La Thaïlande serait-elle en train de devenir trop chère ?

Depuis quelques mois, de nombreuses voix s’élèvent parmi les Touristes et les Retraités qui résident en Thaïlande, concernant le Coût de la Vie du pays. En effet, celui-ci a augmenté drastiquement. En 2019, beaucoup d’étrangers ont pointé du doigt la fermeté du Baht qui s’est apprécié de 6,5% en 1 an par rapport aux autres monnaies (notamment, l’US Dollar et l’Euro) provoquant une baisse sensible du tourisme dans le Royaume, en particulier, parmi les Européens. Cependant, comme souvent, la réalité n’est pas tout à fait ce qu’elle paraît… 

En effet, s’il est facile de reprocher à la devise thaïlandaise d’être “responsable” du déclin des arrivées de touristes occidentaux dans le pays, les problèmes sont plus vastes et plus profonds que la simple appréciation de la monnaie.


En 2019, le Baht a continué de se renforcer depuis Janvier, en raison de l’excédent du compte courant du pays, tout en devenant une Monnaie Refuge pour les investisseurs du monde entier avec un US Dollar ne rapportant plus que 30 Bahts contre 36 Bahts, il y a quelques années, et un Euro avoisinant les 33 Bahts contre 40 Bahts, auparavant. De ce fait, l’industrie du tourisme thaïlandaise a été touché sensiblement, et beaucoup de professionnels locaux craignent que la situation ne se détériore avec un Baht qui pourrait atteindre moins de 30 Bahts par US Dollar d’ici l’année prochaine. Ajouter à cela, une inflation qui sévit dans le pays depuis un certain temps déjà… De leur coté, les Retraités étrangers qui vivent dans le Royaume perçoivent leurs pension en devises étrangères, et ont vu leur Pouvoir d’Achat fondre comme neige, lors de la conversion Euro ou US Dollar / Thaï Baht.

UNE MONNAIE REFUGE POUR LES INVESTISSEURS

D’après une études effectuée par le voyagiste “Diethelm Travel Group” (un des plus importants spécialistes en matière de voyages sur la zone Asie, et qui effectue régulièrement des analyses comparatives de prix), le coût des vacances dans les stations balnéaires populaires en Thaïlande serait maintenant égal ou supérieur à celui de la Grèce, l’Italie, l’Espagne, la Turquie ou de l’Egypte, plus proches géographiquement des Européens.

Le coût d’un Complexe Hôtelier 5***** à Koh Samui, Koh Phangan et Koh Samet atteindrait environ 500 US Dollars (en moyenne) par chambre et par nuit, petit-déjeuner américain compris. Ceci est similaire au coût d’une station balnéaire 5***** en Grèce, Italie et en Espagne, et plus cher qu’une propriété comparable en Turquie ou en Égypte, qui coûte 350 US Dollars la nuit.

Ça serait encore plus cher qu’une station de montagne en Allemagne, Autriche et en Suisse, qui coûte 450 US Dollars la chambre en haute saison estivale Juillet / Août.

Les prix des hôtels thaïlandais 4**** sur la plage présenteraient une tendance similaire (surtout, dans les zones touristiques) : ils coûteraient environ 350 US Dollars (en moyenne), tout comme leurs homologues en Grèce, Italie, Espagne, et sont supérieurs aux 200 US Dollars en Turquie et Égypte et 300 US Dollars en Allemagne, Autriche et en Suisse.

De ce fait, le prix des vacances en Thaïlande aurait augmenté d’environ 30% en US Dollar et de 40% en Euro au cours des 5 dernières années, principalement, en raison de l’appréciation du Baht et de l’inflation.

Actuellement, les hôtels situés dans les zones de villégiature réputées en Thaïlande coûteraient plus cher que les hôtels comparables en Europe, d’où un impact négatif à moyen et long terme, en particulier sur le marché des loisirs dans le Royaume.

UN TOURISME TOURNÉ VERS L’ASIE

Cependant, le Baht ne serait pas la seule cause d’inquiétude. Malgré l’appréciation de la monnaie nationale, de nombreux hôtels thaïlandais auraient décidé d’augmenter leurs tarifs car ils savent qu’ils peuvent compter sur les asiatiques (et notamment, les Chinois) qui viennent pour la première fois dans le Pays du Sourire… et qui reviendront, par la suite.

Ce choix économique qui favorise les visiteurs venus d’Asie (et surtout, de Chine) serait devenu un vrai problème pour certains voyageurs Européens haut de gamme pour qui le fait de se retrouver face une multitude de Chinois, souvent “bruyants” et “indisciplinés”, est devenu embarrassant et modifie l’atmosphère de l’établissement qui perd, à leurs yeux, de son prestige et de son merveilleux. C’est une des raisons pour laquelle cette clientèle européenne dotée d’un gros pouvoir d’achat, serait en train de déserter ces hôtels de luxe et la Thaïlande.

Fort heureusement, le Royaume a encore beaucoup à offrir : de nombreux endroits magnifiques et moins connus proposent des tarifs très concurrentiels, avec des hôtels qui ont maintenu leurs prix raisonnables et réussissent à faire tenir un taux de remplissage exemplaire durant l’année. Les autres, ceux qui n’ont pas su sentir le vent tourner et ont augmenté considérablement leurs tarifs, persuadés que la Thaïlande était “la” destination touristique par excellence pour les Asiatiques, se retrouvent, à présent, sur le marché avec des réductions parfois folles pour combler le manque à gagner.

Actuellement, le Pays du Sourire est en concurrence directe avec l’Europe du Sud, l’Egypte, le Mexique, les Caraïbes et l’Indonésie. Toutes ces contrées se livrent une guerre sans merci pour attirer le plus grand nombre de visiteurs (et notamment, la clientèle de 55 ans et plus qui est plus souple en matière de dates de voyages, et moins affectés par la force du Baht) à grand coup de Marketing, de Discounts, d’offres “all inclusive”…

Toujours d’après “Diethelm Travel Group”, certaines îles très renommées de Thaïlande, telles que Phuket ou Koh Samui seraient en baisse d’une année sur l’autre, due à une urbanisation intempestive et à la “sur-familiarité” (une clientèle avec un pouvoir d’achat passable). Dés lors, elles auraient perdu de leur prestige. En même temps, beaucoup de visiteurs utiliseraient les liaisons aériennes améliorées pour se rendre à Khao Lak, Koh Phangan, Koh Tao ou Koh Kood… qui paraissent plus authentiques et moins urbanisées. À moins que ces îles ne suivent le même chemin que leurs aînées et perdent leur qualité et leur unicité.

C’est le signe que le pays peine à atteindre son objectif de 39,8 millions de visiteurs cette année, déjà une révision à la baisse par rapport aux 40 millions de visiteurs ciblés précédemment. Et à en juger par la liste des pays pour lesquels les Frais de Visa sont supprimés, la Thaïlande s’appuie sur la Chine, l’Inde et un grand nombre de marchés émergents pour combler le déficit des marchés traditionnels tels que l’Europe.

Alors que les arrivées en provenance d’Inde compensent la faiblesse du marché chinois en 2019 (dont les ressortissants sont encore sous le choc du drame arrivé en 2018 au large de Phuket, avec le naufrage qui a provoqué la mort de 47 Chinois), l’agence de voyages de luxe “The Travel Planners India” met en garde contre la concurrence du Vietnam qui est une destination en pleine expansion et qui propose des vols sans escales depuis l’Inde.

Malgré tout, son directeur a déclaré que les destinations thaïlandaises telles que Phuket, Krabi, Koh Samui, Koh Phangan et Hua Hin auraient enregistré une croissance continue, année après année, grâce à 3 vols directs vers Bangkok et plusieurs vols directs en provenance d’Ahmedabad. De plus, les prix thaïlandais seraient favorables pour le haut de gamme du marché indien, qui subit, également, les effets du ralentissement économique indien.

Quoiqu’il en soit, l’année 2020 s’annoncerait sous de meilleurs hospices pour le tourisme dans le Royaume. Comme souvent, dans ce secteur d’activité, les choses ne sont jamais inéluctables…

Sources : Skift et Kohlidays

SURDÉVELOPPEMENT OU LE RENDEMENT A TOUT PRIX

Une autre raison de la faiblesse du secteur du tourisme serait du au surdéveloppement qui toucherait non seulement la Thaïlande, mais aussi le Vietnam et le Cambodge.

Beaucoup de professionnels prédisent que de nombreux hôtels à Bangkok, Pattaya, Hua Hin et Phuket seront transformés en Condominiums au cours des prochaines années, en raison de l’offre excédentaire et de la volonté des propriétaires de rentabiliser leurs investissements rapidement. Au Vietnam, certaines destinations de villégiature seraient “méconnaissables” depuis 5 ans, tandis que Sihanoukville au Sud du Cambodge ne serait qu’un désastre à tous les niveaux. Singapour serait une des rares cités-état qui se distingue dans la région pour la planification et le développement appropriés grâce à une politique d’urbanisation réfléchie et cohérente.

Evidemment, les goûts et les envies des voyageurs évoluent, et beaucoup recherchent le caractère unique de la Thaïlande. Ils seraient prêts à voyager un peu plus longtemps pour découvrir des lieux éloignés où ne vient pas s’entasser le tourisme de masse qui aboutit au “surtourisme”. Et la Thaïlande possède ces endroits calmes en abondance.

“Premier Holidays” (voyagiste britannique haut de gamme) déclare que l’incertitude sur le “Brexit”, qui se traduit par une Livre Sterling plus faible, associée à un Baht très fort, serait aussi une des causes de ce ralentissement. Les hôtels et complexes thaïlandais feraient des offres tactiques selon lesquelles les prix des séjours en Thaïlande demeureraient, généralement, comparables ou supérieurs à ceux des autres destinations d’Extrême-Orient. Le Royaume a toujours bénéficié de la réputation d’être une excellente destination gastronomique à un prix exceptionnel. Un Baht fort signifierait que manger en Thaïlande n’est plus aussi bon marché qu’auparavant. Cependant, les prix pratiqués dans la rue restent raisonnables.

Le Centre de recherche “Kasikorn” s’attend à ce que le marché européen total en Thaïlande baisse de 1,5% cette année par rapport à 2018 pour s’établir à 6,66 Millions d’Euros et ses dépenses à un repli de 1% par rapport à l’année précédente, pour s’établir à 15,4 Milliards de US Dollars (468 Milliards de Bahts). Pour 2019, le nombre d’arrivées de touristes européens en Thaïlande ne devrait pas retrouver sa croissance.

Dans l’intervalle, la Thaïlande a de nouveau prorogé de 6 mois sa dispense de Visa à l’arrivée pour les citoyens de 20 pays. Les frais de 2 000 Bahts pour un voyage d’agrément à Entrée Unique en Thaïlande ne dépassant pas 15 jours ont été supprimés à compter du début de ce mois.

RESTEZ INFORMÉ(E)

Ne jamais manquer une Information. Un événement de la Vie Locale, un super Discount, un Bon Plan ou, plus simplement, une Information concernant Koh Samui.

Abonnez-vous à notre Newsletter. C’est simple, efficace et, surtout, pratique.

Vous pouvez bien entendu vous désabonner à tout moment.

Chaque jour vers 13 heures (heure locale) vous recevrez le dernier article produit par notre rédaction. Beaucoup de sujets sont traités dans des catégories telles que : Information, Nourriture, Faune & flore, Tourisme, Vie pratique… et bien d’autres. Une mine d’infos pour toutes les personnes qui s’intéressent de près à la vie locale de Koh Samui.

Restez informé(e) avec notre notre Newsletter !

Abonnez-vous à notre Newsletter


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
The last comment needs to be approved.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com