Moo Kata : Fondue Thaïe

Ce n’est un secret pour personne, les Thaïlandais adorent manger ! Ils passent à table plusieurs fois par jour, parfois même, jusqu’à 5 fois en une journée ! Une autre caractéristique des habitants de ce pays, c’est le fait de partager souvent ce moment en communauté, les plats sont ainsi proposés, échangés, distribués… afin que chacun soit assuré de pouvoir s’alimenter à sa faim.

Peu à peu, au fil des siècles, s’est constitué naturellement le “Moo Kata” (ou “Mookata”) : les gens se retrouvaient pour manger à même le sol, sur une natte autour d’un feu, rehaussée d’un poêlon. Évidemment, ce moment de convivialité et de communion est devenu au fil du temps, un des loisirs favoris des Thaïs.

Ce type de restaurant est particulièrement populaire dans le Pays du Sourire. Centré autour d’un large buffet en plein air, le “Moo Kata”, (littéralement “poêle porc”), reste un des grands plaisirs des familles thaïes. Il en existe à peu près partout dans le Royaume de Siam. Cependant, si les locaux (et les expatriés) sont familiarisés depuis longtemps avec ce genre de barbecue, peu de voyageurs ont entendu parler de ce grand moment de détente typiquement siamois.

Le “Moo Kata” est une véritable institution en Thaïlande. C’est surtout l’occasion de se retrouver ensemble, pour une fête de famille ou entre amis, autour d’un buffet et d’un appareil à l’aspect pour le moins étrange : un grill en forme de dôme en aluminium est posé sur un petit foyer en terre alimenté par des braises de charbon de bois incandescentes. Tout autour du dôme, se trouve une rigole circulaire contenant le bouillon à base d’eau chaude, de toutes sortes d’ingrédients (légumes, boulettes de viande ou de poisson, nouilles…), et de sucs de cuisson provenant du grill. Au sommet du récipient, on peut tout y faire griller, les tranches de lards (placées au centre du “Moo Kata”, elles produiront le jus et donneront toute sa saveur aux différents mets), les crevettes, les calamars, la viande (poulet ou porc en fines lamelles), les légumes… A l’aide de petites louches individuelles et de baguettes (pour les nouilles), on dispose de la nourriture et du bouillon que l’on transvase dans des bols et assiettes.

Le poêlon est placé au centre de la table, chacun des convives déposant ses aliments dans une ambiance festive et bon enfant où l’alcool, généralement, coule à flot. Le tout est servi avec plusieurs sauces, dont la célèbre sauce “Su-Ki”, afin de relever le goût.

Un conseil, ne pas toucher le pot dans lequel se trouvent les braises, sous peine de se brûler.

Les restaurants “Moo Kata” proposent des buffets immenses et à volonté, en plein air, qui sont extrêmement populaires en Thaïlande. Généralement, ces endroits se divisent en 3 grandes parties : une zone de tables à ciel ouvert, une zone de tables sous préau et une zone buffet où se trouve toute la nourriture. Ils sont ouverts, généralement, de 17 heures à minuit.

Pour choisir un “Moo Kata” de qualité, il suffit de voir le monde qui s’y trouve. Si le lieu est bondé de clients (jusqu’à plusieurs centaines d’amateurs locaux, de toutes classes sociales confondues), vous pouvez être assurés que c’est un établissement de qualité. Le “turn over” en matière de nourriture s’y fait régulièrement, et la fraîcheur des produits y sera plus que satisfaisante. En même temps que les ingrédients pour le “Moo Kata”, de nombreux plats typiques vous seront proposés aussi, tandis que le choix des desserts y est, en moyenne, assez restreint, avec des fruits et des spécialités aux couleurs et à la consistance incongrues, rehaussées par une saveur toute particulière.

Le principe du “Moo Kata” est très simple : vous vous installez à une table, on vient vous prendre la commande des boissons. Pendant que vous vous dirigez vers le buffet, la mise en place est faite, et le matériel à “fondue” est prêt à l’emploi. Il ne reste plus qu’à vous asseoir et à vous régaler ! Vous payez une somme forfaitaire à la fin du dîner, (généralement, aux alentours de 200 bahts. Certains, à moins de 100 bahts avec un choix plus limité), sachant que vous pouvez manger tout ce que vous voulez, et autant de fois que vous le désirez. Les boissons sont en sus. Il n’est pas rare de voir surgir des locaux avec leur bouteille de whisky dans les mains, soigneusement emballée dans du papier, et la poser fièrement sur la table. Celle-ci sera vidée en un rien de temps, accompagnée de sodas et de glaçons renouvelés régulièrement lors du service. Les restaurants “Moo Kata” offrent à leur clientèle un très large choix de produits alimentaires à volonté :

* Viandes diverses et variées
* Produits de la mer
* Légumes (classiques et plus exotiques)
* Salades typiques
* Plats de nouilles au choix
* Spécialités thaïes
* Frites
* Sauces multiples
* Desserts thaïlandais et fruits de saison
* Glaces

Habituellement, on va au “Moo Kata” pour le prix et pour la diversité des aliments, mais surtout pour l’ambiance faite de bruits, de mouvements et d’odeurs… Certains étrangers aiment venir là juste pour s’imprégner des coutumes et de la vie locales, notamment avec ses salles immenses, souvent faites de bric et de broc (bien que la plupart des restaurants soient très bien agencés et de bonne facture), avec ses nombreuses tables disposées de manière ordonnée, disséminées partout dans la salle, autour desquelles des familles entières se retrouvent pour passer du bon temps ensemble (avec souvent, plusieurs générations à la clef). Pendant ce temps, une armada de serveurs (ses) s’attellent au service ou débarrassent en vue des prochains clients. Les gens vont et viennent devant le buffet, les assiettes remplies de victuailles, dans un brouhaha qui sent bon la Thaïlande. Les “Farangs” y sont souvent très peu représentés (exceptés les expatriés habitués), ce qui renforce cette impression d’immersion et de dépaysement que l’on ressent une fois que l’on s’engage dans ce lieu.

Malgré leur succès indéniable, les restaurants “Moo Kata” ont, cependant, de plus en plus de difficultés à tenir un buffet à volonté à un tarif imbattable. En effet, les prix des aliments ont tendance à augmenter sensiblement; dès lors, ces établissements sont obligés de s’adapter en réduisant drastiquement les coûts de production et en s’éloignant de plus en plus des zones trop touristiques. Quoiqu’il en soit, il serait dommage de ne pas goûter à ce plaisir durant votre séjour, ne serait-ce que pour l’atmosphère qui s’en dégage.

A Koh Samui, il existe de nombreux restaurants “Moo Kata”, que ce soit dans les quartiers de Chaweng, Lamai, Bophut ou Maenam. Plusieurs sortent du lot, notamment, celui qui se trouve à Bophut, à quelques dizaines de mètres de “Fishermans Village”, à environ 50 mètres avant les feux de signalisation (à gauche, si l’on vient de Chaweng), juste en face du Wat Bophut (reconnaissable par son grand mur jaune). L’établissement est facilement identifiable par ses néons extérieurs qui délimitent son entrée. Il est, habituellement, bondé de clients locaux (signe de qualité) et de résidents étrangers. On peut se garer facilement aux abords de la route et à l’intérieur du restaurant, que l’on soit en voiture ou en 2-Roues. Compter moins de 200 bahts / personne (hors boissons).

A Chaweng, le fameux “Guru”, situé sur la “Ring Road”, sur la droite (si vous venez de Lamai), juste avant le feu de signalisation (celui qui se trouve en amont du “Tesco Lotus Chaweng”). L’endroit est assez récent, plutôt touristique, et regorge de clients locaux, mais aussi de Chinois et de voyageurs étrangers. Comptez environ 200 bahts / personne, sans les boissons. Le choix des ingrédients est très vaste et la qualité est au rendez-vous.

A Chaweng, encore, sur la route “Bond Kai Road”, en direction de Bang Rak, vous trouverez 2 “Moo Kata”, à quelques dizaines de mètres de distance l’un de l’autre, très typiques, et essentiellement remplis de locaux, dans une atmosphère bon enfant, plutôt rustique et assez bruyante. Les tarifs y sont assez modérés (environ 200 bahts / personne + boissons).

Source : Kohlidays

1 réponse
  1. Adrieen
    Adrieen dit :

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces infos, c’est vraiment très tentant ! Je compte en acheter un mais j’aimerais avoir une information. Pensez-vous qu’il soit possible d’utiliser ce grill en intérieur avec du charbon ou bien est-ce obligatoirement au gaz à cause de la fumée ?
    Merci d’avance !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com