultat.

Réduire la Quarantaine à 10 jours seulement augmente légèrement le risque d’infection, de 0,3 personne pour 1 Million en Quarantaine de 14 Jours à 1,5 par Million en Quarantaine de 10 Jours.

Si la Thaïlande revenait aux jours de 30 Millions d’arrivées par an, il est possible qu’environ 300 d’entre eux soient positifs pour le Coronavirus et asymptomatiques, ce qui signifie que leurs infections pourraient ne pas être détectées pendant la Quarantaine de 10 Jours.

Dans ce cas, grâce aux bracelets de traçage, ces personnes pourront être tracées et traitées.

Après 10 Jours, les Touristes devraient avoir la possibilité de se rendre dans au moins 10 provinces, où des mesures de prévention des maladies sont en place, notamment, Chonburi, Phuket, Rayong, Chiang Mai, Chiang Rai, Buriram et Surat Thani (dont l’archipel de Koh Samui).

Les responsables espèrent que la réduction de la Quarantaine pourrait encourager davantage de Touristes étrangers en Thaïlande.

Sources : Kohlidays et The Nation

05/11/2020

dernière minute

Le Ministre du Numérique défend sa décision d’interdire le site pour Adultes “Pornhub”

À la suite de réactions négatives sur la décision de bloquer le site pour Adultes “PornHub” et d’autres sites Web considérés comme “offensants”, le Ministre de l’Économie Numérique a déclaré qu’il maintenait sa décision, ajoutant que la pornographie violait les droits des enfants et des femmes.

La pornographie étant illégale en Thaïlande, le Ministre a rétorqué que les vidéos explicites ont donné accès aux utilisateurs de tout âge. Pour lui “Pornhub”, non seulement enfreint la loi, mais viole les droits des femmes et des enfants.

Il est persuadé que gens qui ont des enfants comprendront la décision du Ministère car le site contient de nombreux clips vidéo inappropriés.

Le Ministre n’a pas donné plus de détails sur la manière dont il viole les droits de l’homme, mais en Mars 2020, des militants avaient déjà lancé une pétition pour fermer ce site, affirmant que celui-ci facilitait la traite des êtres humains.

Certains mêmes déclaraient que le site Web permettait aux trafiquants sexuels de télécharger facilement des vidéos sur le site.

Très vite, “Pornhub” a riposté, affirmant que les affirmations étaient fausses et que la société était “résolument engagée à éradiquer et à combattre tout contenu illégal sur Internet, y compris le contenu non consensuel et le matériel d’abus sexuels sur des enfants”.

“Pornhub” était en ligne depuis une décennie. Certains disent que l’interdiction récente aurait à voir avec une certaine vidéo qui mettrait en scène une personnalité politique connue en Thaïlande, et partagée sur le site.

Evidemment un grand nombre de Thaïlandais (et notamment, les anti Gouvernement) ont protesté contre l’interdiction de la pornographie, certains arguant que le sexe est naturel et ne devrait pas être censuré.

D’autres ajoutent que le jeu en ligne est, également, illégal, mais de nombreux sites Web n’ont pas été bloqués.

A ceux-là, le Ministre a répondu que le Gouvernement étudiait la question. Actuellement, les fonctionnaires du Ministère traiteraient avec des centaines de sites Web. Si l’un d’entre eux devait enfreindre la loi, les autorités soumettrait les preuves au tribunal.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

04/11/2020

dernière minute

Quel Avenir pour Phuket et Koh Samui ?

Le Premier Ministre thaïlandais vient donc de passer 2 jours à visiter les îles de Phuket et Koh Samui, avec des membres de son Cabinet.

Cette visite, en grande partie symbolique, a, au moins, eu le mérite de reconnaître que 2 des principaux moteurs économiques du tourisme international de la Thaïlande ont été décimés par le manque de Touristes.

Dans les 2 cas, les entreprises liées au Tourisme et les industries hôtelières des îles ont vu des centaines de milliers de pertes d’emplois, des rues entières de magasins fermés et abandonnés.

Après avoir inspecté les communautés les plus touchées des îles, le Premier Ministre a appelé à des Plans à Long Terme pour revitaliser leurs économies.

Le Premier Ministre a décrit les conditions à Phuket comme “beaucoup plus drastiques car la province dépend fortement des voyages internationaux”.

Il a reconnu que l’île génère le 2e revenu le plus élevé de l’industrie du Tourisme du Royaume, juste derrière Bangkok.

L’homme aurait déclaré : “Quand je suis arrivé à Koh Samui et à Phuket, j’ai vu les conditions des 2 îles. Nous devons donc trouver comment améliorer la situation à Phuket et nous serons impatients de collecter des informations afin de trouver une solution appropriée pour toutes les parties.”

Phuket et les responsables nationaux du tourisme se sont déjà efforcés de proposer des projets de Tourisme de Bien-Être, de nombreux “Modèles”, des projets d’infrastructure provinciaux et des extensions du programme de voyage subventionné “We Travel Together”.

Mathématiquement, le très populaire Visa de Touriste Spécial ne fera presque rien pour aider Phuket ou Koh Samui.

Avec une limite projetée de 1 200 touristes par mois pour tout le pays et seulement une poignée d’hôtels prêts à être mis en Quarantaine sur les îles, Phuket ou Koh Samui remarqueront à peine la différence.

L’une des principales idées discutées était de transformer Phuket en un Centre de Tourisme Médical, Sportif et de Santé.

L’île dispose déjà d’une infrastructure de Santé et de Bien-Être assez développée, bien que répartie sur tout son territoire, et toute promotion ou nouvelle infrastructure prendra des mois, voire des années, à se développer.

Il n’y aura donc pas, non plus, de répit court à moyen. Le Cabinet a déclaré qu’il souhaitait organiser des conférences commerciales et sportives sur l’île avec des hommes d’affaires de pays à faible risque.

Encore une fois, rien de vraiment nouveau et cela ne va certainement pas mettre des repas sur la table pour les centaines de milliers de personnes, actuellement, sans travail.

Le Cabinet a aussi reconnu que, à court terme, le Tourisme de masse, comme les îles et les provinces du Sud en profitaient auparavant, n’était tout simplement pas une option en raison de la pandémie du “Covid-19” en cours dans le monde.

Mais le Premier Ministre a approuvé, en principe, l’octroi de prêts à des conditions de faveur aux opérateurs touristiques dans le cadre du système de garantie de portefeuille de 57 Milliards de Bahts.

Ce programme de prêts à des conditions avantageuses est accordé aux PME sur une période de 8 ans.

Le résultat des 2 jours d’inspections, de rencontre et d’accueil, est empreint d’idées et de plans. Mais aucun de ces plans n’aidera les opérateurs du Tourisme et de l’hôtellerie demain, ni même au cours des prochains mois.

Les 3 prochains mois sont traditionnellement la Très Haute Saison Touristique… Eh bien, cela ne se produira pas. Alors que le Gouvernement thaïlandais décide de limiter le nombre d’arrivées locales et de garder une laisse fermée sur les frontières, les 2 îles continueront de souffrir sans aucun soulagement en vue.

Et même s’ils permettent à plus de voyageurs de venir en Thaïlande prochainement, qui va venir, sachant qu’une grande partie de l’Europe et des États-Unis se dirigent vers un hiver confiné ? Peut-être que la réponse se trouvera dans le Tourisme Régional avec le marché asiatique…

Quoiqu’il en soit, les beaux jours des grands nombres de touristes semblent révolus depuis longtemps et l’infrastructure touristique et hôtelière établie sur les 2 îles au cours des 2 dernières décennies est destinée à accumuler plus de poussière jusqu’à ce que les avions recommencent à arriver.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

03/11/2020

dernière minute

Passions autour du blocage d’accès du site pour Adultes “Pornhub” par le Gouvernement en Thaïlande

Le Ministère a ordonné le 02 Novembre 2020, à tous les fournisseurs d’accès Internet et aux opérateurs de téléphonie mobile, d’interdire tout accès au célèbre site Web après que le tribunal pénal ait donné le feu vert au Ministère pour qu’il agisse, car les sites Web pornographiques sont illégaux en Thaïlande.

Aujourd’hui, plus de 190 adresses “URL” du site Web, qui prétend être le premier site porno gratuit au monde, ont été bloquées sous l’ordre du “DES”.

Mais au lieu de recevoir des éloges, le Ministère a été attaqué pour avoir violé le droit du peuple au libre accès aux médias, et plus largement, à la liberté d’expression.

De son côté, un parti adverse (“Anymous Party”) a insisté sur le droit d’organiser des rassemblements et le droit d’avoir accès à tous types de médias. Evidemment, cette liberté inclut les médias contenant du contenu sexuel, tant que les téléspectateurs ne sont pas obligés de le regarder, a déclaré le groupe.

Le compte “Facebook” de l'”Anymous Party” est lié à des rassemblements contre le Gouvernement. Ses précédents messages comprenaient des appels à la libération de tous les militants politiques et un message exhortant tous les manifestants à se rendre à la maison d’arrêt de Bangkok pour accueillir ceux qui ont été libérés.

Certains artistes (critiques au Gouvernement) ont aussi haussé le ton. L’un d’entre eux a publié un message sur son compte “Facebook” faisant vaguement glisser la question dans la politique : “Comment la politique thaïlandaise s’améliorera-t-elle si “Pornhub” est interdit ?”, aurait-il écrit.

Cependant, d’autres voix ne sont pas du tout d’accord, soutenant pleinement la décision du Ministère, en appelant à la responsabilité de tous. Pour eux, “Pornhub” est un site Web illégal en Thaïlande et même une source d’activités criminelles en ligne. Et en aucun cas, il ne faut lier cette question à la politique.

Quoiqu’il en soit, le Ministre de “DES” ne semble pas du tout affecté par les passions qui s’animent, suite à sa décision, il continue de faire la sourde oreille. Jusqu’à quand ?

De nombreuses personnes se sont plaintes auprès de son Ministère à propos du site Web et certains ont même déclaré que celui-ci était trop lent pour agir.

Evidemment, une fois “Pornhub” bloqué, des conseils pour y accéder ont rapidement commencé à circuler sur les réseaux sociaux.

Une chose est sûre, les “Pro” et “Anti” Gouvernement n’ont pas fini de se déchirer en Thaïlande, où toute action du Cabinet sera perçue comme une provocation pour les partis qui prônent la démocratie dans le pays.

Sources : Kohlidays et Bangkok Post

03/11/2020

dernière minute

Les Etrangers dont le Test de dépistage du “Covid-19” est positif en Thaïlande ne pourront pas utiliser le Système de Santé Publique du Royaume

La bataille pour rouvrir les frontières de la Thaïlande s’annonce comme un combat de relations publiques à “3 bandes” entre les “Faucons” économiques désireux de rouvrir pour redémarrer l’industrie du Tourisme du pays, un Gouvernement et des responsables médicaux reposant sur leurs lauriers après avoir contenu le Coronavirus, et une population locale très réticente à un risque de contamination, et qui, enquête après enquête, se déclare désireuse de maintenir les frontières fermées.

Dans un nouvel effort pour apaiser les craintes et tensions thaïlandaises, un médecin du département des maladies infectieuses a déclaré que tout Etranger infecté par le “Covid-19”, alors qu’il se trouvait en Quarantaine d’État Alternative, serait emmené dans un hôpital partenaire du secteur privé et non dans un hôpital public thaïlandais.

L’homme a clairement indiqué que les Etrangers devraient payer eux-mêmes leur traitement et leurs médicaments.

Ils ne seront pas un fardeau pour le système de santé thaïlandais.

Des mesures strictes ont été émises, auxquelles les Etrangers devront se soumettre avant de se rendre en Thaïlande.

Outre l’effort et le coût pour trouver un vol, obtenir la permission de l’Ambassade thaïlandaise de leur pays, ils devront obtenir des Certificats d’Aptitude “Fit to Fly”, un Certificat Médical de 72 heures, une Assurance Maladie et des paiements initiaux pour leurs 14 Jours, lors de la Quarantaine d’État Alternative.

S’ils sont infectés, les Etrangers iront dans une unité d’isolement spéciale de l’hôpital en partenariat avec l’hôtel de Quarantaine.

Les cas non graves résideront là pendant 10 Jours, ceux qui souffrent de maladies graves telles que les infections pulmonaires pourraient devoir rester pendant 1 mois.

• Ceux qui ne présentent aucun symptôme, mais dont le Test s’avère positif devront rester à l’hôpital pendant 10 jours après leur Test positif.

• D’autres devront être hospitalisés pendant 10 jours après l’apparition des symptômes, puis 24 heures supplémentaires après la disparition complète des symptômes.

• Dans les cas plus graves, la durée de l’hospitalisation sera à la discrétion des médecins. Les personnes ne pourront être relâchées qu’après des radiographies, des contrôles de température et de fréquence respiratoire satisfaits des équipes médicales.

Une liste de plusieurs mesures a, également, été mentionnée pour les personnes après leur retour de l’hôpital à la maison. Celles-ci incluent des recommandations pour porter des masques, éloigner socialement, se laver les mains et les surfaces, utiliser des ustensiles séparés pour les autres. S’ils tombent à nouveau malades, ils devront prendre un transport privé vers un hôpital. Les membres de la famille seront invités à surveiller de près leur propre santé.

Sources : Kohlidays et The Thaiger

03/11/2020

dernière minute

Le Gouvernement examine des plans de sauvetage pour la reprise du Tourisme sur Koh Samui et la région de Phuket

Aujourd’hui, 03 Novembre 2020, le Premier Ministre thaïlandais et son Cabinet en déplacement à Phuket, va examiner des plans de sauvetage pour les entreprises du Sud gravement touchées par le “Covid-19”, y compris des prêts à des conditions avantageuses pour les compagnies aériennes et autres entreprises liées au Tourisme.

le Premier Ministre s’est engagé à accélérer la reprise du secteur du Tourisme dans le Sud du Royaume, avec un accent particulier sur Phuket et l’archipel de Koh Samui. Cet engagement intervient après que les chefs d’entreprise et les responsables de Phuket l’ont exhorté à envisager diverses mesures pour relancer l’économie de l’île.

Dans un premier temps, le Gouvernement va demander aux compagnies aériennes nationales de limiter l’augmentation des prix pour aider à stimuler les voyages intérieurs en échange de prêts à des conditions avantageuses.

Les opérateurs aériens avaient demandé au Ministère des Finances en Août 2020 d’approuver un budget de prêt à conditions avantageuses de 24 Milliards de Bahts pour aider les entreprises épuisées à reprendre leurs activités normales, mais le Ministère n’avait pas donné suite.

En ce qui concerne l’aide du Ministère aux entreprises liées au Tourisme, le Gouvernement lancerait davantage de programmes de prêts à faible taux d’intérêt pour aider les entreprises à maintenir leur trésorerie.

L’argent serait alloué à partir du budget de 400 Milliards de Bahts du Gouvernement pour la reprise économique à Phuket, Trang, Satun, Phangnga, Krabi et Ranong pendant 10 mois.

Environ 500 Millions de Bahts seraient alloués à Phuket pour embaucher 8 000 personnes et les provinces restantes recevraient chacune 200 Millions de Bahts pour embaucher entre 2 000 et 3 000 personnes.

Le Premier Ministre a présidé une réunion à Phuket sur la réhabilitation du Tourisme dans la province avec des Ministres, des Gouverneurs provinciaux et des représentants des secteurs public et privé.

Phuket a proposé au Premier ministre des Mesures urgentes et à long terme pour réhabiliter son économie en difficulté.

La province a demandé au Gouvernement de prolonger le programme “We Travel Together” jusqu’au 31 Décembre 2021, de promouvoir des réunions et des séminaires dans la province et augmenter les vols de week-end au départ de Bangkok.

Les priorités à long terme de Phuket comprennent le développement des infrastructures, un projet de Tourisme Médical pour développer la province en tant que centre médical de classe mondiale et des incitations pour les entreprises à y installer des bureaux.

La province se prépare, également, pour les voyageurs internationaux. “Emirates Airlines” et “Qatar Airways” commencent à proposer des vols vers Phuket. Un vol “Emirates”, en provenance de Dubaï, a atterri à Phuket, aujourd’hui. Bien que le vol ne transportait pas de passagers, il s’agissait de la première arrivée internationale depuis le verrouillage du “Covid-19” il y a 7 mois.

Le Premier Ministre a appelé à des plans à long terme pour réhabiliter les destinations touristiques de la Thaïlande, à la suite de sa visite à Koh Samui et à Phuket, où il a pu constater par lui-même le chaos qui s’est installé à la suite de la pandémie de “Covid-19” et de la fermeture des frontières du Royaume.

Les conditions à Phuket s’avèrent beaucoup plus drastiques car la province dépend fortement des voyages internationaux. Le Premier Ministre a affirmé que l’île génère le 2e revenu le plus élevé de l’industrie du tourisme, juste après Bangkok. Pour le Premier Ministre, il est grand temps que les autorités reconstruisent le secteur du Tourisme dans les principales destinations comme Phuket ou l’archipel de Koh Samui.

Sources : Kohlidays et Bangkok Post

02/11/2020

dernière minute

Le Premier Ministre Thaïlandais et le Cabinet vérifient les préparatifs du Tourisme à Koh Samui

Le Premier Ministre thaïlandais a conduit, ce Lundi 02 Novembre 2020, une visite du Cabinet dans ce haut lieu du tourisme qu’est l’île de Koh Samui, afin de vérifier les préparatifs du retour des visiteurs étrangers.

Après avoir atterri à l’aéroport international de l’île, le Premier Ministre et ses Ministres ont inspecté les points de contrôle du “Covid-19” et ont informer le personnel de se préparer à d’autres arrivées de Touristes dans les jours à venir.

Ils ont, également, visité le “Sheraton Samui Resort Hotel” à BoPhut pour vérifier la mise en Quarantaine Alternative de l’État Local (“ALSQ”) pour les Touristes étrangers.

Une fois arrivés sur l’archipel, les Etrangers devront compléter l'”ALSQ” obligatoire de 14 Jours dans l’un des 8 hôtels de Koh Samui.

S’ils sont, ensuite, testés négatifs pour le Coronavirus, ils pourront se rendre à divers endroits de l’île, portant un bracelet électronique pour surveiller leurs déplacements.

Toute personne infectée par le “Covid-19” sera, aussitôt, transférée pour traitement.

Les autres hôtels “ALSQ” sont le “Melia Koh Samui”, l'”Outrigger Koh Samui Beach Resort”, le “Koh Samui Beach Resort”, le “Baan Hin Sai Resort & Spa”, le “Banyan Tree”, l'”Impiana Resort” et l'”Aura Samui Best Beach Hotel”.

Le Premier Ministre et son Cabinet ont aussi vérifié le “Smart City Command Center” de Samui, qui surveille la sécurité des habitants et des Touristes via 1 014 caméras en circuit fermé situées autour de l’île.

Ce Centre exploite, également, 26 points WiFi gratuits qui offrent l’application d’information touristique “SAFE-T” (“SAFE-Travel“).

Le Premier Ministre a déclaré qu’il appréciait les efforts du personnel du “Smart City Command Center” pour prendre soin de la sécurité et de la santé des citoyens et des touristes de Koh Samui.

Le Cabinet se rendra à Phuket demain, 03 Novembre 2020, où il tiendra sa réunion hebdomadaire.

Sources : Kohlidays et The Nation

01/11/2020

dernière minute

Dorénavant, les Voyageurs en Thaïlande devront porter un Bracelet de Traçage

Visas Touristiques Spéciaux, Quarantaine de 14 Jours, “Bulles de Voyages”, application de traçage, paperasserie sans fin… Voici, à présent, la “Smartband” : un nouveau type de bracelet que devront porter tous les voyageurs étrangers entrant dans le Royaume, afin que les autorités locales puissent les suivre à la trace dans leur périples et déplacements lors de leur visite dans le Royaume.

La “Smartband” est lancée, dès aujourd’hui, 01 Novembre 2020. Il s’agit d’une idée originale du Ministère de l’Économie et de la Société Numériques, en coopération avec des Startups thaïlandaises.

Ce nouvel outil de traçage pour les voyageurs en Thaïlande coïncide avec l’annonce du Cabinet, cette semaine, d’autoriser davantage de Touristes Etrangers et d’équipages de yachts à entrer dans le Pays du Sourire dans le cadre du programme du Visa Touristique Spécial.

Outre, observer les déplacements, ce bracelet pourra mesurer la température corporelle de chaque utilisateur, la pression artérielle et la fréquence cardiaque. Tout un programme…

En outre, pour le Gouvernement, cet outil pourrait, également, aider les porteurs à résoudre divers problèmes, comme demander leur chemin lorsqu’ils se perdent (?)

Peu de détails, cependant, sur comment et où sera délivrée la “Smartband” aux Touristes, si elle demeure obligatoire d’être portée, ainsi que son prix et qui devra payer pour la porter.

Que se passe-t-il lorsqu’on l’enlève ? Il n’y a aucune explication sur ce sujet, non plus.

Pour beaucoup de Touristes et d’Expatriés qui résident en Thaïlande, cela risque d’être, à nouveau, l’incompréhension et l’abattement. La plupart d’entre eux ne devraient pas trop saisir l’utilité d’un tel outil de traçage si ce n’est que le Gouvernement local ne cesse d’ajouter des exigences pour les Etrangers qui souhaiteraient visiter ou retourner vivre dans le pays. Mais dans quel but ?

Actuellement, il semble qu’il y ait un contraste frappant entre la nature facile à vivre, ouverte et chaleureuse des citoyens thaïlandais et la mentalité et la perception de leur Gouvernement sur la façon dont les Etrangers sont et comment ils pensent qu’ils aimeraient être traités. Avec la crise du “Covid-19”, beaucoup d’Etrangers ont l’impression qu’ils ne sont plus les bienvenus en Thaïlande, et qu’ils sont perçus comme des “suspects” ou des “dangers potentiels” à l’Ordre National et à la Santé du pays…

Sources : Kohlidays et The Thaiger

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com