Koh Samui, ces Chers Terrains…

Koh Samui reste une destination de choix pour l’achat de biens immobiliers, quels qu’ils soient… Pour cette raison, les prix des terrains ont connu une augmentation très importante, en l’espace de quelques années, sur l’ensemble de l’île avec des montants pouvant atteindre des sommes faramineuses, notamment, en bordure de mer.

Malgré tout, l’engouement que suscite l’île n’a jamais été aussi important auprès des touristes et autres investisseurs étrangers, et encore plus, avec l’arrivée en force des voyageurs Chinois, dont l’appétit pour l’achat de biens immobiliers et de terres locales semblent sans limite.

Voici donc un état des lieux sur la spéculation immobilière concernant les terrains sur Koh Samui.

 


La Terre, une grande Richesse pour les Thaïs

A Chaweng (la première station balnéaire de l’île et l’une des plus populaires auprès des touristes avec Lamai (Centre Est) et Bophut (Nord Est), la terre pourrait valoir jusqu’à 120 millions de Bahts (!) le rai (1 600 m²), du moment que celle-ci toucherait la plage, d’après les déclarations de l’agence indépendante d’experts immobiliers “Agency for Real Estate Affairs“. Petite précision, tout de même : plus la longueur du front de mer serait importante, plus le terrain aurait de la valeur.

L’agence a suivi l’évolution des prix des terrains sur Koh Samui depuis 2011 et aurait constaté une hausse moyenne de 35% (!) au cours des 8 dernières années. L’augmentation n’aurait avoisiné que de 2,4% de 2011 à 2012, en raison d’un ralentissement économique. Cependant, les prix seraient repartis, à nouveau, nettement à la hausse à partir de 2013. Les prix des terres pour des parcelles de 5 rai, le long de la route de la plage de Chaweng (Centre Est), avoisineraient les 300 000 Bahts par mètre carré.

Cependant, le Ministère des Terres (“Land Department”) évaluerait la moyenne des prix des terrains en bord de mer, à seulement 4 millions de Bahts par rai. C’est sans compter l’engouement des visiteurs étrangers (et nationaux) pour Koh Samui, et surtout, l’appétit incommensurable des propriétaires locaux qui souhaiteraient avant tout profiter au maximum de cette manne financière en imposant des montants très élevés. En tête de peloton, on trouverait aussi des terrains en bordure de plage à Lamai à (environ) 50 millions de Bahts le rai et à partir de 30/40 millions de Bahts le rai à Bophut (très sollicitée par les investisseurs), tandis que la plage de Choeng Mon (Nord Est) connaîtrait, actuellement, une inflation phénoménale, suivie de près par celle de Maenam (Nord), avec des tarifs avoisinants. Toujours très recherchée, surtout, par les investisseurs Chinois, la zone de Chaweng Noi, voit pulluler une multitude de villas de luxe et autres programmes immobiliers, du fait de sa situation géographique et ses vues mer incomparables.

Les prix les “moins” chers (environ 15 millions de Bahts par rai…), en bordure de plage sur Koh Samui, se trouveraient à Bang Kao (Sud Est), Laem Phang Ka (Sud Ouest) et Taling Ngam (Centre Ouest). Mais la terre disponible sur ces tronçons de plage serait difficile à trouver. La zone qui aurait connu la plus forte hausse depuis 2011 demeurerait la région de Laem Yai (Nord-Ouest), où les tarifs auraient triplé pour atteindre 15 millions de Bahts par rai.

Une chose à savoir : même à ces prix qui semblent prohibitifs, les terrains en bord de mer seraient très recherchés (car très rares, voire quasi impossible à trouver en ce qui concerne les plages de Chaweng, Lamai et Bophut) par les investisseurs étrangers et locaux (notamment, pour des établissements hôteliers ou balnéaires haut de gamme), et seraient accaparés en un rien de temps ! Dés lors, les propriétaires locaux auraient trouvé la parade. Ils ne vendraient pas leurs parcelles, et préféreraient louer par le biais d’un “lease” (renouvelable, la majeur partie des cas) à un tarif très élevé : une manière simple et très lucrative de s’enrichir.

Quoiqu’il en soit, il est toujours préférable de se renseigner auprès de professionnels locaux (Agences Immobilières) pour ce type d’acquisition car ils sont souvent les mieux placés pour répondre à la demande, trouver les meilleurs offres et compromis, et vous guider à travers les méandres administratifs et les impératifs liés à la loi thaïlandaise en la matière.

Vue mer ou Vue Cocoteraie : Propriétés aux Prix très variables

Evidemment, plus on s’éloigne des plages, plus les prix tendraient vers la baisse. Quoique… Tout dépend, une nouvelle fois, de la zone géographique où se trouvent ces biens et si on opte pour une vue mer ou cocoteraie. La vue mer étant, comme chacun sait, beaucoup plus onéreuse, surtout, à Koh Samui. A titre d’exemple, un terrain d’1 rai à Lamai, en pleine cocoteraie (sans vue mer), tournerait autour de 4 à 6 millions de Bahts. A Chaweng, le même type de bien se monterait, en moyenne, autour de 6/8 millions de Bahts le rai, et jusqu’à 12 millions de Bahts le rai avec vue mer (sensiblement pareil qu’à Bophut). Mais les prix peuvent varier du quitte au double, d’une parcelle à une autre, selon le bon vouloir du propriétaire, et quelque soit sa superficie. Il n’y a aucune règle !

Par contre, une chose très importante à prendre en considération : le fait que le terrain soit viabilisé ou pas (électricité, eau et route d’accès) qui pourrait être inclus dans le prix… ou pas. Plus on se dirige dans les parties Sud Ouest-Centre Ouest de l’île (la zone la moins développée, mais aussi la plus sauvage et la plus authentique), plus les tarifs auraient tendance à être intéressants (avec 1 rai à 2,5 millions de Bahts vers Taling Ngam ou Lipa Noi, avec possibilité d’avoir une vue mer).

L’île offre encore de très beaux “Spots”, au cœur d’une nature luxuriante, avec des vues imprenables sur le “Grand Bleu” et les îles environnantes. En ce qui concerne le bord de mer des principales stations balnéaires de Koh Samui, il n’y aurait pratiquement plus de terrains disponibles (aux dires des professionnels), tandis qu’en amont, dans la cocoteraie, ceux-ci commenceraient à se faire rares, d’où l’inflation des prix. Le fait est qu’il faut prendre le temps de chiner à travers l’île, des opportunités peuvent toujours se créer au grès des balades et des rencontres avec les habitants… Quoiqu’il en soit, il resterait plusieurs terres à des tarifs vraiment très concurrentiels sur Koh Samui… mais connues seulement des locaux qui garderaient jalousement ces trésors. Eux seuls connaîtraient les prix réels des terrains sur l’île, qui seraient bien moins chers en vérité. Mais l’urbanisme et le tourisme de masse aidant, les Thaïs seraient devenus très (trop ?) gourmands et vendraient, dorénavant, leurs biens à prix d’or (surtout, ceux en bordure de plage ou vue mer).

Des Lois contre l’Urbanisation sauvage

En effet, beaucoup de visiteurs rêvent encore et toujours d’acheter des terrains sur l’île, en vue d’y habiter ou de faire des opérations financières rentables (locations de vacances, construction et vente de villas “clef en main”). Ils ne sont pas freinés par les tarifs pratiqués qui restent encore compétitifs par rapport à la France ou d’autres nations dans le monde. Les Chinois l’ont bien compris, d’ailleurs, qui seraient les premiers investisseurs sur Koh Samui et achèteraient à tout va en vue de futurs projets immobiliers ou seraient prêts à dépenser sans compter pour des villas à l’architecture contemporaine avec vue mer.

Koh Samui continue de faire rêver, à juste titre. L’île possède de très nombreux Atouts, tandis que les principales chaînes hôtelières de luxe internationales ont pignon sur rue et plusieurs Hôpitaux aux normes et confort occidentaux se sont installés ici. Aux autorités locales de faire en sorte, maintenant, que l’île ne se transforme pas en une nouvelle destination “bétonnée”, au même titre que Pattaya ou Phuket. Au dire de certains (les nostalgiques qui ont connu ce territoire dans les années 70/80), elle aurait tendance à en prendre quelque peu le chemin.

Heureusement, des lois existent qui structurent et protègent Koh Samui contre un urbanise sauvage (interdiction de construire à moins de 10 mètres des plages, de 10 mètres à 50 mètres de la mer : interdiction de construire une habitation supérieure à 75 m² et 6 mètres de hauteur par module; dans l’île, interdiction de construire des logements supérieurs à la hauteur d’un cocotier (12 mètres); au delà de 140 mètres d’altitude : interdiction de construire des maisons de plus de 6 mètres de hauteur et de 90 m² par module…). Ces lois sont globalement bien respectées par les locaux.

Malgré tout, l’amour des voyageurs étrangers (et des Thaïs) pour l’île ne connaîtrait pas de répit (loin de là, même) ! C’est aussi ça, la magie de Koh Samui… 

Des Défis en matière d’Environnement

Les 10 prochaines années seront cruciales pour l’île qui se veut, de plus en plus, une destination de luxe dans un environnement de rêve. Dés lors, Koh Samui se trouve à un carrefour. Les autorités locales l’auraient bien compris qui souhaiteraient faire monter en gamme cette destination populaire. Dans cet optique, de nombreux travaux de rénovation et d’embellissement ont été lancés depuis quelque temps : la route principale qui délimite l’île est en train d’être rafraîchie, les installations électriques sont renforcées, d’autres nouvellement créées, des espaces commerciaux de luxe ont été construits à Chaweng et Bophut, tandis que nouveaux Hôtels de Prestige voient le jour…

Tout cela, afin d’attirer en son sein les “Beautiful People”, la clientèle à grand pouvoir d’achat, notamment, les touristes Chinois qui ont une grande soif de découverte et de consommer. Cependant, d’autres ouvrages sont à mettre en place rapidement pour installer Koh Samui en position de nouveau leader du tourisme international (repenser entièrement le tout à l’égout, le ramassage des ordures, la remise en marche de l’usine d’incinération des déchets, le nettoyage régulier des plages, la construction d’une Marina (une Arlésienne, dont tout le monde murmure la construction prochaine depuis 10 ans…), la création d’un nouvel aéroport (autre serpent de mer…), la récupération des eaux usées, la rénovation du parc routier à certains endroits, la préservation de la faune et flore maritimes..).

Préserver les beautés naturelles de l’île, tout en développant sont parc hôtelier et urbanistique : le challenge est de taille, à n’en pas douter. Koh Samui va devoir faire les (bons) choix qui s’imposent pour que perdure la magnificence de la Perle de la Mer de Chine et qu’elle puisse continuer d’illuminer de sa beauté le Sud de la Thaïlande. Elle en a la capacité et la force.

Penser à long terme et non pas à court terme, voilà le plus gros défi à relever pour tous les habitants et les professionnels de l’immobilier de Koh Samui.

Pour information : actuellement, 1 Euro = 35,98 Bahts, environ

Source : Kohlidays

3 réponses
  1. Fontaine Sophie
    Fontaine Sophie dit :

    Bonjour un petit coucou au habitants de KO Samui où je viens de passer 20jours de vacances .je visite la Thaïlande depuis plus de 20ans et KO Samui m’a enchanté c’est vraiment très beau .je sais aujourd’hui que c’est là que je veux vivre .je suis chef d’entreprise dans l’import distribution depuis plus de 20 années j’ai toujours était passionné par la communication la vente c’est mon métier j’ai travaillé dans le secteur du bâtiment dans notre entreprise familiale j’aime la décoration intérieure comme extérieur jai des idées a revendre je pense avoir du goût instruite et présentable je lance ma candidature

    Répondre
  2. Jacques descaillaux
    Jacques descaillaux dit :

    Bonjour, comme toujours bravo a la rédaction sur ce sujet des plus chauds en ce moment concernant l’achat d’un terrain ou d’un d’un bien immobilier.
    J’attire l’attention de tous ceur qui veulent acheter ou investir de bien lire et de bien se renseigner avec l’aide d’un avocat. Merci Kolidhays

    Répondre
    • Pierre Pampini
      Pierre Pampini dit :

      Merci infiniment, Jacques, pour votre commentaire. En effet, le prix des terrains sur Koh Samui est un sujet assez sensible, et ce depuis une dizaine d’années. Les prix fluctuent énormément. Aussi, il faut prendre son temps et ne pas craindre d’en voir un grand nombre, en faisant marcher la concurrence.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com