Esprit, es-tu là ?

UN PEUPLE IMPRÉGNÉ DE SPIRITUALITÉ

S’il y a bien un pays qui baigne dans les croyances et les superstitions, c’est la Thaïlande. Les esprits sont partout ! Les Thaïs croient dur comme fer en leur existence et le fait de ne pas respecter cette conviction pourrait entraîner un malaise palpable entre vous et vos interlocuteurs.

Le monde des Esprits est si intrinsèquement mêlé à la culture thaïlandaise que presque toutes les activités, toutes les actions ou toutes les décisions prises par les habitants de ce pays comportent des éléments liés aux forces occultes et spirituelles.

L’archipel de Koh Samui, comme partout ailleurs dans le Royaume, navigue entre deux mondes, où rien n’est ce qu’il paraît…

UN PEU D’HISTOIRE

Le Culte des Esprits remonte aux origines même de l’histoire des peuples indochinois, environ 200 ans après JC. Même si la Thaïlande reste un pays très majoritairement bouddhiste (95 % de la population), ses habitants ont préservé pendant tous ces siècles un goût immodéré pour les croyances et les superstitions. Forts de cet héritage spirituel et ésotérique, ils ont gardé en eux diverses dévotions animistes (la foi en des génies protecteurs, mais aussi d’une âme, une force vitale, animant les êtres vivants, les objets, ainsi que les éléments naturels).

Pour les Thaïlandais, les âmes ou ces esprits mystiques, manifestations de défunts ou de divinités animales, peuvent agir sur le monde tangible, de manière bénéfique ou non. Dès lors, ils distinguent 2 sortes d’Esprits : les “Chao Thi” (appelés aussi “Pra Phum“), des génies protecteurs, gardiens du sol, des champs, des arbres, des maisons… Ils s’opposent aux “Phi“, des esprits malveillants et voyageurs, sortes de fantômes aux aspirations macabres.

Les “Chao Thi” sont chargés de tenir à distance les “Phi”, qui sans cela amèneraient malheurs et désolation dans leur environnement.

LA MAISON DES ESPRITS

Une des représentations de l’Animisme les plus importantes et les plus répandues sur Koh Samui (et la Thaïlande) sont les Maisons des Esprits. D’après la croyance, lorsque vous achetez un terrain et que vous y construisez votre maison, quelque soit la surface utilisée, vous expulsez les esprits protecteurs, gardiens du sol, qui y vivent : les fameux “Chao Thi”. Dès lors, il est essentiel de leur créer un nouvel habitat. Si vous ne le faites pas, ils seront mécontents et des malheurs surviendront.

Autrefois, construite artisanalement en bois de Tek, à l’image de la maison thaïe traditionnelle, la Maison des Esprits est maintenant produite en série, fabriquée en ciment et prend la forme d’une reproduction de temple. Celle-ci doit être d’une richesse proportionnelle à la demeure qu’elle protège, pour que le “Chao Thi” ne soit pas jaloux de l’humain.

Dans le cas des bâtiments importants (banques, immeubles), elle est associée à un petit temple dédié à Brahma (dieu créateur-démiurge de l’hindouisme, traditionnellement représenté avec quatre têtes et quatre bras). La Maison des Esprits doit être placée en hauteur, à l’extérieur du bâtiment, près de la porte principale, orientée au Nord ou faute de mieux, au Sud. L’ombre du bâtiment ne doit jamais la toucher.

On en trouve, également, près des grands arbres, des terrains de football… Mais aussi sur pilotis, car les thaïs en construisaient près des rivières pour promouvoir l’écoulement des eaux durant les saison des pluies. Dans ces conditions, et avec une attention régulière en offrandes (fleurs, fruits, nourriture, encens) et en petites prières quotidiennes, le “Chao Thi” repoussera les “Phi”, les mauvais esprits fantômes, ainsi que les voleurs.

Cette pratique animiste ne rentre, en aucun cas, en conflit avec le bouddhisme : celui-ci n’ayant pu faire disparaître cette croyance, l’a récupérée en plaçant les “Chao Thi” à un niveau intermédiaire, entre les hommes et les dieux hindous, tout en les considérant comme des serviteurs de Bouddha.

FANTÔMES ET ESPRITS

Il existe une multitude de fantômes en Thaïlande. Ils sont omniprésents dans la vie de tous les jours. Les locaux peuvent reconnaître à la vue d’arbres entourés de grands morceaux de tissu, la résidence de certains d’entre eux. Les maisons traditionnelles thaïes, elles-mêmes, comportent une ou deux marches entre chaque pièce pour empêcher l’accès aux mauvais esprits. En voici quelques-uns parmi les plus connus.

PII PRET

“Pii Pret” est un esprit affamé, errant dans les ténèbres, à la recherche d’humains susceptibles de leur faire une offrande. Ils ont la taille d’un arbre, sont très maigres, disposent de mains géantes et de toute petites bouches ne leur permettant jamais d’atteindre la satiété et les maintenant dans un état de souffrance permanent, malédiction associée à leur vie terrestre faite de violence et de blasphèmes.

PII PORP

“Pii Porp” est maître dans la Magie Noire. Il utilise ses pouvoirs maléfiques pour posséder des personnes qu’il dévore, ensuite, de l’intérieur en digérant lentement leurs viscères. Les individus possédés par “Pii Porp” deviennent cruelles et imprévisibles. Seul un exorcisme pratiqué par des érudits peut sauver la victime de “Pii Porp”.

PII TAI-THUNG-KLOM

“Tai-Thung-Klom” est le fantôme d’une femme morte durant un accouchement. Elle hante, généralement, le lieu où elle est décédée. Assise au sommet d’un arbre, elle berce un landau vide en chantonnant une berceuse dans les ténèbres.

PEE HUA-KAD

“Hua-Kad” est l’esprit d’une personne décapitée au combat, lors d’une exécution ou d’un accident et qui erre dans la nuit en terrorisant les vivants. Leurs motivations sont variables.

PII TANI

Esprit séducteur et extrêmement jaloux, “Pii Tani” prend la forme d’une femme séduisante à la recherche d’hommes avec lesquels faire l’amour. Si ces hommes se mettent ensuite en couple avec une autre femme, “Pii Tani” les tuera immédiatement par pure jalousie.

PII PHRAI

“Pii Phrai” prend la forme d’une femme luminescente, hantant les eaux des lacs une fois la nuit tombée. Malheur à celui qui croisera son chemin car il finira noyé, son âme condamnée à servir “Pii Phrai” pour la nuit des temps.

PII KRA-SUE

“Pii Kra-Sue” est un fantôme particulièrement vil. Il prend la forme d’une tête de femme sous laquelle flottent des viscères luminescents qui, le jour, se cache dans le corps d’une vieille femme. Cet esprit aime à dévorer les vicaires des jeunes femmes venant de donner naissance, dévorant par la même occasion le bébé nouvellement né. Pour venir à bout de “Pii Kra-Sue”, il faut tuer le corps humain dans lequel l’esprit se cache. Il n’existe pas d’exorcisme.

PII TAI HONG

“Pii Tai Hong” est le fantôme d’une personne décédée de mort violente. C’est un esprit torturé et haineux au tempérament versatile qui harcèle les vivants une fois la nuit tombée.

CROYANCES THAÏLANDAISES CONCERNANT LES FANTÔMES

  • Un fantôme entrera dans votre maison si vous restez debout dans l’entrée.
  • Un fantôme vous lancera une malédiction si vous chantez en mangeant.
  • Vous verrez un fantôme si vous vous penchez en avant et regardez entre vos jambes.
  • Ne jamais dire qu’un bébé est mignon sinon un fantôme viendra le prendre.

SUPERSTITIONS LOCALES

  • Ne pas regarder en cachette des gens nus, sinon vos yeux fondront.
  • La lune contient un lapin.
  • Ne pas pointer du doigt un arc-en-ciel sinon votre doigt tombera.
  • La malchance s’abattra sur une maison si vous entrez par la fenêtre.

CHANCE ET MALCHANCE

  • A Koh Samui (et en  Thaïlande), pour le choix de la date du mariage, il est courant de consulter un moine ou un diseur de bonne fortune, pour déterminer le jour le plus adéquat. Ce processus est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. Certain jours deviennent malchanceux, dépendant du jour où vous êtes nés. Parfois, il est nécessaire de repousser la date du mariage de plusieurs mois afin de s’unir sous le bon jour !
  • Pour aider à choisir un nom pour un enfant thaï, un moine ou un astrologue demande le jour et l’heure de la naissance. Il consultera, alors, un mémoire afin de trouver les lettres qui apporteront de la chance si elles sont utilisées dans le nom. Et il n’est pas exceptionnel que quelqu’un étant particulièrement malchanceux décide un jour de changer de nom.

Source : Kohlidays

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cliquer ici pour ajouter votre propre texte

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com