Cuisine Thaïe, l’Invitation au Voyage

Quand on arrive à Koh Samui et qu’il est question de gastronomie, impossible de passer à côté de la cuisine Thaïe. On comprend très vite pourquoi celle-ci est si réputée dans le monde entier : la qualité, la variété, et la préparation des plats sont un véritable délice pour les papilles… Mais aussi un plaisir pour les yeux ! La cuisine fait partie intégrante de la culture de ce pays. Elle est présente partout dans la rue, sur les plages, dans les marchés…  Une véritable invitation au voyage. Un voyage parmi les senteurs, les couleurs, le goût et le raffinement. Et surtout, rappelez-vous qu’ici, il n’y a pas d’heure pour apprécier les bonnes choses !

Quelque soit votre choix, vous vous régalerez ! Quant aux curies qui ont fait la renommée de la cuisine thaïe, ils désignent les nombreux plats liquides. Ils sont souvent relevés et sont préparés exclusivement avec des produits frais (surtout, pas en poudre !) dans un Wok. On incorpore au fur et à mesure les ingrédients, en mouillant avec du lait de coco, afin de réduite la sauce et de rehausser la saveur du plat (ou de l’adoucir). Les Thaïs adorent !

UNE CUISINE RICHE ET VARIÉE

Lorsque vous mettez le pied pour la première fois à Koh Samui (et en Thaïlande), ne vous étonnez pas de voir les autochtones à table, ils grignotent quatre à cinq fois par jour. Et pour cause, ils adorent manger ! Quoi de plus normal : la cuisine thaïe est connue pour être très variée, raffinée et, surtout, parfumée, aidée en cela par quelques épices et herbes que l’on retrouvent dans la plupart des plats : coriandre, gingembre, citronnelle, basilic, menthe, cardamome, curry, piments, noix de coco… Toute l’originalité de cette cuisine réside dans les diverses saveurs alliant à la fois l’acidulé, l’amer et le pimenté, la noix de coco permettant d’adoucir les plats.

Cependant, elle varie beaucoup d’une région à l’autre, influencée par les pays voisins. Le fait est qu’elle est souvent épicée. Plusieurs d’entre vous, peu habitués par la force de certains mets pourront être surpris, voir réfractaires. Dans ce cas-là, il suffit juste de dire “no spicy” (“pas pimenté” en anglais), lors de votre commande, et les choses rentreront, aussitôt, dans l’ordre. Le riz est à la base de la nourriture thaïe (le pays est le premier exportateur mondial de riz depuis les années 60). Il occupe une très grande place dans la gastronomie de ce pays. On le trouve partout, que se soit en accompagnement (souvent à la place du pain) ou en plat principal.

Autre spécialité thaïe, les pâtes (plus connues sous le nom de “noodle”). Il en existe plusieurs variétés que l’on retrouve soient dans les soupes, ou poêlées, ou bien noyées dans différents curies. Et toujours agrémentées de morceaux de viande, de crevette ou de légumes… Vous devez absolument goûter les soupes ! Elles se divisent en deux catégories, aux antipodes l’une de l’autre en matière d’assaisonnement, celles qui sont aigres et épicées et celles, plus douces et plus onctueuses, mais toujours remplies de bonnes choses. On les mange aussi bien en journée que le soir.

FRUITS ET LÉGUMES EXOTIQUES

Le Royaume est connu aussi pour la richesse et la variété de ses fruits et de ses légumes. Les locaux en consomment beaucoup. Notamment, les salades, accompagnées de viande, de nouilles, de légumes cuits, ou de fruits de mer, le tout relevé de jus de citron… On ne vous dit que ça ! Quant aux fruits, ici, on a la chance d’en disposer toute l’année (mangoustan, mandarine, papaye, mangue, pastèque, ananas, goyave, fruit du Dragon..). Rien que les noms, ça fait rêver ! Enfin, pour tous celles et ceux, et ils sont nombreux, qui aiment le poisson, vous êtes ici au bon endroit ! En friture, poêlé ou simplement grillé, vous n’avez que l’embarras du choix. Et pour un prix qui défie toute concurrence !

Comme vous pouvez le constater, la cuisine thaïe est riche d’une extraordinaire diversité de plats, de goûts et d’odeurs. Aussi, prenez le temps de la découverte, imprégnez-vous de ces multiples parfums et laissez-vous aller à la rencontre de nouvelles saveurs… L’expérience n’en sera que plus belle !

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ici, on utilise les couverts occidentaux, fourchettes et cuillères, et non pas des baguettes (on ne les prend que pour manger les nouilles chinoises). On utilise la cuillère pour manger, la fourchette servant à pousser les aliments dans la cuillère. Le couteau, quant à lui, n’est pas utilisé car les aliments sont déjà découpés en petits morceaux.

… La décoration est succincte, le mobilier pour le moins rustique, la vaisselle en plastique, le menu abîmé de toutes parts… Et pourtant, il n’y a pas meilleur endroit pour vous régaler ! La cuisine se fait en plein air, à la vue du client (un gage de qualité et un plaisir pour les yeux et les papilles). L’accueil est chaleureux et le service bon enfant. Mais surtout, les plats qu’on vous proposent valent leur pesant d’or. Ce sont souvent les femmes qui sont au fourneaux et elles connaissent leur affaire.

LES MARCHÉS LOCAUX ET AUTRES SPÉCIALITÉS CULINAIRES

Quel meilleur endroit pour découvrir et savourer la véritable cuisine thaïe que les marchés locaux. Vous ne trouverez pas mieux ! Tout l’esprit de Koh Samui (et de la Thaïlande) se trouve dans ces lieux très commerçants qui grouillent de monde. Ils sont une institution, mais surtout, une habitude pour les locaux. Ils servent, à la fois, de lieu de retrouvailles, de passe-temps, de balade, et font office de lien social entre les différentes castes et ethnies. On vient ici, non seulement, pour acheter ou pour vendre, mais aussi pour manger (souvent quelque chose qui sorte un peu de l’ordinaire), ou simplement pour voir du monde.

Généralement, ils ouvrent tôt le matin et ferment en soirée, mais il existe aussi des Marchés de Nuit, dont certains débutent avant le crépuscule et peuvent continuer jusqu’à l’aube. Au fil des années, ceux-ci sont devenus une vraie attraction touristique sur l’archipel, et surtout, une véritable manne financière pour les Thaïs, avec l’achalandage de souvenirs, de vêtements, de sous-marques, et autres babioles, souvent identiques d’un stand à l’autre, mais qui font la joie des étrangers.

Ici, il ne faut pas avoir peur de discuter du prix (revoir celui-ci à la baisse). C’est même presque un parcours obligé. Après, à vous de voir jusqu’où le vendeur est prêt à baisser ses prétentions… Généralement, on arrive à un bon compromis. De toute manière, si vous descendez trop bas, il vous le fera très vite comprendre et arrêtera aussitôt la discussion. Dans les stands où l’on vous sert à manger, les prix sont fixes. Mais les plats sont tellement peu onéreux qu’il n’y a rien à redire…

UNE EXPLOSION DE SENTEURS ET DE COULEURS

Les plats sont rustiques, l’assiette est bien garnie et il s’en émane une odeur particulière et reconnaissable entre toutes. Au niveau des spécialités, vous n’aurez que l’embarras du choix : soupes, Pad Thaï, curies, salades, riz, fritures, poissons…

Sur la table, vous trouverez toutes sortes d’épices et d’aromates (piments, cacahuètes grillées et pilées, coriandre, petites aubergines…) pour agrémenter vos plats. Certes, vous n’êtes pas dans un restaurant de classe, mais ces chariots ambulants, faits de bric et de broc, valent vraiment le détour et surtout, la qualité et la fraîcheur des produits qu’on vous proposent sont indiscutables. Après quoi, vous pourrez flâner dans le marché, parmi les étalages de nourritures et découvrir des produits exotiques qui vous mettront l’eau à la bouche, comme ces desserts aux formes mystérieuses et à la texture étrange.

Un véritable feu d’artifice de couleurs, de bruits, de mouvements… Ces marchés locaux, c’est avant tout la vie ! Pour information, tous les Cours de Cuisine de l’île, perpétués par les Thaïs, en direction des touristes étrangers, font obligatoirement un détour par ces marchés…

LES MARCHÉS DE KOH SAMUI

Koh Samui offre un grand nombre de Restaurants. Il y en a pour les goûts et pour toutes les bourses. Vous n’avez que l’embarras du choix : cuisines italienne, mexicaine, française, japonaise, indienne, “Junk Food” américaine, et, évidemment, Thaïlandaise… Entre un plat traditionnel à petit prix dans un des marchés typiques, un bon repas dans une pizzeria ou une cuisine gastronomique d’un grand complexe hôtelier, vous aurez de quoi contenter amplement vos papilles. Les marchés de jour ou de nuit sont très divers (sans parler des “Walking Street”, ces rues réservées exclusivement aux piétons, un soir de la semaine et dans lesquelles s’organise un grand marché de nuit itinérant qui sillonne l’île et où l’on trouve de tout..).

Ils se situent, généralement, dans les principales agglomérations de Koh Samui, où sont concentrés les touristes, mais aussi sur certaines routes du bord de mer. Vous pouvez y aller sans crainte, vous n’aurez pas de mauvaise surprise, que se soit sur le plan sanitaire ou des tarifs.

Chaweng, l’artère principale de l’île, où sont concentrés beaucoup de commerces et de restaurants, mais aussi des marchés d’alimentation qui œuvrent jour et nuit pour le plus grand plaisir des vacanciers et des expatriés, tels que le Chaweng Food Center, au nord de Chaweng (pour les fruits de mer, notamment) ou le “Laem Dim Market”  (pour les soupes et les plats traditionnels).

Lamai, la deuxième plage de Koh Samui, où abondent les restaurants français, italiens, les bars, Pubs et autres échoppes de plats thaïs. Vous trouverez-là, un petit marché d’alimentation ouvert la journée et le soir, où se tiennent de nombreux stands, proposant un éventail remarquable de spécialités du pays (poissons frais, soupes, fritures en tous genre, beignets de bananes, salade de papaye verte…), à déguster simplement devant un Mixte Fruit Juice (autre spécialité de l’île).

Bophut, l’endroit un peu “cosy” de Koh Samui, un petit village de pêcheurs très bien entretenu et calme, dans lequel s’est concentrée au fil des années une colonie francophone pour le moins dynamique. L’endroit dispose de très bons restaurants pour tous les budgets, mêlant avec bonheur les cuisines thaï et “Farang” (“étrangères” en thaï). Le vendredi soir, vous pourrez vous délecter durant la “Walking Street”, et découvrir de nombreuses spécialités du cru présentés par les commerçants locaux et autres vendeurs.

Maenam, quartier renommé pour son calme et son dépaysement, est plutôt sauvage et très agréable pour nager. Village de moyenne importance, Maenam possède son marché de nuit (“Walking Street”), le jeudi soir, avec ses nombreuses échoppes aux senteurs si reconnaissables. Ici vous trouverez divers restaurants français, thaïs, mais aussi une boulangerie / pâtisserie excellente. Une multitude d’hôtels ont pignon sur rue, proposant, eux aussi, une cuisine thaïe et occidentale de grande qualité.

Nathon, la capitale de l’île, compte beaucoup de restaurants et de bars de qualité dans lesquels s’engouffrent tous les touristes, notamment, ceux qui sont en attente du Ferry de nuit. Le “Food Market” est un des marchés les plus connus et les plus courus de l’île. Ouvert tous les soirs de la semaine, c’est un endroit où sont concentrés de nombreux marchands ambulants, venus là pour vous faire apprécier toutes les merveilles de la gastronomie thaï à des prix très bas. L’ambiance y est pour le moins conviviale.

Source : Kohlidays

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com