Katoey : les Thaïlandais sont des “Femmes” comme les autres

Avec les “Katoey”, “Lady Boy” ou “She Male”, le “Troisième Sexe” est entré dans les mœurs en Thaïlande depuis bien longtemps déjà. “Elles” sont bien plus nombreuses dans ce pays que dans toute l’Europe réunie. Et bien plus visibles, car parfaitement insérées dans la société, où la différence ne suscite rien, et surtout pas de jugement moral. On peut être un homme, une femme ou les 2, voire ni l’un ni l’autre, tout le monde s’en fiche et cela n’empêche personne d’être respecté à sa juste valeur et de trouver un logement ou du travail. La tolérance est une des grande vertus de la Thaïlande…

C’est la religion bouddhiste qui serait sans doute à l’origine de cette ouverture d’esprit. En effet, certaines écoles du Bouddhisme ne font aucunement état d’une régulation de la vie sexuelle des croyants (sauf pour les moines et concernant l’adultère), contrairement à d’autres religions où l’homosexualité et formellement interdite et condamnée.

UN MOT QUI ENGLOBE UN LARGE SPECTRE

Selon le dictionnaire de l’Académie Royale Thaïlandaise, “Katoey” signifie “personne ayant à la fois le sexe masculin et le sexe féminin” ou “personne ayant l’esprit et la manière d’être opposé à son sexe d’origine”. Cette définition est vaste. En effet, non seulement elle désigne les catégories d’hermaphrodites et d’intersexués (un être humain dont les organes génitaux sont difficiles ou impossibles à définir comme mâles ou comme femelles selon les standards habituels), mais elle peut aussi comprendre le travestisme, le transgenre, voire le transsexualisme au sens occidental.

Avant l’arrivée des influences occidentales et la modernisation du pays mise en place par l’État thaïlandais, la catégorie “Katoey” semblait être une catégorie intermédiaire qui englobait toutes les catégories se distinguant des catégories d’homme et de femme : transgenres, travestis, hermaphrodites, aussi bien qu’homosexuels.

Dés lors, les “Katoey” sont des hommes qui ont décidé de devenir des femmes ou qui se comportent comme telles, à l’image des travestis. Ce phénomène est bien connu dans le Royaume de Siam. La société thaïe étant plutôt permissive et tolérante, la discrimination y est moindre, et “elles” sont donc plus visibles qu’ailleurs.

UNE INTÉGRATION GRADUELLE

Les “Katoey” sont extrêmement bien intégrées dans le Royaume (en apparence). Respectées et parfois même adulées, “elles” possèdent leurs concours de beauté spécifiques, dont le plus célèbre est sans nul doute l’élection de “Miss Tyffany”, un “Miss Univers Trans” qui remporte un énorme succès dans les médias, et notamment à la télévision, où ces émissions battent des records d’audience.

S’il semble que la plupart des “Katoey” thaïes n’aillent pas jusqu’au stade ultime (à savoir l’ablation du sexe), pour des raisons financières, “elles” sont nombreuses à se satisfaire de traitements hormonaux. Il y aurait environ 500 000 transsexuels accomplis dans le Royaume de Siam (pour 63 millions d’habitants), soit 20 fois plus qu’en France ! Cependant, les statistiques restent assez vagues à ce sujet.

Si de nombreuses “Katoey” affectionnent le monde du spectacle et des paillettes, certaines d’entre “elles”, pour subvenir à leurs besoins, se sont lancées malheureusement dans la prostitution. Malgré la grande tolérance dont fait preuve le Royaume de Siam à leur encontre, certaines “Lady Boy” sont chassées de chez “elles” et contraintes à vendre leur corps.

Heureusement, la majeur partie d’entre “elles” sont plutôt bien intégrées dans la société thaïe, et ont des métiers tout à fait respectables (pharmaciennes, hôtesses de l’air, infirmières, serveuses, vendeuses, actrices, danseuses..).

Malgré tout, “elles” sont encore marginalisées dans le monde de travail. Ainsi, certaines sont refusées par les employeurs à cause de leur parcours de transgenre, et se dirigent donc le plus souvent vers des métiers réservés aux femmes ou typiques des “Katoey”, comme les métiers d’esthéticiennes, de coiffeuses, de maquilleuses, de Danseuses de Cabaret, dans lesquelles elles sont acceptées voire valorisées et admirées.

Il est, ainsi, plus difficile pour les “Katoey” de percer dans les milieux “plus sérieux” comme fonctionnaires, professeurs, enseignants, politiciens, etc… Même si, de nos jours, on trouve de plus en plus de “Katoey” travaillant dans l’administration.

Malgré tout, encore aujourd’hui, une grande majorité des “Katoey” reste sans emploi.

En effet, le 29 septembre 2011, le Gouvernement d’alors annonçait qu’il serait, désormais, possible pour les “Katoey” de voir le genre “Mademoiselle” affiché sur leur carte d’identité. Une grande avancée, à n’en pas douter, dans l’intégration de ces personnes dans la société thaïe.

UNE AFFIRMATION DÈS LE PLUS JEUNE ÂGE

Dès le plus jeune âge, certains garçons ont décidé qu’ils étaient des filles. Pure lubie ou choix réel ? Dans tous les cas, leur choix est, généralement, respecté et on ne les empêche nullement de se grimer en filles. Ainsi, à l’école, il n’est pas rare de voir des garçons maquillés et affublés d’accessoires féminins. Cependant, l’uniforme reste pour eux celui des garçons.

Pourtant, à l’initiative d’un directeur d’école qui en avait assez des conflits filles-garçons-“Katoey”, quelques établissements sont maintenant équipés de toilettes réservées exclusivement aux “Katoey”. Contrairement à la plupart des pays occidentaux, le changement de sexe est accepté socialement, mais pas juridiquement.

Selon la loi, “elles” ne peuvent pas se marier avec un homme, car aucune législation n’autorise le mariage entre personnes du même sexe. Jusqu’à présent, les “Katoey” avaient des difficultés à voyager car leur passeport et leur carte d’identité indiquaient toujours qu’elles étaient des hommes.

Néanmoins, les hautes autorités du pays semblent avoir ouvert les yeux sur le phénomène et admettent enfin son existence.

DÉRIVES ET PROTECTION

Toutefois, derrière une pseudo-acceptation de ce “Troisième Sexe”, les “Katoey” ne seraient pas véritablement assimilées dans la société thaïlandaise, «elles» seraient juste tolérées. En effet, personne ne permettrait à son fils d’épouser une “Lady Boy”. Les hommes peuvent les fréquenter tant qu’ils ne sont pas mariés, mais en aucun cas les épouser; encore une fois, l’image sociale (primordiale dans le Pays du Sourire) ne supporte aucune transgression.

Autre problème, la tolérance peut se transformer, quelquefois, en phénomène de mode inquiétant : ainsi, certains adolescents d’à peine 13 ans prennent des traitements hormonaux pour ralentir leur puberté. L’ultime étape, celle de l’opération qui permet de changer de sexe, peut être envisagée à partir de 18 ans, seulement. Et pour les 18-20 ans, un accord parental est nécessaire. Cette législation permet d’éviter des changements de sexe trop hâtifs.

Aussi, depuis quelques années, la loi concernant le changement de sexe s’est durcie : à présent, les futurs transsexuels doivent respecter plusieurs obligations et contraintes avant de pouvoir subir ce type d’opération, afin de montrer qu’ils sont psychologiquement prêts. Ils doivent, ainsi, prouver qu’ils ont vécu comme une femme depuis au moins un an, pouvoir recevoir un traitement hormonal et obtenir l’approbation de 2 psychiatres.

Les petites annonces dans ce domaine seraient même légion dans les magazines thaïlandais. Suivant les cliniques, les prix de ces interventions chirurgicales oscilleraient entre 1 300 Euros (52 000 bahts) à 12 000 Euros (480 000 bahts). Un marché très lucratif, à n’en pas douter.

UN MARCHÉ TRÈS LUCRATIF

Évidemment, tout cela a un coût très onéreux. Beaucoup d’hommes en souffrance, qui ne rêvent que de l’opération ultime, économisent toute une vie pour “renaître dans le corps de la personne qu’ils ont toujours affirmé être”, souvent, au prix d’énormes sacrifices et, quelquefois même, aux dépends de leur propre santé (prise régulière d’hormones, pilules contraceptives, et autres coupe-faim…). Encore une fois, la prostitution reste, malheureusement, une des alternatives pour pouvoir rassembler l’argent nécessaire.

La Thaïlande s’est faite une spécialité dans la chirurgie de changement de sexe, attirant un nombre croissant de candidats du monde entier. Le pays compte certains des meilleurs chirurgiens plastiques au monde. En moyenne, environ 30 000 patients viendraient se faire opérer chaque année en Thaïlande pour changer de sexe, faisant du Royaume de Siam, la destination la plus appréciée pour ce type d’intervention.

Il existe, néanmoins, des cliniques (notamment à Bangkok) qui offrent des prestations bien en deçà des prix pratiqués dans les grands établissements reconnus en la matière, mais souvent celles-ci opèrent dans des conditions hygiéniques qui peuvent laisser à désirer.

Ainsi, un chirurgien de la capitale siamoise se targuerait de réaliser des interventions rapides sans l’utilisation de l’anesthésie générale. Ce dernier déclarerait avoir réalisé plus de 500 opérations de changement de sexe, et recevrait 2 à 3 patients chaque semaine.

LE DROIT A LA DIFFÉRENCE

A la télévision, les “Katoey” sont des personnages récurrents, emblématiques et très populaires, même s’ils sont souvent caricaturés en personnages extravagants et stéréotypés. L’attitude des Thaïlandais envers “elles” varie selon la classe sociale, l’âge, le sexe et la situation géographique. Les réactions vont de l’acceptation totale à la tolérance, de l’indifférence au rejet (même si c’est plutôt rare). Les “Katoey” ne souffrent pas réellement de malveillance ou de moqueries, les jugements personnels n’étant pas souvent exprimés de façon ostentatoire en Thaïlande.

En revanche, les problèmes peuvent intervenir dans la sphère plus étroite de la famille ou des amis proches qui peuvent éprouver de la honte ou de la gêne en leur présence, même si certaines d’entre elles ont une vie familiale épanouie, voire même des enfants (pour celles qui ne sont pas opérées). On retrouve la même problématique avec les fameuses “Tomboy” (les lesbiennes thaïes).

De nos jours, les “Katoey” négocient leur place en faisant preuve de leurs qualités personnelles et de leurs compétences, et en mettant également en évidence leurs autres privilèges : statut socio-économique, beauté, etc… pour obtenir une reconnaissance sociale qu'”elles” sont en droit d’acquérir et qu'”elles” ont chèrement gagné.

Malgré leur marginalité due à leur différence de genre, “elles” tentent de s’intégrer dans leurs milieux sociaux en adaptant leur image identitaire, mais aussi en assumant leurs responsabilités et en réussissant leur vie amoureuse, familiale et professionnelle.

Source Kohlidays

POUR NOUS

L’important…

GUIDE DE VOYAGE

Visionnez sur une seule page tout ce dont vous avez besoin de connaître, de voir, de faire sur Koh Samui. C’est une mine de renseignements pour vivre une expérience parfaite et un séjour inoubliable. VOIR

CARTE DE KOH SAMUI

En un seul coup d’oeil, découvrez la carte de l’île et tous ses quartiers, car ils sont tous différents les uns des autres. Idéal pour choisir l’endroit où passer ses vacances selon vos goûts et vos envies. VOIR

SE DÉPLACER

Partez à l’aventure autour de Koh Samui en scooter. C’est le moyen de déplacement idéal, et en toute liberté pour découvrir l’île. Comparez les différents modèles et réservez facilement. CHOISIR

…c’est Vous

SÉJOURNER

Choisissez, comparez et réservez votre séjour à travers une sélection locale d’hôtels et de Locations de vacances, ainsi qu’une liste exhaustive avec notre partenaire booking.com. DÉCOUVRIR

MANGER

Notre carnet des meilleurs adresses pour se restaurer. Des hommes et des femmes expatriés avec un ou plusieurs commerces à vous faire découvrir, pour une rencontre sympathique avec la vie locale. DÉCOUVRIR

VOS LOISIRS

Très très bientôt, Vivez la meilleure journée de vos vacances avec notre sélection d’expériences loisirs. (“En famille”, “Escapades en bateau”, “Cours de cuisine”, “Hors des sentiers battus”, etc…

POUR NOUS,
L’IMPORTANT C’EST VOUS !

GUIDE DE VOYAGE

Visionnez sur une seule page tout ce dont vous avez besoin de connaître, de voir, de faire sur Koh Samui. C’est une mine de renseignements pour vivre une expérience parfaite et un séjour inoubliable. VOIR

CARTE DE KOH SAMUI

En un seul coup d’oeil, découvrez la carte de l’île et tous ses quartiers, car ils sont tous différents les uns des autres. Idéal pour choisir l’endroit où passer ses vacances selon vos goûts et vos envies. VOIR

SÉJOURNER

Choisissez, comparez et réservez votre séjour à travers une sélection locale d’hôtels et de Locations de vacances, ainsi qu’une liste exhaustive avec notre partenaire booking.com. DÉCOUVRIR

MANGER

Notre carnet des meilleurs adresses pour se restaurer. Des hommes et des femmes expatriés avec un ou plusieurs commerces à vous faire découvrir, pour une rencontre sympathique avec la vie locale. DÉCOUVRIR

SE DÉPLACER

Partez à l’aventure autour de Koh Samui en scooter. C’est le moyen de déplacement idéal, et en toute liberté pour découvrir l’île. Comparez les différents modèles et réservez facilement. CHOISIR

VOS LOISIRS

Très très bientôt, Vivez la meilleure journée de vos vacances avec notre sélection d’expériences loisirs. (“En famille”, “Escapades en bateau”, “Cours de cuisine”, “Hors des sentiers battus”, etc…

RESTEZ INFORMÉ(E)

Ne jamais manquer une Information. Un événement de la Vie Locale, un super Discount, un Bon Plan ou, plus simplement, une Information concernant Koh Samui.

Abonnez-vous à notre Newsletter. C’est simple, efficace et, surtout, pratique.

Vous pouvez bien entendu vous désabonner à tout moment.

Chaque jour vers 13 heures (heure locale) vous recevrez le dernier article produit par notre rédaction. Beaucoup de sujets sont traités dans des catégories telles que : Information, Nourriture, Faune & flore, Tourisme, Vie pratique… et bien d’autres. Une mine d’infos pour toutes les personnes qui s’intéressent de près à la vie locale de Koh Samui.

Restez informé(e) avec notre notre Newsletter !

Abonnez-vous à notre Newsletter


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com