Tourisme en Thaïlande : les Chinois, en Avant, Toute !

Malgré une Année 2019 en demi teinte sur le plan du Tourisme auprès des voyageurs Chinois, la Thaïlande reste une destination extrêmement populaire parmi les ressortissants de l’Empire du Milieu. Même si on note une forte désaffection de leur part durant les 8 premiers mois de l’année (-12,08% par rapport à la même période l’an dernier) due, en grande partie, à la catastrophe survenue à Phuket en Juillet dernier, lors du naufrage d’un Ferry qui a coûté la vie à plus de 45 personnes (principalement, des Chinois), ils restent largement en tête de liste des visiteurs étrangers. 

Une chose est sûre, dans les années à venir, le Pays du Sourire va continuer à “bichonner” et accentuer les gestes “amicaux” envers ces touristes aux portefeuilles bien garnis et qui ont une grande soif de dépenser, sachant qu’ils ne seraient, actuellement, que 8,7% d’entre eux à posséder un passeport (soient 120 millions de personnes… sur une population totale de 1,39 Milliard d’habitants en 2018).

Une manne financière hors du commun qui attise bien des appétits, et dont le Royaume espère profiter au maximum.

Les habitudes de voyage des Touristes Chinois évoluent d’année en année. Pour la première fois, on note qu’ils sont plus susceptibles de voyager à proximité de chez eux, dans des pays limitrophes, tels que le Vietnam, le Cambodge, le Myanmar et, évidemment… la Thaïlande.

Aussi, les autorités thaïlandaises prévoient que le tourisme passera de 38 millions à plus de 79 millions d’ici 2030… grâce, en grande partie, aux Chinois.

UN MARCHÉ EN PLEINE EXPANSION

Après la terrible catastrophe maritime survenue en Juillet 2018 sur Phuket, qui a vu la mort et la disparition de plusieurs dizaines de touristes Chinois, la Thaïlande ne pouvait que faire amende honorable et être la plus réactive possible pour palier à l’image déplorable dont elle était victime auprès de la Chine, mais surtout, au manque à gagner. Dés lors, les autorités thaïes ont très vite annoncé officiellement plusieurs mesures exceptionnelles en direction des touristes Chinois (exemption des Frais de Visa à l’arrivée pendant 60 jours (qui prévaut aussi pour 21 pays), création d’une file prioritaire aux contrôles de l’Immigration dans aéroports de Bangkok), ainsi qu’une promotion assidue de la “Destination Thaïlande” en Chine par le biais d’un accord avec le géant chinois du commerce en ligne “Alibaba”.

Même si, par la suite, les réservations des Chinois sont restées bien en deçà des espérances depuis Août 2018 jusqu’à présent, le Royaume continue inlassablement son travail de séduction auprès d’eux. En toile de mire, l’année 2020, durant laquelle (selon l’Agence “Jing Travel”, plate-forme de référence pour les entreprises et les professionnels qui cherchent à mieux comprendre le voyageur chinois dans le monde), le nombre de Visas délivrés par les autorités chinoises pour leurs ressortissants devrait doubler, ce qui signifie que 240 millions de Chinois seraient en mesure de voyager (plus de 3 fois la population thaïlandaise, estimée à 69,3 millions d’habitants).

DES TOURISTES QUI DÉPENSENT

Enfin, autre point non négligeable, malgré l’idée reçue qui sous entendrait que les touristes Chinois dépenseraient beaucoup moins que les Occidentaux, il n’en n’est rien. Bien au contraire ! Les dépenses chinoises en Thaïlande s’élèveraient à 15 342 000 000 US Dollars par an, soit plus que tout autre pays. La dépense moyenne par jour pour un touriste chinois dans le Royaume est de 193 US Dollars environ (ce qui représente 53% de plus que la moyenne des Européens qui dépensent un peu plus de 125 US Dollars par jour).

C’est peu de dire que les touristes Chinois n’ont pas bonne réputation auprès des “Farangs” (“étrangers”) qui résident dans le Royaume et auprès des touristes qui souvent les fuient comme la Peste car ils sont bruyants, peu respectueux des mœurs et culture locales, sales, sans gêne… du fait, surtout, de leur inexpérience des voyages.

Si beaucoup de Thaïs semblent éprouver les mêmes sentiments mitigés vis à vis des Chinois, ils restent pragmatiques quant aux bienfaits financiers qu’ils peuvent leur apporter : en effet, les touristes Chinois ne sont pas avares de dépenses pour les tours, excursions, massages (pouvant s’adonner jusqu’à 5 attractions par jour), et pour tout ce qui touche à la nourriture, faisant les beaux jours des restaurants, marchés typiques, “Street Food”, boutiques en tous genres… Ainsi que des hôtels et des Locations de Vacances, (les Chinois ayant pris l’habitude de faire plusieurs “petits” séjours dans différents hébergements durant leur passage en Thaïlande, mixant Biens immobiliers locatifs et Resorts).

Cependant, aux dernière nouvelles, des distensions au sein du Gouvernement se seraient révélées au grand jour concernant cette proposition, le Premier Ministre s’opposerait à cette gratification. Wait and see… Quoiqu’il en soit, comme on peut le voir, le “Tourisme Chinois” a encore de très beaux jours devant lui en Thaïlande.

Sources : Dan about Thailand et Kohlidays

DISPENSE DE FRAIS DE VISA

Les Occidentaux (notamment, les Européens) ne représenteraient plus qu’une “niche” pour la Thaïlande qui semble avoir définitivement “choisi son Camp”. Difficile d’en vouloir à ce pays lorsqu’on regarde les chiffres référencés par “ATTA” (“Association of Thai Travel Agents”) : au 10 Août 2019, les statistiques montrent que la France représente 0,92% des arrivée dans le Royaume contre 1,98% pour les Anglais, 1,29% pour les Allemands, 5,19% pour les Japonais, 4,05% pour les Coréens, 2,90% pour les Indiens ou 6,78% pour les Russes, et… 57,80% pour les Chinois !

Dès lors, on comprend mieux l’empressement des autorités thaïlandaises pour attirer de plus en plus de touristes Chinois dans leur territoire. Le dernier geste en date : le Gouvernement a proposé, il y a quelques jours, la gratuité pour les Exemptions de Visas pour les touristes Chinois et Indiens (autre gros marché porteur dans les années à venir…) pendant 1 an. Cette Exemption de Visa permettrait à ses possesseurs de voyager dans le Royaume pour une durée de 15 jours.

La suppression des Frais de Visas prendrait effet le 1 Novembre 2019 pour une durée de 12 mois, de quoi inciter de nombreux visiteurs des 2 puissances à passer leurs vacances dans le Royaume (le nombre d’arrivées en provenance d’Inde a connu une augmentation sensible de 24%, soient 978 000 durant le premier semestre 2019).

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com