Faire un Prêt à Quelqu’un sur Koh Samui

Prêter de l’argent à une personne, qui plus est, dans un pays étranger, en l’occurrence, la Thaïlande… demeure souvent un sujet sensible aux yeux des nombreux Expatriés (ou Vacanciers) qui séjournent sur Koh Samui. En effet, la plupart d’entre eux réfléchissent à 2 fois à l’idée d’aider quelqu’un de leur entourage, de peur de ne pas récupérer l’argent avancé (à raison ou à tort). Dès lors, comment faire pour protéger, et surtout, recouvrer son dû quand on réside dans le Pays du Sourire, après l’avoir versé à quelqu’un ?

Avant toute chose, il faut se poser la bonne question : quelles précautions doit-on prendre AVANT de donner de l’argent à quelqu’un (qu’il soit “Farang” ou Thaï) ? 

La première chose que l’Avocat exigera, sera de demander à l’Emprunteur une Garantie suffisante.

Pour cela, et malgré ce que croient beaucoup d’Expatriés, la loi thaïlandaise possède plusieurs outils légaux qui permettent de sécuriser un Prêt.

ON NE PRÊTE QU’AUX RICHES…

C’est bien connu, on n’aime pas prêter de l’argent à quelqu’un qui ne possède rien. Cependant, à Koh Samui (et en Thaïlande, en général) ce n’est pas toujours vrai. Beaucoup de facteurs, en effet, peuvent jouer un rôle prépondérant dans le fait de se retrouver, un beau jour, en position de “Créancier” de la dette de quelqu’un (quelquefois, bien malgré soi) : l’amour (évidemment…), les rencontres “fatales” (avec un beau parleur), la pitié, l’incapacité de dire “non” (notamment, à un ami cher ou un membre de sa famille ou de sa belle-famille), l’envie de soutenir un proche à accomplir son “rêve”…

Aider son Prochain est très louable en soi, à condition de prendre toutes les garanties qui s’imposent EN AMONT pour ne pas se retrouvez, un beau jour, dans la position du “dindon de la farce” (malheureusement, une situation demeurée trop fréquente dans le Royaume).

Dès lors, la première chose à faire est d’établir un Contrat de Prêt écrit à l’aide d’un Avocat Thaï. Certes, cela vous coûtera de l’argent, mais cela vous évitera de nombreuses déconvenues et déceptions, ô combien, douloureuses.

CHÈQUES POSTDATÉS

Le remboursement d’un Prêt en Thaïlande peut être légalement garantie à l’aide d’un Chèque Post-daté. Vous pouvez stipuler formellement dans le Contrat de Prêt, tous les détails du Chèque qui sera donné en Garantie. En cas de non-respect de la tractation, à savoir, si le Chèque est sans provision, vous aurez le droit de saisir tous les biens de l’Emprunteur, mais, de surcroît, celui-ci fera face à des accusations criminelles… Le coupable risquera la prison, ni plus ni moins. Et s’il est étranger, il sera “black listé”.

ENREGISTREMENT D’UNE HYPOTHÈQUE

Certes, les étrangers ne peuvent pas s’acheter de terres en nom propre dans le Royaume. Cependant, ils ont légalement la possibilité d’enregistrer une hypothèque sur tous terrain ou propriété inhérents à une personne thaïlandaise ou à une compagnie thaïlandaise. Le coût de l’enregistrement d’une hypothèque est raisonnable. De plus, il permet au Prêteur à astreindre le Débiteur d’une Hypothèque à la vendre aux Enchères Publiques en cas de défaillance.

VENTE AVEC LE DROIT DE RACHAT

Même si cela peut sembler incongru et inhabituel pour les étrangers, c’est, de loin, le moyen le plus populaire (et certainement, le plus sûr) de garantir une dette en Thaïlande. Dans ce cas précis, le Débiteur peut vendre sa propriété avec le droit de la racheter à un prix convenu avec l’Acheteur. En cas de manquement de sa part, si l’Emprunteur (le Vendeur) ne pouvait pas rembourser le Prêteur (l’Acheteur), le Prêteur deviendrait systématiquement le nouveau Propriétaire du bien, sans qu’il soit nécessaire de poursuivre d’autres actions en justice.

PRÊT SANS GARANTIE LÉGALE

Dans le cas où vous décidez de prêter de l’argent à un individu SANS GARANTIE LÉGALE ET APPROPRIÉE, et même si vous instaurez un Contrat en tout point parfait, vous aurez très peu de chances de recouvrer votre dû, qui plus est, si l’Emprunteur n’a aucun actif enregistré en son propre nom.

Par la suite, vous serez obligé(e) de déposer une plainte à la Cour Civile, de payer un Avocat, ainsi que des frais obligatoires de 2% au tribunal, sans aucune certitude de pouvoir récupérer votre argent.

Attention ! La plupart des Emprunteurs “professionnels” insolvables (qui ne pourront pas être incriminés d'”Escrocs”, légalement) ne seront pas envoyés en prison car l’insolvabilité de la dette est une infraction civile et non pénale en Thaïlande. Ils auront toujours beau jeu d’être de bonne foi devant la Cour…

Sources : Kohlidays et L’Indicateur Thaïlande

4 réponses
  1. Blat Robert
    Blat Robert dit :

    Bravo voilà au moins un article que je n’hésiterais pas à montrer à toute personne qui me solliciterait ( cas trop fréquents ) . Au vu de cela je vais perdre de «  nombreux ami(e)s «  .

    Répondre
    • Pierre Pampini
      Pierre Pampini dit :

      Merci Infiniment à vous, Jacky et Cathy, pour vos encouragements et votre fidélité à nos articles. Nous essayons d’être les plus réactifs et variés possible concernant nos sujets sur Koh Samui et la Thaïlande.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cliquer ici pour ajouter votre propre texte