Fumer sera bientôt interdit sur les Plages de Koh Samui

LA CHASSE AUX FUMEURS EST LANCÉE EN THAÏLANDE

Dés le mois Novembre 2017, le tabagisme sera interdit sur 20 grandes plages thaïlandaises (parmi lesquelles : Khao Takiab (Hua Hin), Cha-Am, Bang Saen (Chonburi), Pattaya Beach, Jomtien (Pattaya), Patong (Phuket), Laem Sing (Chanthaburi), Bophut (Koh Samui), Phrae et Klong Dao Beach (Koh Lanta), Sairee Beach (Chumphon), Mae Phim Beach (Rayong), Koh Khai Nai Nok et Nai (Koh Yao), Samila Beach (Songkhla), Tha Wa Sukri (Pattani), Tam Pang (Koh Sichang), Hua Hin…), mais ce n’est pas tout ! Les fumeurs qui enfreindront la loi seront passibles d’une année de prison ou une amende de 100 000 Bahts… voir les deux à la fois !

Même si cela risque de n’être qu’un effet d’annonce, l’objectif ne serait pas de sanctionner à tout prix, mais plutôt de décourager ou du moins de dissuader les fumeurs de jeter leurs mégots n’importe où et de respecter l’environnement. Attention, tout de même, à ne pas provoquer les autorités qui seraient enclin à faire quelques exemples, histoire de montrer que le Gouvernement a décidé de prendre à bras le corps ce problème de pollution. Aussi sévères et abruptes que puissent paraître ces sanctions, elles seraient conformes aux Ordonnances votées par le passé concernant les dommages causés à l’environnement dans le Royaume de Siam (s’inspirant des lois régissant dans les Parcs Maritimes du territoire).

Des études sérieuses (orchestrées, entre autre, par le Centre de Recherche et de Développement des ressources côtières d’Andaman) auraient démontré que les mégots de cigarettes seraient une cause majeure de dommages environnementaux, non seulement dans la mer et sur les plages, mais aussi dans tout le pays.

Par le biais des fumeurs (dans un premier temps), le Gouvernement thaï semblerait vouloir se débarrasser de l’image déplorable qui lui colle “à la peau” depuis plusieurs années : celle d’un pays qui serait l’un des plus grands pollueurs environnementaux dans le monde (à la sixième place, cette année). De leur côté, les Thaïlandais seraient de plus en plus préoccupés par le bien-être de l’environnement.

DES MÉGOTS QUI POLLUENT LE ROYAUME

100 millions de cigarettes seraient jetées chaque jour sur tout le territoire siamois. Un chiffre astronomique ! De plus, une fois dans l’eau, les mégots, au fil du temps, délivreraient des substances mortelles dans la nature et la chaîne alimentaire, tels que le cadmium (affilié à la famille du zinc) et le plomb.

Une prospection récente aurait démontré que 138 000 mégots de cigarettes seraient déposés sur les 2,5 kilomètres de plage de Patong Beach (Phuket) soit, en moyenne, 0,76 mégot  de cigarette par m² de sable.

Dés lors, les autorités auraient déclaré que les gens ne seraient plus autorisés à marcher le long des plages, une cigarette à la main, du fait qu’une grande proportion des mégots finiraient dans l’eau ou dans le sable.

Des dispositions seraient également étudiées pour interdire les gens de fumer sur tous les ferries et bateaux de plaisance dans les eaux thaïlandaises, du fait du danger majeur que représenterait les cigarettes jetées directement dans la mer.

A partir du mois de Novembre, les fumeurs seraient dans l’obligation d’éliminer leurs cigarettes dans des lieux spécialement créés pour l’occasion, et installés à l’entrée des plages. Evidemment, les autorités seraient sur les lieux pour faire appliquer la loi. Wait and see…

KOH SAMUI TOUCHÉE PAR CE FLÉAU

Parmi les plages qui seraient concernées par cette interdiction, on trouve celle de Bophut à Koh Samui. Cependant, il semblerait étonnant que seule cet endroit soit sous la coupe d’une telle loi. Il s’agirait plutôt de toute la zone de Tambon Bophut qui s’étendrait de Chaweng Noi à Bophut, soit tout le Nord-Est de l’île. Les plages de Lamai, Maenam, et celles de tout le Sud seraient en dehors du périmètre.

Cette mesure serait un test, en attendant que toutes les plages de l’île soient concernées dans un proche avenir. Quelle forme prendront ces espaces pour fumeurs à Koh Samui, nul ne le sait encore. Les autorités seront-elles vraiment enclin à sévir auprès des vacanciers ?

Outre les mégots de cigarettes, un autre fléau est en train d’empoisonner les terres de Koh Samui depuis quelque temps : les décharges sauvages que l’on voient surgir de part et d’autre dans la cocoteraie, le long de certaines routes publiques ou sur la Ring Road, à plusieurs endroits. Malgré la réaction des autorités locales qui essaient peu à peu de faire disparaître ces décharges et d’installer, à la place, des panneaux interdisant de jeter les ordures sous peine d’une amende de 20 000 Bahts, peu de changements notables seraient visibles. Les locaux continueraient à jeter leurs ordures n’importe où, du fait qu’il n’y a que très peu de lieux pour les stocker en vue du ramassage journalier. Quid de l’usine d’incinération qui serait toujours hors service depuis des années ? Et qu’en est-il de l’installation de poubelles sur les plages pour éviter de jeter à même le sable les restes de nourriture et autres bouteilles en plastique ? Plusieurs articles ont fait déjà état de la situation inquiétante (pour ne pas dire catastrophique) de la décharge à ciel ouvert monumentale de l’île qui arrive à un point de non retour, du fait qu’il n’y a aucune politique de gestion des déchets sur l’île depuis des lustres, et malgré un ramassage journalier avec les camion-poubelle à travers Koh Samui. On murmure qu’une entreprise privée issue du continent serait sur les rangs pour désengorger la décharge et ramener par containers entiers les détritus sur le sol thaïlandais en vue de les incinérer. Un travail de très longue haleine…

Pour enrayer ce fléau, plusieurs initiatives privées très dynamiques voient le jour un peu partout sur l’île et se lancent dans des opérations de nettoyage sur les plages, notamment. Thaïs et Farangs, unis dans un même élan pour préserver Koh Samui et faire que cette destination reste l’un des joyaux naturels du Royaume de Siam. La preuve qu’une prise de conscience est en train de se développer, enfin, qui pourrait aboutir à de vrais résultats durables…

Quoiqu’il en soit, de nombreux défis à relever pour Koh Samui qui influeront dans l’avenir touristique et écologique de ce petit Paradis, au moment où se tient à Phuket un meeting international sur les déchets et la mer.

Pour tous celles et ceux qui souhaitent participer activement à la préservation de Koh Samui, cliquer sur ces liens :

Samui Clean: Koh Samui Volunteer Clean Up Program

Trash Hero KohSamui

Clean The Beach Boot Camp – Koh Samui

Source : Kohlidays

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com