Serpents, Info et Intox

L’archipel de Koh Samui étant dans une zone tropicale, il y a abondance de serpents. En Thaïlande, on en dénombrerait plus de 160 espèces, dont 48 seraient assez venimeuses. Certains de ces reptiles peuvent être trouvés à proximité des habitations, en raison des proies faciles qui s’y trouvent, généralement : rats, grenouilles, crapauds, poules… Mais quoiqu’il en soit, les Serpents ne sont pas un véritable danger lorsque vous venez en vacances ou vous habiter dans les îles, d’autres risques sont à prévoir. Il suffit de respecter certaines règles.

La toxicité du venin est dose-dépendante, ce qui signifie qu’elle est d’autant plus grande que la dose injectée est importante. Ceci explique la faible mortalité en cas de morsure de l’homme (glande à venin non pleine au moment de la morsure, évacuation imparfaite par les canaux à venin). Seul risque : si c’est un serpent jeune qui mord, il aura tendance à inoculer tout le venin, ne sachant pas encore “gérer” ses attaques, à la différence d’un serpent adulte qui préférera toujours garder une réserve en cas de récidive.

Un Reptile craintif qui se défend en cas d’Agression

Il est très rare que l’homme soit attaqué par un serpent, il y a d’ordinaire peu de danger avec la plupart de ces animaux. Toutefois, s’ils se sentent menacés (ou s’ils sont affamés), certains d’entre eux peuvent se rebiffer et attaquer. La grande majeure partie des accidents sont dus à la maladresse, l’inattention ou la négligence.

Lorsque l’on marche, les pas produisent des vibrations qui sont immédiatement ressenties par ces reptiles, et généralement, ils fuient aussi rapidement que possible. Cette méthode simple est l’une des méthodes les plus efficaces de prévention. Dans le cas où l’on est confronté avec un serpent, il suffit souvent de lui donner la possibilité de s’échapper, 9 fois sur 10 prendra la poudre d’Escampette. Mais, surtout, rester calme en tout temps !

Le moment le plus dangereux est au moment du crépuscule ou à la tombée de la nuit, lorsque la vision s’amenuise. Dés lors, il faut être toujours très prudent à ce moment de la journée (surtout, lorsque l’on se trouve en pleine nature ou dans une propriété).

Tuer ces animaux, n’est certainement pas une solution, et c’est, surtout, inutile. Ils jouent, en effet, un rôle important dans l’équilibre de l’écho-système.

Contrairement aux idées reçues, il n’existe pas de venin mortel en quelques minutes. Le seul risque grave dans les instants qui suivent la morsure est le risque de choc anaphylactique (choc par allergie grave). Il n’est pas dû à la toxicité du venin, mais à une réaction allergique gravissime de l’organisme. Le même choc peut survenir avec une piqûre de guêpe ou en mangeant des fraises… Les venins des serpents servent à neutraliser la proie, et à assurer une pré digestion de celle-ci.

3 types de Serpents Venimeux

  • Les serpents à venin “enzymatique” ou encore appelé “hémotoxique” : il provoque une nécrose de la zone mordue, avec extension plus ou moins importante. La morsure est très douloureuse, avec œdème important. La zone mordue devient violacée, hémorragique. La gangrène et la surinfection s’installent en l’absence de traitement. Plus précoce est le traitement, moins la zone nécrotique sera importante. Ce type d’envenimation n’est pratiquement jamais mortel, mais c’est la plus douloureuse.
  • Les serpents à venin “neurotoxique” : c’est un poison paralysant comparable au curare. Les paralysies apparaissent en une à 3 heures. Elles affectent, d’abord, les muscles striés, puis remontent pour atteindre les paupières, les muscles de la déglutition, et enfin, les muscles respiratoires. Le traitement consiste en une assistance respiratoire en “soins intensifs” afin de passer la phase critique. En l’absence de traitement, la victime peut mourir par asphyxie. Les autres signes de l’intoxication par les neurotoxiques sont les troubles visuels, l’hyper salivation, le larmoiement, les sueurs, l’accélération de la motricité digestive (diarrhées, vomissements), le ralentissement du rythme cardiaque et les troubles du comportement avec agitation ou somnolence.
  • Les serpents à venin “mixte” : ils sont à l’origine des envenimations les plus graves. Ils associent une action neurotoxique et une action hémotoxique (un empoissonnement du sang par altération des cellules sanguines). Le tableau clinique est dominé par la douleur, mais c’est le risque de paralysie respiratoire qui fait courir un risque mortel à la victime avec décès en quelques heures. C’est le type d’envenimation la plus dangereuse.

Les principaux serpents venimeux et dangereux dans l’archipel de Koh Samui sont le Cobra (le plus connu et le plus répandu dans le pays, toutes variétés confondues). Mais, surtout, la vipère “Malayan Pit Viper” (vipère de Malaisie), qui tuerait le plus grand nombre de personnes dans le Royaume de Siam, et la vipère “Russel’s Viper”, qui aurait la triste réputation d’être l’une des plus grandes causes de décès dans le monde.

Conseils en cas de Morsure

Le principe de base est de tout faire pour ralentir la diffusion du venin. Il faut donc ralentir le rythme cardiaque ou du moins, éviter que celui-ci ne s’emballe. Voici donc quelques mesures à prendre :

  • Surtout, ne pas céder à la panique : ne pas s’affoler et rester calme. Les morsures de serpents sont rarement mortelles, et surtout, l’urgence est relative. Il faut des heures au venin pour agir.
  • Ne pas courir : cela augmente la fréquence cardiaque !
  • Allonger la victime, la mettre au repos.
  • Ne pas poser de garrot : c’est inutile et dangereux.
  • Ne pas aspirer le venin avec la bouche : c’est inutile pour le blessé et dangereux pour le sauveteur.
  • Ne pas inciser la plaie : cela favorise la diffusion du venin.
  • Si possible, et sans prendre de risques inutiles, identifier le serpent. Car de sa nature dépendra la mise en place d’un traitement adapté.
  • Nettoyer la plaie avec du savon puis un antiseptique (eau oxygénée, “Bétadine”, “Dakin”). Ne pas utiliser de l’alcool ou de l’éther qui, non seulement, sont inefficaces, mais de plus favorisent la diffusion du venin.
  • Ôtez tous les garrots potentiels, tels que les bagues, les bracelets, les montres, pour ne pas gêner la circulation sanguine, si l’œdème venait à s’étendre.
  • Si possible, posez sans serrer un bandage en crêpe, pour ainsi bloquer la circulation lymphatique utilisée par le venin pour se répandre, sans pour autant couper la circulation sanguine (vérifiez que vous pouvez toujours passer un doigt entre la peau et le bandage) : il ne s’agit pas de faire un garrot !
  • Membre supérieur : immobilisez avec une écharpe contre le thorax, le coude plié à angle droit. Membre inférieur : immobilisez avec une attelle de fortune.
  • Calmer la douleur avec un antalgique à base de paracétamol. Évitez les dérivés de l’aspirine et les anti-inflammatoires (risque hémorragique). Si vous avez de la glace, mettez-la dans un sac plastique, entourez le tout d’un linge puis appliquez à l’endroit de la morsure : la glace est un anti-inflammatoire qui diminuera la douleur et l’œdème.
  • Calmer l’anxiété (anxiolytique).
  • Ne pas faire boire d’alcool, de café, de thé : ils augmentent la fréquence cardiaque et donc favorisent la diffusion du venin.
  • L’application d’une source incandescente (cigarette) à proximité de la plaie est inefficace pour les venins de serpent.
  • Évacuer le malade.
  • S’il est possible de médicaliser d’emblée le patient, au traitement précédent, on pourra ajouter : mise en place d’une voie veineuse, Paracétamol injectable pour la douleur, Antibiothérapie pour éviter la surinfection.
  • N’injectez pas de sérum antivenimeux, produit qui ne doit être utilisé qu’à l’hôpital, car il existe un risque d’allergie. Il n’y a pas d’indication à la corticothérapie ou aux anticoagulants dans les morsures de serpent, du moins en pré hospitalier.

A savoir : une morsure de serpent ne signifie pas systématiquement envenimation. La douleur n’est, en aucun cas, un facteur de gravité. De plus, l’envenimation est dose dépendante. Le venin est injecté profondément : l’aspi-venin est donc inutile, mais dans la mesure où il ne nécessite pas d’incision cutanée supplémentaire, il n’est pas dangereux et a le seul mérite de rassurer la victime.

Précautions d’usage, lors des Sorties en Nature à Koh Samui

  • Faire du bruit en marchant est valable pour éloigner toute sorte de présence animale.
  • Portez des bottes ou des chaussures fermées, des chaussettes et des pantalons longs pour aller marcher dans les hautes herbes ou en forêt.
  • Regardez où vous mettez les pieds et où vous vous asseyez.
  • En Camping ou en brousse, vérifiez le sac de couchage, les vêtements, les chaussures avant usage…
  • Si vous rencontrez un serpent, ne pas tenter de le capturer.
  • Ne mettez pas les mains n’importe où, en particulier dans les trous, les anfractuosités et sous les pierres.
  • Ne pas retourner de pierres, tas d’herbe ou feuilles.
  • Prenez un téléphone portable pour pouvoir contacter les secours en cas de problème.
  • Ne partez jamais seul en excursion.
  • Se rappeler, enfin, que l’envenimation est très rarement mortelle, surtout, si elle est prise à temps. Alors, pas de panique !

Un conseil : si vous vous trouvez en présence d’un serpent, qui plus est un Cobra à Koh Samui, il est préférable d’appeler des spécialistes qui vous débarrasseront de l’animal indésirable. Il existe des professionnels qui sont spécialisées dans ce genre de service sur l’île.

Samui Snake and Wildlife Rescue

Tel : + 66 (0) 896 635 085

Encore une fois, loin d’être alarmiste, s’il est bon d’être informé(e) en ce qui concerne ces animaux, sachez qu’il y a beaucoup plus de morts par accidents de la route que de morts dues à des morsures de serpents dans l’archipel de Koh Samui, parmi les touristes ! Il n’y a donc réellement aucune crainte à avoir. Vous pouvez séjourner et vivre sans problème dans ces îles sans être importuné(e) par ces bêtes.

Source : Kohlidays

2 réponses
  1. jacques goguet
    jacques goguet dit :

    Bonjour et GRAND MERCI pour cette passionnante lecture.J’espère que je vais en faire bon usage. En effet,je compte aller l’an prochain sur l’île de SAMUI.J’ai svp une question,car j’ai peur des serpents.Les cobras,où est le risque de les rencontrer ,dans quelle partie de l’île,vont-ils dans les quartiers urbains: comme CORAL-COVE ? Merci,et bien amicalement jacques

    Répondre
    • Pierre Pampini
      Pierre Pampini dit :

      Bonjour Jacques, merci infiniment pour votre message. Concernant les serpents, vous n’avez pratiquement rien à craindre. Ces animaux sont sourds, mais ils sont très peureux et ils ressentent très fortement les vibrations des pas, lorsqu’une personne marche. Dès lors, ils détalent. S’ils attaquent, c’est parce qu’il se sentent menacés ou qu’ils sont affamés. Vous avez plus de chance de voir un serpent dans la jungle que dans une villa avec jardin dans une résidence. Mais cela arrive. Souvent ce sont des serpents qui ne sont pas dangereux ni venimeux, ils suffit de leur faire peur avec un bout de bois, mais ils seront partis avant même que vous ne fassiez cela s’ils sentent votre présence, à moins qu’ils dorment ou qu’ils digèrent. Dans les zones urbaines, vous en verrez très, très peu. Le seul serpent vraiment dangereux à Koh Samui est le Cobra, il y en a, mais il est rare d’en voir. Mais encore une fois, vous avez plus de chance d’avoir un accident de la route que d’être mordu par un serpent à Koh Samui. Donc pas de souci, vous pouvez venir en vacance ici sans problème, et notamment, à Coral Cove.

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Copyright - Jadea Co., td. Samui | website handcrafted with by Jadea-samui.com