Coronavirus : Vérités et Légendes Urbaines en Thaïlande (et Ailleurs…)

A l’heure actuelle où les experts du monde entier semblent nous préparer à une pandémie concernant le “2019-nCoV”, tandis que le nombre de malades et de morts continue d’augmenter jour après jour à travers le monde (plus de 1 670 morts (dont 1 un en France, un touriste Chinois de 80 ans) et plus de 69 000 infectés dans 24 pays à ce jour contre plus de 9 800 personnes rétablies), il n’est pas surprenant que de nombreux mythes et des légendes urbaines aient vu le jour autour du Coronavirus et se multiplient, à la fois, sur la façon dont il se propage et sur la façon de le prévenir.

Grâce ou à cause des réseaux sociaux et aux médias, tout et n’importe quoi a été dit et publié sur ce Virus, provoquant une certaine confusion et une vraie psychose parmi l’opinion publique, que ce soit en Thaïlande ou partout dans le monde. Comme toujours, dans pareille situation, les pires rumeurs alarmistes et aléatoires, “Fake News”, vidéos apocalyptiques, remèdes “miracles”, et autres thèses de complot prolifèrent et se propagent plus vite que le Coronavirus lui-même, pour le plus grand plaisir des “Trolls”, histoire de souffler sur les braises et de rendre indémêlable le vrai du faux. La nature humaine est ainsi faite…

Heureusement, à l’aide des informations publiées régulièrement sur les sites Web de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ou du Gouvernement Français, il est possible de séparer le bon grain de l’ivraie et d’avoir les vrais renseignements et conseils concernant ce germe. L’OMS et les Organisations de Santé Locales (tel que le Department of Desease Control en Thaïlande) sont, à ce jour, les seuls Organismes de Santé qui font autorité en la matière. 

Dans le Pays du Sourire, à ce jour, on compte 34 cas officiellement répertoriés, 14 guérisons et aucun mort.


PAS ENCORE DE VACCIN MIRACLE

A l’heure actuelle, il n’y a AUCUN médicament spécifique pour prévenir ou traiter le Coronavirus.

Il n’existe aucun Vaccin ou combinaison de Médicaments dont on sait qu’ils préviennent ou traitent le Virus. Mais cela ne signifie pas que vous ne devriez pas chercher des soins appropriés, car les professionnels de la santé peuvent toujours atténuer les symptômes de la maladie pendant que votre corps lutte contre le Virus.

A ce sujet, le Directeur général de l’OMS déclare qu’une campagne de recherche mondiale est en cours pour trouver un Vaccin ou un remède contre le Virus : “Il est essentiel d’exploiter le pouvoir de la science pour maîtriser cette épidémie. Il y a des questions auxquelles nous devons répondre et des outils dont nous avons besoin développés le plus rapidement possible. L’OMS joue un rôle de coordination important en rassemblant la communauté scientifique pour identifier les priorités de recherche et accélérer les progrès.”

NE PAS CONFONDRE VIRUS ET BACTÉRIE

Cela devrait, également, être évident, mais les Médicaments Antibactériens ne sont pas efficaces contre le Coronavirus ou tout autre Virus, en général. Ils sont efficaces uniquement contre les Bactéries. Néanmoins, si vous êtes à l’hôpital avec des symptômes du Virus, les médecins peuvent choisir de vous prescrire des médicaments antibactériens car des co-infections sont possibles.

Le Virus et la Bactérie sont tous les 2 des Microbes qui peuvent entraîner des maladies, mais ils sont différents. Et surtout, ils ne se soignent pas de la même façon ! Ils ne s’installent pas dans l’organisme de la même manière et, surtout, ils ne peuvent pas être traités avec les mêmes médicaments.

Le Coronavirus affecte tout le monde, pas seulement les personnes âgées et les enfants. S’il est vrai que les groupes d’âge plus âgés et plus jeunes, et les personnes souffrant de maladies préexistantes telles que l’asthme, le diabète et les maladies cardiaques, semblent être plus à risque de devenir gravement malades à cause du virus, les personnes de tous âges peuvent être infectées.

Liste des choses qui NE préviennent ou guérissent EN AUCUN CAS (!) l’infection par le Coronavirus :

  • Mettre de l’huile de sésame sur la peau,
  • Manger de l’ail,
  • Bain de bouche,
  • Se rincer le nez avec une solution saline,
  • Lampes UV,
  • Sèche-Mains,
  • Pulvériser de l’alcool ou du chlore sur tout le corps,
  • Prendre régulièrement de la Vitamine “C”.

FLORILÈGE D’IDÉES REÇUES

  • Aucune transmission par voie alimentaire (on peut continuer à manger Chinois, sans problème. Pour information, quand la viande ou le poisson est cuit, les Virus sont détruits),
  • Pas de contamination par l’eau,
  • Les animaux de compagnie ne propagent pas le Coronavirus (il est, cependant, conseillé de se laver les mains à l’eau et au savon après un contact avec eux),
  • Aucun élément en faveur d’une transmission par les fluides sexuels à ce stade (si vous ne revenez pas d’une zone de circulation active du Virus et n’avez pas été en contact avec des personnes infectées, vous avez tous le loisir d’avoir des rapports),
  • Il n’existe aucun “Spray Anti-Coronavirus” !
  • Le Virus n’a pas de Nationalité ! (message à l’attention des comportements racistes dont sont victimes certaines personnes d’origine asiatique),
  • Le Coronavirus n’a pas été créé en laboratoire par les Américains, ni par un scientifique chinois travaillant pour l’institut d’épidémiologie de Wuhan,
  • L’origine du Coronavirus n’a rien à voir avec la consommation de soupe de Chauve-Souris.

LE MASQUE, EN CAS DE SYMPTÔMES, SEULEMENT

Les masques chirurgicaux ont le vent en poupe depuis l’apparition du nouveau Coronavirus. A tel point que l’OMS vient de décréter une pénurie mondiale d’équipements de protection. Même s’ils rencontrent un franc succès en Thaïlande et à travers le monde, les masques chirurgicaux ne permettent pas de se protéger efficacement du “2019-nCoV”.

Comme le précise l’OMS, le port du masque est indiqué uniquement si l’on présente des symptômes relatifs au Coronavirus. Cette recommandation est valable pour différents types de Virus, y compris la grippe. Quand on porte un masque, c’est pour éviter de transmettre les Virus à son entourage. Encore faut-il le porter correctement…

Par ailleurs, les masques faciaux, quels qu’ils soient, ne doivent ni être réutilisés ni lavés. Ils sont à usage unique.

Coronavirus Thailand

Le Coronavirus se transmet quand on tousse, par projection de salive ou par le contact physique. Mais à ce stade, il est impossible de savoir si les selles sont une source de contamination. Des traces du virus ont bien été retrouvées dans les selles de certains malades, y compris en France. Mais on ne sait pas si ce sont des traces d’un virus “mort”, ou bien encore actif et susceptible de contaminer. L’enjeu est particulièrement important pour les pays peu développés, où le système d’évacuation des eaux usées est parfois inexistant.

Sources : TheThaiger, Santé Magazine et Kohlidays

SCANNERS THERMIQUES, ACTIFS JUSQU’À UN CERTAIN POINT

Les scanners thermiques dans les centres commerciaux et les aéroports sont efficaces jusqu’à un certain point pour détecter les personnes qui ont développé une fièvre, mais il n’y a pas encore de scanner magique qui détecte les Virus. Ces outils de prévention ne peuvent pas détecter les personnes infectées qui n’ont pas encore de fièvre. En effet, il faut de 2 à 10 jours pour développer des symptômes.

Enfin, sachez que vous recevez probablement un colis de Chine en toute sécurité. En effet, l’analyse de l’OMS montre que le Coronavirus ne survit pas longtemps sur des objets tels que des lettres ou des colis, donc recevoir un colis du Pays du Soleil Couchant est sans danger… à moins que votre facteur ne soit porteur du Virus.

Selon une étude Chinoise très récente, le temps d’incubation concernant le Coronavirus serait plus long que prévu, soit jusqu’à 24 jours au lieu. Sauf que cette étude n’a pas été vérifiée par d’autres scientifiques. La grande majorité des chercheurs français estime donc qu’elle n’est pas assez fiable et qu’en réalité la période d’incubation moyenne reste bien de 3 à 5 jours, avec un maximum à 14 jours.

Les experts chinois ont, également, observé que la fièvre ne serait pas un symptôme systématique de la maladie (56% des malades n’avaient pas de fièvre, moins de 37,5 degrés lors de leur arrivée à l’hôpital). Cela pourrait remettre en question la stratégie de dépistage aujourd’hui mise en place… Wait and see.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com